Magazine

Valentin ? Saint Valentin ? C’est qui, c’est quoi ?

Publié le 14 février 2012 par La Blogosphère De Mathilde @La_blogOsphere

Valentin ? Saint Valentin ? C’est qui, c’est quoi ?Comme tout le monde le sait déjà, la fête de la “Saint Valentin” est la fête des amoureux. Mais savez-vous exactement qui est Valentin et pourquoi fêtons nous “les amours” le 14 Février ?

Jusqu’à aujourd’hui, j’ai toujours pensé que cette fête était une fête totalement commerciale inventée par les fleuristes et les chocolatiers en mal de business… Etant à la veille de cette fête, j’ai voulu faire quelques recherches pour moi, mais aussi pour vous.

Il existe plusieurs légendes, plusieurs histoires sur les origines de cette fête. Commençons chronologiquement :

En réalité, cette fête célèbre à la fois l’amour et la fertilité. Il est très étonnant de s’apercevoir que cette célébration de l’amour date depuis des siècles et des siècles. A vrai dire, il faut remonter à la Rome Antique ! Le 15 février, les Romains fêtaient les Lupercales en l’honneur du dieu Faunus. ( Faunus, descendant de Saturne – Chronos dans la Grèce Antique).

“Faunus était une divinité protectrice des troupeaux et de leur fécondité. Il s’attaquait aux loups, d’où le surnom de Lupecus (Lupuss signifiant “Loup” en latin). Le 15 février, les douze luperques, prêtres de Faunus (ils s’agissait de jeunes hommes.), se réunissaient dans la grotte du Lupercal, au pied du mont Palatin (c’est à cet endroit que Remus et Romulus, selon la légende, auraient été allaités par une louve).

Les douze luperques, vêtus d’un simple pagne, sacrifiaient alors un bouc. Puis, le prêtre sacrificateur posait le couteau empreigné de sang sur le front des luperques, sang qui était ensuite essuyé avec un flocon de laine trempé dans le lait.

A ce moment là, les douze hommes riaient aux éclats, puis couraient dans les rues de Rome. Armés de fouets en peau de bouc, ils fouettaient alors les jeunes femmes afin de les rendre fécondes (le bouc était symbole de fécondité)”.

Valentin ? Saint Valentin ? C’est qui, c’est quoi ?
Ensuite, une nouvelle légende du Saint Valentin qui daterait du IIIème siècle après Jésus Christ.

Saint Valentin, de son vrai nom Valentin de Terni, était un moine qui vécut à Rome au cours du IIIème Siècle.

Valentin bénissait les mariages des couples alors interdits par l’empereur Claude II. L’empereur pensait que l’amour était la cause de sa pénuerie de soldats, car les hommes préféraient rester à la maison, avec leurs femmes ou leurs bien aimées au lieu d’aller guerroyer. La légende raconte qu’avant d’être torturé et décapité un 14 février, Valentin offrit à la fille de son gardien des feuilles rappelant la forme d’un cœur et signées « De ton Valentin ». Cependant, il existe une autre légende proche de celle-ci. Valentin, dans sa cellule, rencontra Julia, la fille adoptive de son geôlier, Astérius, aveugle de naissance. Il entretient des relations amicales avec elle et un jour, elle retrouve la vue alors qu’elle s’entretenait avec Valentin.

Ce dernier fut alors immédiatement présenté devant l’Empereur (que Valentin tenta, en vain, de convertir au christianisme.). Claude II, impitoyable, ordonna la mise à mort du prisonnier. Le 14 février 269 après Jésus Christ, Valentin fut tout d’abord roué de coups par les légionnaires, puis, refusant de mourir, il fut finalement décapité.

Cependant, il n’existe aucune trace de Saint Valentin patron des amoureux avant le XIVème siècle, au Moyen-âge.

Valentin ? Saint Valentin ? C’est qui, c’est quoi ?
C’est en effet au XIVème siècle, en Angleterre et en France qu’apparaît pour la première fois la coutume d’envoyer un billet galant à l’élu ou à l’élue de son cœur. Ce billet s’appelait un Valentin suite à des légendes, comme celle de la fille du juge Astérius, qui aurait envoyé à celui-ci un billet «à mon Valentin». Comme vous avez pu le remarquer, inversement de la légende citée plus haut, ce qui prouve que les légendes sont elles-mêmes incohérentes.

Au XIVème Siècle en Angleterre, on croyait que le 14 février était le jour de où les oiseaux se reproduisaient. Beaucoup de légendes apparaissent durant cette époque, notamment celles citées précédemment.

“Ce fut Othon de Grandson, lors de la deuxième moitié du XIVème siècle, poète et capitaine à la cour d’Angleterre, qui fit connaître cette coutume dans le monde latin, notamment à la cour de Savoie : trente pour cent de sa poésie est dédiée à cette tradition. Citons par exemple La Complainte de Saint Valentin (I et II), La Complaincte amoureuse de Sainct Valentin Gransson, Le Souhait de Saint Valentin et Le Songe Saint Valentin.
Au début du XVème Siècle, Charles d’Orléans fit connaître l’œuvre d’Othon à la cour de France. Il écrivit lui-même plusieurs poèmes dédiés à la Saint-Valentin. Par la suite, cette tradition se perdit dans le monde latin et ne fut réactualisée qu’au XIXème Siècle”.

Valentin ? Saint Valentin ? C’est qui, c’est quoi ?
“Les sources avérées des origines de la Saint Valentin remontent à la fin du moyen-âge. C’est au XIVème siècle que l’on prit l’habitude de former un couple au hasard en Angleterre. La coutume du “Valentinage” est née dans l’aristocratie anglaise à la fin du Moyen-Âge. Une jeune fille était associée à un jeune homme et durant la journée ils avaient des obligations l’un envers l’autre. Le valentin et sa valentine devaient s’offrir en secret des petits cadeaux et se faire des galanteries. Cette coutume est arrivée à la cour de Savoie puis elle s’est répandue dans les régions voisines. Le “valentinage” s’est enrichi de l’envoi de poèmes. Depuis Valentins et Valentines Anglo-saxons s’envoient des “Valentines”. Cette coutume d’échange d’amitié se transforma peu à peu en fête des amoureux. Dans les pays anglo-saxons les amis échangent aussi des mots d’amitié pour la Saint Valentin”.

Depuis le XVIIIème Siècle, la coutume de l’envoi des “valentines” s’est généralisée en Grande-Bretagne puis en Amérique du Nord ou elle prend le nom de “Valentine’s day”. La coutume s’est répandue en Europe avec l’arrivée des GI à la fin de la seconde guerre mondiale.

Pour terminer, voici une autre histoire de la Saint Valentin totalement différente de celle que nous pouvions penser :

Valentin ? Saint Valentin ? C’est qui, c’est quoi ?
“Autre fait étonnant à nos moeurs modernes, autrefois la Saint Valentin n’était pas la fête des amoureux, mais la fête des célibataires. Cette fête étonnante était une sorte de jeu, où toutes les jeunes filles non mariées quittaient leur maisons pour se cacher non loin de là. Ensuite, les jeunes garçons se lançaient à leur recherche: une fois leur dulcinée trouvée, ils devaient, selon cette tradition, l’épouser cette année même. Nullement romantique, cette pratique était une manière astucieuse d’augmenter la population des villages exsangues à l’époque. Les tricheurs étaient bien sûr nombreux: s’arrangeant à l’avance avec l’élue de leur coeur, ils la trouvaient immédiatement pour pouvoir l’épouser…”.

Je souhaite une belle fête de Saint Valentin pour les chanceux(ses) qui sont en couple et belle fête des célibataires pour les chanceux(ses) qui vont trouver leur moitié !! 

Read More :

http://www.teteamodeler.com; http://www.navi-mag.com; http://magazine.evalentin.com; ttp://www.histoire-fr.com; http://fr.wikipedia.org



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


La Blogosphère De Mathilde 313 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte