Magazine Focus Emploi

mardi 24 avril : NOUVELLE CAMPAGNE

Publié le 24 avril 2012 par Lnyoyo

phrygien-copie-2.jpg C’est sans surprise que j’ai apporté ma voix à Nicolas Sarkozy, le candidat sortant, lors du premier tour de la présidentielle qui se tenait dimanche. Sans surprise également, il affrontera François Hollande au deuxième tour le 6 mai prochain : de ce point de vue, il faut féliciter les sondeurs qui ont vu juste ! En revanche, Marine Le Pen à 19%, plus haut que son père en 2002, c’est un évènement inquiétant. Quoi répondre si ce n’est par la mise en place de politiques efficaces contre le chômage, l’insécurité et la croissance ? Pas grand-chose d’autres ! Je me réjouis en tous cas de la forte participation à ces élections : 8 électeurs sur 10 se sont déplacés (c’est moins qu’en 2007, mais plus qu’en 2002, 1995 et 1988). Pour le deuxième tour, François Hollande est pour l’heure toujours favori (54%) malgré des reports de voix qui devraient être plus serrés. Moi qui aime la communication sous toutes ces formes, j’apprécie la stratégie d’entre-deux tours de Nicolas Sarkozy : à chaque jour, un thème ! Dès dimanche soir, il annonçait vouloir 3 débats avec son adversaire. Hier, il a secoué la gauche en proposant un 1er mai pour les « vrais » travailleurs ! Ainsi, le président sortant impose le rythme de cette nouvelle campagne.

officiell-sarkozy.jpg
Jusqu’au 6 mai, je pense que ça va être musclé ! Je maintiens l’idée que le seul programme de la gauche est de battre la droite. L’anti-sarkosysme n’a jamais cessé depuis 2007 : contre, toujours contre notre président. Le faible score du candidat socialiste au premier tour (28%) et la faible différence par rapport à Sarkozy (seulement 1,5%) démontre qu’Hollande est finalement bien bas dans les urnes. Où est le plébiscite socialiste ? Nulle part, il n’existe pas ! Seul le rejet du président sortant compte pour nos adversaires. A ce jeu là, j’espère bien que les Français vont se rendre compte que le favori n’est pas crédible. Le refus de débattre à 3 reprises prouve que le changement promis par la gauche, n’est pas pour maintenant ! Ce que vous venez de lire résume ma pensée. Pourtant, François Hollande risque d’être le futur président de la République Française. Il faudra peut-être passer par là pour que l’UMP reparte à la conquête victorieuse de nos villes, nos régions, nos territoires et notre Sénat . Si Nicolas Sarkozy remporte la présidentielle, alors je serai fier du vote des Français !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lnyoyo 43 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte