Magazine Auto/moto

Dodge Viper 2013 : le retour du reptile

Publié le 24 avril 2012 par Critiqueauto

Les amateurs l’attendaient depuis 2010 ! Eh bien, deux ans plus tard, la division SRT de Chrysler vient enfin d’accoucher de la cinquième génération de Dodge Viper pour l’année modèle 2013. Cette sportive mythique du fabricant d’automobiles américain, offerte en deux versions, GTS et SRT, est toujours mue par un V10 tout en aluminium à soupapes en tête de 8,4 litres, mais sa puissance est sensiblement plus importante que celle de la version précédente. De fait, la nouvelle Dodge Viper affiche une puissance de 640 chevaux (40 de plus) et un couple de 600 livres-pieds.

Des statistiques éloquentes

Le rapport poids/puissance de la Dodge Viper SRT 2013 la place, tenez-vous bien, juste derrière la Bugatti Veyron et la Ferrari F12. De plus, il est à noter que le moteur V10 de 8,4 litres est une mécanique atmosphérique qui ne comporte aucun turbocompresseur ni compresseur volumétrique. À ce titre, d’aucuns le considèrent comme le moteur atmosphérique le plus généreux en couple de la planète. Cette mécanique est jumelée à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports de marque Tremec.
Au chapitre de la tenue de route, il est également à noter que le châssis a gagné de la rigidité dans une proportion de 50 %. La Dodge Viper roule sur des pneus Pirelli P Zero surdimensionnés 355 à l’arrière et 295 à l’avant. Il est encore trop tôt pour connaître les performances de cette sportives de Dodge, mais on n’a qu’à mentionner que la version 2010 bouclait le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et atteignait une vitesse de pointe de 305 km/h. En toute objectivité, avec une puissance plus élevée et un poids inférieur de 45 kilos ainsi qu’un pont arrière dont le ratio est passé de 3,07 à 3,55 : 1, on peut s’attendre à mieux encore de la version 2013.

Plus luxueuse que sa devancière

Le constructeur d’automobiles Chrysler a eu deux bonnes années pour revoir la conception et la qualité de sa voiture de performances. Ainsi, l’habitacle de la Dodge Viper a définitivement pris du galon et on sent l’influence de Fiat et de Ferrari. À titre d’exemple, la Viper reçoit les mêmes sièges en cuir de marque Sabelt qu’on retrouve dans les voitures Ferrari; ces sièges assurent un maintien optimal en toutes circonstances. La technologie est omniprésente, et la qualité est palpable. Pour configurer certaines opérations, le conducteur aura un écran à cristaux liquide de 11 pouces. On retrouvera aussi une chaîne audio Harmon Kardon à 18 haut-parleurs.
En matière d’aides à la conduite, la Viper disposera pour la toute première fois, et c’est à signaler, d’un régulateur de vitesse. On peut également parler du contrôle électronique de la stabilité, de l’antipatinage et des freins ABS Brembo ventilés aux quatre roues avec étriers en aluminium. Pour ce qui est le l’équipement de série, tout y est : compte-tours, compteur de vitesse numérique, système U-Connect, écran tactile commandant la radio, le conditionnement de l’air, le téléphone ainsi que la navigation. La date de commercialisation n’est pas encore connue pas plus que le prix de la voiture.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines