Magazine Environnement

La surpêche dénoncée par Mélanie Laurent

Publié le 06 mai 2012 par Bioaddict @bioaddict

L'actrice Mélanie Laurent, déjà très impliquée dans la cause écologique, a tenu à commenter et soutenir le film "The End of the Line. L'océan en voie d'épuisement", le premier documentaire à pointer du doigt les méfaits de la pêche industrielle sur nos océans. donnez votre avis 20 20 personnes aiment cet article

Sélectionné dans de nombreux festivals comme le Festival du Film de Sundance, "The End of the Line - L'océan en voie d'épuisement" est réalisé par Rupert Murray et tiré du best-seller "Surpêche, L'Océan en voie d'épuisement" (Editions Demopolis) écrit par Charles Clover, spécialiste des questions environnementales pour le Sunday Times. Le film suit ainsi l'enquête déstabilisante du journaliste britannique auprès d'hommes politiques et de restaurateurs.
Le résultat est sans appel ; le film interpelle les consciences en dévoilant une véritable bombe à retardement : si la pêche industrielle reste aussi peu surveillée et que l'on continue à pêcher en trop grosse quantité, si les politiciens continuent à fermer les yeux, si les restaurateurs ne suppriment pas de leurs cartes les poissons en voie d'extinction, et si nous, consommateurs, ne modifions pas nos habitudes alimentaires, en 2048, nos mers et nos océans seront vides de leurs poissons.

Largement documenté scientifiquement, complété par des témoignages éloquents illustrant une enquête passionnante, "The End of the Line" nous ouvre aussi la voie d'un possible renversement de la tendance. Car Charles Clover finit par constater qu'un rien peut faire reculer cette menace. Nous pouvons agir dès maintenant, " il suffit de le vouloir ".


Tourné pendant deux ans à travers le monde, du Détroit de Gibraltar aux côtes sénégalaises, en passant par l'Alaska et le Japon, le film a déclenché une véritable prise de conscience en Angleterre lors de sa sortie : les consommateurs ont modifié leurs habitudes alimentaires et la chaîne de supermarchés Waitrose a entièrement revu ses critères concernant l'achat du poisson, comme la chaîne de restaurant Prêt à manger et le fabricant Whiskas. "The End of the Line" a ainsi reçu le premier PUMA Creative Award, un prix qui récompense le film pour son impact et les changements au long terme qu'il a entraîné.
La fin du tournage a incité Charles Clover et les producteurs du film à créer la Blue Marine Foundation afin de financer la création d'un réseau mondial de réserves marines. Grâce au film et à ses répercussions, la fondation a ainsi pu récolter suffisamment de dons pour augmenter la surface des réserves marines de 1 à 2%. C'est encore trop peu mais la mobilisation continue.

En France, la sortie du film en DVD et sa diffusion TV sur la chaîne Planète+, contribuera, sans doute, à briser le silence qui régnait jusqu'à présent sur l'absence de gestion et la prolifération de techniques de pêche préjudiciables à l'environnement afin de satisfaire la consommation mondiale.

La version française du film documentaire "The End of the Line" est assurée par l'actrice Mélanie Laurent. Le film est aussi soutenu par la Fondation Akuo, parrainée par le comédien José Garcia, investi, entre autres, dans la préservation de l'environnement et de la biodiversité.
Le DVD du film documentaire The End of the Line - L'océan en voie d'épuisement sera disponible en DVD à partir du 18 juin 2012 au prix de 12,99€
Le film sera également disponible en VOD à partir du 25 juin 2012

Diffusion TV : le film sera diffusé en exclusivité sur la chaîne PLANÈTE+ le mercredi 6 juin à 20H40.

Alexandre Sieradzy


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte