Magazine

Après le 2nd tour des municipales

Publié le 16 mars 2008 par Mry

Vote Le premier tour a vu la droite moins reculer que prévu, la gauche progresser sérieusement, le modem se vendre au plus offrant, l'extrême gauche progresser et le FN reculer.

Le second tour donc. Les enjeux sont : Paris et la victoire de Delanoë, Toulouse et Marseille en ballotage, Strasbourg, Reims, Orléans, Le Havre, Périgueux, Caen, Nice, etc... Pour l'UMP, c'est continuer de tenir. Pour le PS, c'est continuer de progresser et pour le Modem c'est surnager en gagnant Pau.

Que retenir de ce second tour des municipales ? Une réelle progression de la Gauche en nombre de voix, de villes et de départements. Cela fait donc un rééquilibrage par rapport à 2001. La France se recentralise mais sans le centre ! Il faut croire que les français souhaitent la bipolarisation de la vie politique française (...un nouvel échec pour le Modem dans son analyse...).

En bref sur les résultats : Fort de son écrasant succès dans Paris contre Panafieu (il est majoritaire sans aucune alliance...à croire que le PS n'a pas besoin du Modem quand il est derrière un homme...), Delanoë peut se préparer à son troisième tour, le congrès du PS. Le Gouvernement sort renforcé car sauf une ou deux exceptions, les victoires de ses ministres permettent la poursuite des réformes. Le Modem est mort né à force d'avoir voulu être partout, il est nul part, le symbole est la défaite de Bayrou à Pau (cela fait plus de dix mois que je vous dis que le Modem ne sert à rien ! ). L'autre symbole est le 5ème arrondissement de Paris où la triangulaire due à la présence du Modem a permis à Tibéri d'être élu car le PS n'a pas pu bénéficier du report des voix du Modem. Le PC gagne des villes ce qui va lui permettre de refaire basculer la gauche vers la gauche. Le FN est enterré. Toulouse est perdue par la droite associée au Modem, idem à Colombes où le Modem soutenait la liste de Rama Yade, de là à dire que le Modem ne fait pas gagner...

Des petites virgules médiatiques : Ségolène Royal a bien lu un texte un peu quelconque autour de la notion de l'espérance, en plateau François Hollande s'empêchait de sourire. Moi aussi. Elle est toujours en campagne électorale, on ne comprend rien à son discours. Le discours de François Fillon, beau joueur. Il parle du rééquilibrage du pays politiquement parlant. Il souligne l'exigence des français et réaffirme sa détermination à faire des réformes. Marielle de Sarnez (bras droit de Bayrou) a dit sur TF1 : "les français sont derrière nous"... je crois que cela résume la bêtise politique du Modem, l'effet troisième voie que le FN se targuait d'être en son temps, ne fonctionne pas sous la Vème République afin d'éviter de retomber dans les travers de la IVème République...

Voilà, une élection de passée de plus. A dans un an.

Pour mémoire, j'ai annoncé pour qui j'allais voter ici.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mry 253 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte