Magazine Voyages

Six bonnes raisons pour tenir un journal intime en expatriation

Publié le 07 mai 2012 par Veroniquemp

Six bonnes raisons pour tenir un journal intime en expatriation

Journal intime
Source : http://www.freedigitalphotos.net/ 

Lors de votre expatriation, il peut s’avérer très utile de tenir un journal intime, que celui-ci prenne la forme d’un blog ou d’un simple carnet de notes. Cet outil vous sera utile dans le cadre de votre développement personnel à l’étranger. 


Pourquoi tenir un journal intime en expatriation ?


  1. Faire quelque chose pour soi : écrire au quotidien dans le contexte d’une expatriation permet de se réserver du temps et de se détendre, tout simplement. 
  2. Travailler sur soi : le journal intime est un véritable outil de développement personnel. En expatriation, il aide à prendre de la distance par rapport à la tristesse ou la rancœur, des sentiments parfois ressentis dans ce contexte. Tenir un journal intime permet d’avoir une réflexion sur sa nouvelle vie, de lister ses envies profondes et de déterminer ses projets personnels et professionnels. 
  3. Se donner un objectif quotidien : écrire pendant X minutes ou X pages si possible tous les jours à la même heure permet de se donner un cadre, une routine personnelle dans le cadre parfois chaotique des premiers jours et mois d’une expatriation. 
  4. Recueillir des infos pratiques sur son nouvel environnement : cet aspect pratique sera, sur le long terme, une mine d’or pour votre famille et votre entourage. C’est un bon moyen de devenir une personne ressource vers qui l’on se tournera pour avoir les dernières informations. 
  5. Construire des souvenirs de familles : lors des six premiers mois, vous vivrez de nombreuses premières fois seul(e) ou en famille. En les recensant avec de nombreux détails (photos, tickets, carte de visite, etc.), ce sont des archives familiales uniques et de grande valeur que vous élaborez. 
  6. Maintenir le réseau : opter pour un journal intime virtuel permet de tenir informer votre entourage familial et amical d’une manière ludique et unique. 

Journal intime virtuel ou papier ?


Chacun choisira la méthode qui lui conviendra. Cela n’a pas vraiment d’importance. L’essentiel étant la régularité, l’instauration d’une routine. Personnellement, j’utilise aujourd’hui les deux méthodes. 
J’ai commencé à écrire dans des petits carnets de note que j’ai, au fil du temps, appelé « carnet quotidiens d’une maman expat ». Commencés à Sri Lanka, interrompus puis repris à Nantes en 2007, je ne me suis plus vraiment arrêté d’y noter mes humeurs, mes coups de cœur et de blues. Je continue d’y écrire régulièrement ma vie très privée, d’y dessiner et d’y coller des images. Mes carnets quotidiens sont désormais aussi très colorés et très visuels. 
Expat Forever, mon journal intime électronique, est constamment alimenté par les idées, les anecdotes et mes humeurs consignées dans mes carnets quotidiens de femme expatriée. Mais l’inverse est aussi vrai. J’aime la complémentarité de ces deux moyens d’expression.
Au final, tenir un journal intime a été pour moi une manière de surmonter les difficultés de l’expatriation. Les coucher sur le papier était une technique comme une autre pour les affronter et donc trouver des solutions.
Et vous, quelles ont été ou quelles sont vos « techniques » de survie en expatriation ? Partageons nos expériences pour mieux vivre notre expatriation. 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Veroniquemp 1045 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine