Magazine Maladies

Jetez votre stress aux orties

Publié le 07 mai 2012 par Sylvianelisbonne @sylvianejung
calme et sérénité

CINQ TUYAUX ANTI-STRESS

Yvon Cavelier du blog COPYWRITING PRATIQUE organise un événement inter-blogueurs auquel je participe et  chaque participant doit donner les 5 meilleurs tuyaux en rapport avec le sujet de son blog. Pour moi, ce seront des tuyaux antistress

Si j’ai créé ce blog sur le stress, ce n’est pas par hasard. Stressée du matin au soir, irascible, cocotte minute émotionnelle, je peux pour assurer que je suis passée par tous les stades du stress et j’ai même réussi à stresser mes enfants. On peut dire que j’ai acquis une certaine compétence en la matière. 

Je vais donc vous donner aujourd’hui les cinq tuyaux qui fonctionnent le mieux pour moi et pour tous ceux à qui je les indiqués (professionnellement ou personnellement)

SIMPLES ET FACILES À METTRE EN PRATIQUE  et à utiliser en ordre ou dans le désordre,  sans modération

PREMIER TUYAU : ARRÊTEZ DE RUMINER GRÂCE À 

UNE PHRASE qui est en même temps une philosophe de vie

 «Si votre problème n’a pas de solution pourquoi se stresser et s’il  en a pourquoi vous préoccuper ?

S. S. le Dalaï-Lama

  • «Non mais,  il est gentil le Dalaï-Lama mais il ne connaît pas mes problèmes qui sont terribles, comment peut-il dire de ne pas me préoccuper alors que les impôts me demandent une somme exorbitante . Je n’ai pas cet argent, j’ai toujours payé scrupuleusement mes impôts , je ne comprends pas, c’est totalement fou, je vais me retrouver sans maison, sans rien, alors vous êtes gentille, si avec ça vous ne croyez pas que j’ai des raisons de stresser ?

Bon, alors voyons ton problème : a-t-il une solution OUI ou NON ? 

  • Non, mais franchement, tu ne te rends pas compte, je reçois jusqu’à 5 lettres recommandées/jour, je n’en peux plus.

Je répète : «as-tu réfléchi à la question, y aurait-il ou non des solutions ?

  • Non, je suis trop stressée, j’ai peur de finir SDF

Alors, il n’y a pas de solution ? 

  • Non, je n’ai pas dit ça, seulement je suis TROP STRESSÉE JE N’ARRIVE À RIEN

Donc, si j’ai bien compris, tu as un problème mais avant de savoir s’il y a une solutiontu t’es déjà rendue malade de stress, tu ne dors plus, tu ne parle plus que de ça, alors que tu n’as même pas pris une seule minute pour voir si ce problème avait une solution 

Oui, mais tu ne te rends pas compte et si …

Et nous allons maintenant écouter sur RADIO CATASTROPHE, le tube planétaire en faveur du STRESS qui s’est déjà vendu à des millions et des millions d’exemplaires 

la ballade du stress

 «la ballade des et si … et si …»

          Et si je dois payer cette somme …  et si je me retrouve à la rue …  et si … et si …

Donc, si vous n’avez pas une réponse claire à la question de savoir s’il existe ou non une solution à ce qui vous préoccupe , passez au point n°2,  faites l’exercice et revenez au point 1 

DEUXIÈME TUYAU :   ENVISAGEZ LE PIRE 

car le pire arrive rarement (comment pouvez-vous dire une chose pareille ?)

Eh bien je le dis parce qu’une fois que vous avez envisagé le pire NO STRESS, que voulez-vous qu’il vous arrive de pire puisque vous avez déjà envisagé la pire éventualité. Vous avouerez que c’est plutôt inattendu comme antidote au stress mais je vous garantis que ça marche VRAIMENT et je vais vous raconter une histoire

Donner des conférences n’a jamais été ma tasse de thé mais il fallait passer en par là pour me faire connaître dans les différents pays où j’animais des séminaires. Donc, me voilà partie au Portugal en train de présenter mon travail. Salle archicomble.  Mon fils filmait l’épisode et moi j’avais un trac pas possible.

  • Je fredonnais «la ballade des et si… et si …»   en boucle dans ma tête … 
  • Et si je dis des bêtises, et si j’ai un trou de mémoire, et si les gens n’aiment pas, et si c’est un fiasco… 

Et là je commence l’exercice que vous trouverez en n°3 pour envisager le pire du pire

Bon,  si c’est un fiasco, qu’est-ce que c’est pour toi  LE PIRE DU PIRE DE FIASCO ?

  • Eh bien, je n’animerais pas de séminaires à cet endroit-là …et c’est une déception il y a beaucoup de gens qui pourraient être intéressés,  et puis les gens vont dire que je ne suis pas à la hauteur … les gens vont parler, critiquer et je n’aime pas ça … je vais me sentir jugée,  je vais être vexée , oui je vais être vexée devant mes enfants, mes amis, 

Oui et alors ? Bien tu vas être vexée mais est-ce une question de vie ou de mort ?

  • Non, c’est juste mon orgueil qui en prendra un coup, si les gens n’aiment pas et bien TANT PIS. J’ai beaucoup de succès en Belgique donc NO STRESS, c’est même mieux en Belgique vu que c’est bien plus près de Paris que de venir à Lisbonne.  

Là, j’ai ressenti un immense soulagement, finalement ce n’était pas la peine de me mettre la pression comme si ma vie dépendait de cette conférence et vous savez quoi , je suis arrivée devant ces 300 personnes et je leur ai dit :  « je suis mort(e) de frousse, vraiment j’ai peur de bégayer, de dire des bêtises, je transpire,  j’aimerais bien être ailleurs » la salle s’est mise à applaudir parce que tous ont senti que je parlais avec mon coeur

 Donc, deuxième point allez jusqu’au bout de toutes vos peurs, ne vous racontez pas d’histoires et VERBALISEZ ce qui vous angoisse une fois que vous avez envisagé le PIRE du PIRE, il n’y a  plus aucune raison de s’angoisser n’est-ce pas ?

TROISIÈME TUYAU : HABITUEZ-VOUS À PARLER AVEC VOTRE «MOI STRESSÉ»

Vous avez lu dans les exemples précédents un dialogue entre deux personnes, la première exposant son problème et l’autre demandant des explications sur le problème. Eh bien ceci est une technique inspirée de la PNL ou de l’Hypnose qui s’appelle «dialogue avec les parties». KESAKO ?

C’est une technique simple qui permet d’aller chercher la raison ou les raisons de l’inquiétude, du stress, de la douleur de la personne hypnotisée ou en consultation. C’est la propre personne qui, petit à petit, va trouver les raisons et les solutions à ses préoccupations et j’ai donc adapté cet exercice ici pour le stress mais ça fonctionne pour tout ce qui, en général,  vous pose problème. Vous aller verbaliser trac et angoisse

Méthode que j’ai baptisée «EXERCICE  AVEC MON ALTER EGO»  Comment faire ?

Je conseille toujours de choisir votre nom et un de vos prénoms,  ou deux de vos prénoms. Puis déterminez celui qui représentera la partie fixe (le pilier en quelque sorte) et celui auquel vous vous adresserez quand vous aurez besoin de parler avec la partie stressée, en larmes, peureuse, malade, etc.

Par exemple pour moi, c’est Sylviane (celle qui pose les questions) et JUNG mon alter ego du moment, moment qui peut être de colère, de stress, de douleur, etc mais c’est toujours JUNG.

Vous remarquerez dans les tuyaux précédents qu’il y avait Sylviane qui posait des questions  à JUNG

JUNGEt si je dis des bêtises, et si j’ai un trou de mémoire, et si les gens n’aiment pas, et si c’est un fiasco… 

Sylviane - Bon,  si c’est un fiasco, qu’est-ce que c’est pour toi  LE PIRE DU PIRE DE FIASCO ?

JUNG - Eh bien, je n’animerais pas de séminaires à cet endroit-là …et c’est une déception …

Donc, troisième point dès que quelque chose ne tourne pas rond ou vous titille allez parler à votre ALTER EGO en souffrance. Là encore c’est une technique qui a fait ses preuves

Jetez votre stress aux orties

QUATRIÈME TUYAU : TROUVEZ-VOUS UNE HOBBY, QUELQUE CHOSE QUI VOUS PASSIONNE

Rappelez-vous cette sensation merveilleuse lorsque vous êtes amoureux ou lorsque le film ou le livre est tellement passionnant que vous oubliez tout ce qui se passe autour de vous. Et bien quand vous avez un hobby qui vous passionne ça a deux avantages :

  •  C’est que cela vous permet de décompresser car après une heure (ou plus) passée à assouvir votre passion, personne, je dis bien personne n’est plus stressé . C’EST IMPOSSIBLE 
  • Ensuite, lorsque vous avez des tâches un peu barbantes à effectuer, des tâches que vous auriez plutôt envie de ne pas faire mais QUE VOUS DEVEZ FAIRE vous pouvez vous donner de petites récompenses. «Quand j’aurai fini de repasser le linge, je ferai une heure (ou plus,  ou moins) d’aquarelle, de graphologie, etc». 

Du coup, vous vous automotivez pour avoir votre petite récompense et la tâche sera effectuée plus vite et sans stress. Si vous aimiez la peinture ou le dessin quand vous étiez petit (ou plus grand) eh bien,  c’est le moment de vous y remettre. Vous pensez devenir accroc au piano, à la guitare, à l’astrologie au tarot , allez-y ;

oui mais … pas le temps (on va voir ça) , pas d’argent (plein de cours gratuits sur internet) , trop de soucis on va voir ça plus bas)

Alors là je vais dire une chose,  le temps que vous passez à chanter  »la ballade des et si.., et si « et à « vous mettre la rate au court bouillon « en vous stressant comme des malades, représentent des heures et des heures PERDUES que vous pouvez employer en assouvissant votre passion

 CINQUIÈME TUYAU : CHOISISSEZ D’ÊTRE HEUREUX

«Il y a plus de volonté qu’on ne le croit dans le bonheur – Alain»

Après avoir appliqué les quatre premiers tuyaux, il est temps maintenant de JETEZ DÉFINITIVEMENT LE STRESS AUX ORTIES et de prendre la direction BIEN-ÊTRE 

et pour y arriver voici QUELQUES BONS PLANS :

  1. RIEZ, regardez des films drôles, écoutez des humoristes ou des imitateurs ou tout ce qui peut vous faire rire, lisez des BD, apprenez des blagues, soyez léger et RIEZ  (Norman COUSINS, un américain condamné par la médecine s’est guéri d’une maladie extrêmement grave en regardant des films drôles pendant six mois)
  •   Donnez-vous le droit de faire des trucs parfaitement inutiles ou superficiels  (Lisez des revues people, faites des bulles de savon,  montez les escaliers à l’envers, des trucs idiots mais détente assurée)
  •  PRENEZ DU BON TEMPS, SOYEZ GÉNÉREUX AVEC VOUS-MÊME  (lisez le polar ou le roman que vous avez tellement envie de lire depuis des mois, gardez-vous une heure par jour ou une journée/semaine pour ne faire que ce que vous voulez, lâcher-prise et FAITES-VOUS PLAISIR)
  • POSEZ-VOUS LA QUESTION : «QU’EN SERA-T-IL DE CE PROBLÈME DANS UN AN ?» (Croyez-moi la réponse est plus qu’évidente dans 85% des cas et dans les 15% qui restent parce qu’il s’agit de maladie mobilisez vos forces pour la guérison et non pour l’angoisse)
  • SOYEZ GÉNÉREUX AVEC LES AUTRES, DONNEZ, DONNEZ, DONNEZ  (Plus vous donnerez plus vous recevrez, un sourire au monsieur grincheux du RER, un petit bonjour à la grand-mère du premier, un coup de téléphone à Tante Adèle…) 
  • FAITES DU BÉNÉVOLAT (pendant que vous vous occupez des autres vous n’avez pas le temps de vous occuper de votre stress car en voyant des cancéreux, des vieillards dans les mouroirs ou des enfants malades, croyez-moi on relativise )
  • REMERCIEZ L’UNIVERS, L’ÉNERGIE COSMIQUE OU LE GRAND ORDINATEUR CÉLESTE DE CE QUE VOUS ÊTES/AVEZ/FAITES  (tous les soirs avant de vous endormir, exprimez votre gratitude d’avoir un toit, une bonne santé, suffisamment à manger, deux bras, deux jambes et pouvoir marcher etc.) 

Et pour terminer, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer cette phrase entendue il y a des lustres et qui, dans les moments de doutes, stress ou questionnement, m’a toujours remonté le moral

«ATTENTION ON N’EST JAMAIS À L’ABRI D’UN COUP DE CHANCE »

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs « Echanges de compétences » organisé par le blog Copywriting Pratique. Si vous avez lu cet article, à combien l’évalueriez-vous
sur 5 ? Cliquez sur la note de votre choix :
0 – 1– 2 – 3 – 4 – 5




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvianelisbonne 6188 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines