Magazine Politique

Banderille n°390 : Saint Dica, patron du Vrai Travail, priez pour nous !

Publié le 01 mai 2012 par Toreador

Depuis aujourd’hui, nous savons qu’il y a un travail de Gauche, un travail de Droite, et un travail d’extrême-droite. Quelle plus belle métaphore pour exprimer la fracture en trois blocs de la société Française que ce premier mai ? Au lieu de célébrer l’unité, on aura vu la division et l’invective. 

Reste que Bernard Thibault a perdu une occasion de se la fermer : lorsqu’on est responsable syndical, on ne rentre pas sur le champ de la politique. Moralité, Sarkozy a eu beau jeu de faire un discours qui a pris de front les syndicats – notamment en les piégeant sur le drapeau rouge arboré dans les défilés traditionnels du premier mai – et s’est fait applaudir par une masse de Français de Droite réunis. Le dialogue social aura du mal à s’en relever. Vainqueur du jour : Sarkozy.

Avant de rentrer dans l’arène politique, le monde syndical aurait mieux fait de balayer devant sa porte : la CGT a tué le port de Marseille ; la CFDT a utilisé Seafrance comme vache-à-lait. Il va falloir restructurer le syndicalisme pour aboutir à ce que celui-ci représente vraiment la majorité des travailleurs. Une fois n’est pas coutume, l’Allemagne sur ce point reste un modèle du genre !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toreador 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines