Magazine Journal intime

Moment doux en bouche

Par Vanessav
Un petit kukicha pour patienter avant que le temps revienne au beau. Quelques frimas encore, des averses et, par intermittence, un magnifique soleil avec un petit vent dans les arbres.
J'ai beaucoup de souvenir avec le kukicha. C'est le thé maternel par excellence. En fait, ma maman ne boit pas du thé mais seulement celui-ci, ce presque "thé de 3 ans macrobiotique", kukicha de dernières branches de théier de 3 ans.Le kukicha est un thé particulier parce que là, point d'infusion de feuilles mais bien de brindilles de théier. Et même si quand je recherche à déguster un thé je ne vais jamais vers lui, j'aime à le retrouver comme une boisson autre.J'ai souvent l'impression qu'il correspond presque plus à des buveurs de café. Ils n'y retrouveront pas l'amertume ni le côté tonique mais cette impression de matière en bouche. J'ai un peu cette impression quand je bois une chicorée. C'est aussi ce qui vient à la bouche avec un genmaicha... Cela est sûrement dû à la torréfaction... de céréales ou de petits bois.
Moment doux en bouche
La boisson n'est pas réchauffante mais bien presque fraiche, boisée frais, pas de sous-bois mais plus de menuiserie ou de tailles au jardin. Ici j'ai tout de même axé sur un très bon kukicha, un de Tamayura. Cela se sent aux différentes infusions qui apportent aussi en amplitude. Il est très loin d'un kukicha de magasin bio où les brindilles sont très épaisses et dont je me sers uniquement comme boisson macrobiot avec shoyu. Ce dernier doit être bouilli aux "infusions" suivantes.Comme quoi le bonheur est aussi dans le choix de produits de qualité.
Moment doux en bouche
Et puis juste un petit mot d'un kombucha du commerce.J'en prends quelques fois en me disant qu'il est peut-être plus sucré, moins pétillant, moins acide que celui que je fais. Et je suis ravie de constater que non, il est bien comme à la maison: il est recommandé de bien le boire avant sa date de consommation optimale. Oui, produit vivant il continue à fermenter et offre bien, et cette odeur presque écœurante de fermentation lactique et ce goût prononcé entre le cidre et le vinaigre.Ce qui me donne bien envie de reprendre mes petites fabrications.
Moment doux en bouche
Autour de moi, un grand lutin qui aime découvrir encore plus petit... encore un bric-à-brac miniature dans notre bric-à-brac de vie... un homme aux commandes de la musique... et du four.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessav 1193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte