Magazine Auto/moto

Chevrolet Camaro ZL1 2013 : performante et musclée, mais…

Publié le 24 avril 2012 par Critiqueauto

L’objectif de Chevrolet en introduisant sur le marché une version suralimentée de sa très célèbre Camaro était d’offrir au public une puissance supérieure à celle de la Shelby GT500, ce qui aurait pu être le cas si Ford n’avait pas encore une fois augmenté les chevaux-vapeurs de sa sportive. Il y a lieu de croire que cette guerre du cheval-vapeur (HP) ne finira jamais. Néanmoins, la seule chose dont nous sommes certains pour l’instant, c’est que la Camaro ZL1 2013 aura droit à 580 chevaux contre 650 pour la Shelby.

Bientôt 46 ans d’histoire

Bien que la GT500 mette en quelque sorte des bâtons dans les roues de la Camaro, il y a des adeptes de la maque pour qui la puissance est loin d’être le seul argument qui justifie l’achat d’une voiture. Outre ses 580 chevaux, la Camaro ZL1 2013 possède de belles qualités et les plus nostalgiques n’auront aucune difficulté à les identifier. La ZL1 est également un tournant important dans l’histoire de Chevrolet, puisqu’il s’agit de la plus puissante Camaro de série jamais commercialisée jusqu’à ce jour.

Un prix qui se mesure en cheval-vapeur

N’est-ce là qu’une pure coïncidence? Aussi surprenant que cela puisse paraître, le prix de base de la Camaro ZL1 est de 58 000 $, soit exactement 100 dollars par cheval-vapeur.

La Chevrolet Camaro ZL1 2013 est animée par le même moteur de 6.2 litres qu’on trouve dans la Corvette ZR1 et la Cadillac CTS-V. Ce gargantuesque V8 suralimenté produit 580 chevaux et 556 livres-pied de couple. En revanche, avec ses 1900 kilogrammes, la Camaro ZL1 accuse un surplus de poids considérable. De plus, ses dimensions hors normes nuisent grandement à l’agilité de cette dernière.

Bien qu’elle présente une tenue de route exceptionnelle et des accélérations d’une fulgurance peu commune, la Camaro ZL1 est loin de délivrer les performances auxquelles ont s’attendait. Peut-être, en raison de son surpoids, la sportive du constructeur américain est inefficace dans les virages à haute vitesse et ses accélérations en ligne droite sont catastrophiques. Si vous êtes assez téméraire pour désactiver l’anti patinage — pour ainsi profiter du plein potentiel de la Camaro ZL1 — vous comprendrez ce que je veux dire.

580 chevaux et les chevaux dans le vent?

C’est là une bien grave erreur de la part de Chevrolet que de ne pas offrir sa puissante Camaro ZL1 en version cabriolet. Sa rivale de toujours, La Shelby GT500 possède donc un autre avantage. Bien que Chevrolet ne ferme pas la porte à une version décapotable de sa ZL1, cette dernière est d’abord et avant tout conçue pour la puissance extrême et le muscle américain, une image qui ne colle pas nécessairement bien aux cabriolets.

Finalement, la question que tout le monde se pose, est-ce possible de faire galoper les 580 chevaux de la Camaro ZL1 sur un circuit? Eh bien oui, car il semblerait que Chevrolet s’engage à payer pour les bris mécaniques « normaux » dans la mesure où ces derniers ne sont pas causés par un quelconque tragiquement de la voiture.

Jean-Sébastien Poudrier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines