Magazine Société

Une explication du résultat de l'élection présidentielle

Publié le 07 mai 2012 par Francisrichard

Election-du-6-mai-2012.jpgA partir de données parcellaires il n'est pas facile de se faire une idée de ce qui s'est réellement passé entre le premier et le second tour de l'élection présidentielle.

Tentons toutefois l'expérience, tout en sachant que cela n'est qu'approximation et que cela n'a pas d'autre vertu que d'être une explication comme une autre.

Le nombre d'inscrits est passé de 46'028'542 au premier tour à 46'066'507 au second tour. On peut donc admettre, pour la démonstration, que le nombre d'inscrits est le même d'un tour à l'autre et qu'il n'est pas trop faux de ramener les nombres de voix obtenues au premier comme au second tour à des pourcentages d'électeurs inscrits.

Comment se sont passés les reports de voix? Un article paru dans 20minutes ici [d'où provient la photo] en donne une idée. L'institut de sondage qui fournit quelques éléments de réponse, CSA, n'a malheureusement pas publié cette étude. 

Quels sont les éléments que cet institut distille dans le gratuit version hexagonale?

- 87% des électeurs de Mélenchon au premier tour se sont reportés sur Hollande

- 33% des électeurs de Bayrou sur Hollande et 52% sur Sarkozy

- 28% des électeurs de Le Pen sur Hollande et 56% sur Sarkozy

- "61% des abstentionnistes du premier tour ayant voté au second l'ont fait en faveur de Sarkozy"

Quelles hypothèses pouvons-nous faire?

- 100% des électeurs de Hollande et de Sarkozy au premier tour ont fait de même au second

- 100% des électeurs d'extrême-gauche et divers droite au premier tour ont voté respectivement Hollande et Sarkozy au second

- 5% des électeurs de Mélenchon au premier tour ont voté Sarkozy au second (cela résulte d'autres estimations que celles de CSA)

- ceux parmi les électeurs de Mélenchon, Bayrou et Le Pen au premier tour qui ne se sont pas prononcés au second ont voté blanc ou nul

En ajustant les % des différentes colonnes par les abstentions et les votes blancs et nuls, cela donne le tableau suivant bâti à partir des résultats officiels des deux tours de l'élection présidentielle ici:

  Répartition des voix au second tour (en% des inscrits)

Candidats du 1er tour Hollande Sarkozy Blancs et nuls Abstentions Total en % des inscrits au 1er tour

Hollande 22.32%    22.32%

Sarkozy 21.19%    21.19%

Le Pen 3.91% 7.81% 2.23%   13.95%

Mélenchon 7.53% 0.43% 0.69%    8.66%

Bayrou 2.28% 3.70% 1.14%    7.12%

Extrême-Gauche 3.05% 0.28%    3.33%

Divers droite 1.40%    1.40%

Blancs et nuls 0.32% 1.20%    1.52%

Abstentions 2.07% 18.45%    20.52%

Total en % des inscrits du 2nd tour 39.08% 36.60% 4.66% 19.65%    100.00%

On voit tout de suite que ce sont les votes blancs et nuls qui ont fait la différence et que les plus gros bataillons des votes blancs et nuls se trouvent parmi les électeurs de Le Pen et Bayrou. Or ces électeurs auraient dû voter Sarkozy s'ils avaient été rationnels.

La droite de tendance de Bertrand Lemennicier rend bien compte du vote de gauche des électeurs de Le Pen et Bayrou (voir mon article Si les Français sont rationnels, Sarkozy devrait l'emporter de justesse ). Mais elle ne rend pas compte des votes blancs et nuls. En effet ceux, parmi les électeurs de Le Pen et Bayrou, qui ont voté blanc ou nul, l'ont fait par rejet compulsif de Sarkozy. Ils ont par là même infirmé la droite de tendance en ne votant pas rationnellement.

Ajoutez les 3.37% des votes blancs en provenance de ces électeurs de Le Pen et Bayrou et vous obtiendrez 39.97% des inscrits pour Sarkozy contre 39.08% pour Hollande. Ce qui, traduit en pourcentages des suffrages exprimés, donne 50,5% pour Sarkozy contre 49,5% pour Hollande... CQFD

Certes tous ces calculs souffrent d'imprécision, mais ils confirment que la gauche a bien joué en déconsidérant la personne de Nicolas Sarkozy. Elle a obtenu que des électeurs potentiels de Sarkozy fassent le jeu de Hollande et se comportent en s'abstenant, c'est-à-dire en votant implicitement pour lui, comme des ...idiots utiles, selon la terminologie attribuée au regretté Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine.

Francis Richard

PS

Pour savoir ce que je pense de l'avenir radieux que nous promet le nouveau président de la République, François Hollande, l'internaute se reportera utilement à mon article sur le sujet posté sur la plate-forme lesobservateurs.ch.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine