Magazine Beauté

Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

Publié le 02 mai 2012 par Pranarom
Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

Bouffées de chaleur... aromatisées ?

Beaucoup de femmes aux alentours de l’âge de la ménopause se plaignent de bouffées de chaleur. On estime en général que 8 femmes ménopausées sur 10 sont concernées. Fait marquant, certaines femmes plus sensibles sont également sujettes aux bouffées de chaleur pendant leur cycle menstruel.

Les épisodes de bouffées de chaleur durent en général de 2 à 10 minutes et se répètent plusieurs fois au long de la journée ou parfois même au coeur de la nuit, ceci pouvant provoquer des troubles du sommeil.

Les bouffées de chaleur se manifestent avant tout au niveau du thorax ou du visage, mais elles peuvent ensuite se manifester dans le corps tout entier et occasionner des « sueurs froides » très inconfortables.
Qu’en est-il de l’apport de l’aromathérapie ?

Traitées généralement avec un succès moyen grâce à des traitements hormonaux substitutifs, les bouffées de chaleur sont réputées bien réagir à l’utilisation d’huiles essentielles en application cutanée et/ou orale. Une formule de Dominique Baudoux, pharmacien et aromatologue, éveille l’intérêt.

Une huile aromatique à masser

Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

Sueurs nocturnes, difficiles à supporter

Dans son « Formulaire d’aromathérapie pratique pour le prescripteur et le conseil pharmaceutique » (épuisé), Dominique Baudoux propose en page 105 une formule d’huile de massage fortement aromatisée indiquée en cas de bouffées de chaleur :

HECT Pistacia Lentiscus (Lentisque pistachier) 1 ml
HECT Mentha Piperita (Menthe poivrée) 1 ml
HECT Cupressus Sempervirens (Cyprès toujours vert) 5 ml
HECT Helychrisum Italicum (Immortelle) 2 ml 
HECT Melaleuca quinquenervia CT cinéole (Niaouli) 2 ml
Huile Végétale de Calophyllum Inophyllum (Calophylle) 3 ml

dans QSP 100 ml d’huile de noisette – coryllus avellana

On obtient une huile de massage aromatique à l’odeur forte, dosée à 9 % d’huiles essentielles, pour une application locale 2 à 3 fois par jour sur le ventre ou à la base de la colonne vertébrale à raison de 8 gouttes d’huile de massage par application. L’auteur conseille de pratiquer les massages pendant 3 semaines jusqu’à amélioration.

Il est évident que cette huile de convient pas aux femmes enceintes ni aux jeunes femmes pubères.

On retrouve dans la formule des huiles essentielles ayant un tropisme tout à fait intéressant sur la sphère circulatoire, dont le lentisque, le cyprès et  l’hélichryse, auxquelles on adjoint la présence d’une faible dose d’huile de calophylle également conseillée pour les troubles veineux et vasculaires.

La menthe poivrée est bienvenue pour son effet glaçon très rafraîchissant.

Des gélules poudre à faire préparer en pharmacie

Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

La nature à la rescousse pour plus de sérénité

En complément de l’huile de massage, Dominique Baudoux propose également une formule de gélule qu’il est possible de faire formuler par un pharmacien qui pratique le préparatoire à l’officine :

HECT mentha piperita (menthe poivrée) 50 mg
HECT Pistacia Lenticus (lentisque pistachier) 15 mg
Ess. Citrus limon (citron zeste) 35 mg

Dans un excipient poudre 300 mg pour faire une gélule n°0 dt 60

On conseille dans l’ouvrage 1 gélule matin et soir avant le repas du 7ième au 21 ième jour du cycle selon les besoin. Cette formule est donc à utiliser tant en cas de ménopause qu’ en période de préménopause ou en cas de cycle difficile.

Notons qu’on peut favorablement associer les deux voies d’administration.

Il est intéressant à ce stade de faire un parallèle entre la formule de gélule citée ci-dessus et la composition des capsules d’huiles essentielles Oléocaps 6 de Pranarôm.

Bouffées de chaleur et aromathérapie, quelle formule ?

Capsules disponibles en pharmacies en France uniquement

Conseillées en cas d’inconforts circulatoires (jambes lourdes, etc…), ces capsules vendues en pharmacies contiennent une synergie d’huiles essentielles de Niaouli, Patchouli, Lentisque pistachier, Pin sylvestre et Sauge sclarée.

On peut donc considérer en aromathérapeute averti que cette synergie pourrait également être indiquée en complément de l’huile de massage décrite plus haut, et ce en cas d’impossibilité de faire réaliser les gélules à base de lentisque, menthe et citron.
Il serait par exemple possible de prendre 1 capsule d’Oléocaps 6 matin et soir au repas avec une seule goutte d’huile essentielle de menthe poivrée en complément, mêlée à une cuillère à café d’huile végétale ou de miel. Cet usage détourné des capsules est ici décrit à titre exceptionnel mais fait sens grâce à la présence de lentisque, de niaouli et de sauge sclarée dans la formule.

NB : Attention à ne pas confondre les capsules Oléocaps 6 avec les capsules Oléocaps 5, confort gynécologique, indiquées en cas de cycle menstruel inconfortable. Ces dernières sont de précieuses aides en cas de troubles menstruels (lire article).

D’autres pistes pour atténuer les bouffées de chaleur ?

Déjà évoquée sur ce blog, l’huile d’onagre (cliquer pour lire) est souvent décrite comme la meilleure amie des femmes matures car sa prise par voie orale s’avère appréciée par beaucoup de femmes souffrant de bouffées de chaleur.

Il est bon de rappeler qu’un régime alimentaire peu épicé, sans caféine et sans alcool, est également appréciable dans la prise en charge des symptômes de la ménopause difficile. Rappelons aussi qu’en cas de troubles durables et importants, il est impératif de consulter un médecin et de suivre ses recommandations à la lettre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pranarom 21452 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte