Magazine Séries

Critique Ciné : La Cabane dans les Bois, déconstruisons le film d'horreur

Publié le 07 mai 2012 par Delromainzika @cabreakingnews

19997460.jpg

La Cabane dans les Bois // De Drew Goddard. Avec Kristen Connolly et Chris Hemsworth.


Et si on jouait un peu ? La Cabane dans les Bois, nouveau film d'horreur écrit par Joss Whedon, à qui l'on doit LA série de vampires Buffy (et accessoirement Angel, Firefly, Dollhouse, et dernièrement le très bon Avengers), apparait comme le typique film qui veut changer le genre. Le scénariste nous propose une véritable décontruction du genre, bien au delà des multiples twists vont venir accentuer le rythme du film. Le début c'est le typique film d'horreur, avec la présentation des personnages et petit à petit on croit que l'on va voir quelque chose d'ultra classique. Sauf que dès que notre bande d'amis est lancée, tout d'un coup La Cabane dans les Bois prend son envol. Il n'y a rien à redire sur le scénario de Whedon, il sait connait faire des références à de multiples films d'horreurs, parfois même un peu trop, notamment sur la fin du film. Mais cela participe au fun du film. Aujourd'hui, les films de ce genre n'ont plus aucune imagination, et c'est ce ue Whedon tente de dénoncer au travers de La Cabane dans les Bois.
Cinq amis partent passer le week-end dans une cabane perdue au fond des bois. Ils n’ont aucune idée du cauchemar qui les y attend, ni de ce que cache vraiment la cabane dans les bois…
Signé par deux maîtres de l’horreur, Joss Whedon et Drew Goddard, voici un film qui réinvente et repousse toutes les conventions du genre. Attendez-vous à découvrir un nouveau niveau de terreur…
L'histoire est amusante, elle utilise tous les poncifs du genre pour les tourner en ridicule. Comme l'avait fait il y a de ça maintenant près de 10 ans Scream, La Cabane dans les Bois qui n'aura jamais le même succès (malheureusement), tente de renouveler un genre qui s'épuise chaque année dans des remakes sans saveur. Fût un temps durant mon adolescence où j'étais tellement fan de films d'horreurs, que j'ai du en voir tellement que je connais les ficelles du genre. La Cabane dans les Bois surprend parce que l'on ne connait justement jamais comment tout va se finir. Parlons de la fin, ou plutôt de ces dernières minutes, ultra décevantes, plongeant le film dans un délire bien trop orgueilleux à mon goût. Côté références vous pourrez des clin d'oeil à des tonnes de films d'horreur, parmi les plus connus de Vendredi 13 à The Grudge en passant par Massacre à la Tronçonneuse le commencement, etc… Côté cast, la patrie Whedon est forcément là, de Fran Kranz à Amy Acker.
Drew Goddard s'amuse avec son film, et il faut dire que le scénario est là pour l'aider. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et pourtant, cela arrive de temps en temps devant ce genre de film que je connais sur le bout des doigts. Enfin, je croyais mais la preuve en est que non. Il y a des bonnes surprises chaque années et La Cabane dans les Bois est sûrement la plus surprenante. Reste ensuite toutes les petites blagues que Whedon fait à ses fans (on m'en a cité une mais bon, je ne l'aurais jamais remarqué, il faut suivre ce que fait le scénariste / créateur / réalisateur de très près). Bref, La Cabane dans les Bois est un film à voir absolument, alors profiter qu'il soit encore en salles pour vous ruer dessus, ce serait bête de manquer ça.
Note : 8/10. En bref, un film d'horreur surprenant, déconstruisant complètement le genre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines