Magazine Poésie

Conte soufi : Abdali

Par Unpeudetao

   Un homme étant venu voir Abdali lui dit :
   « Je suis simple soldat ; je t’en prie, fais en sorte que je devienne officier. »
   Un an après il écrivit pour dire : « J’ai été promu officier, mais je suis ici maintenant, sur la frontière, conduisant mes troupes au combat, et c’est dur ! Pourrais-tu, je te prie, m’aider à obtenir ma mise en disponibilité ? »
   Six mois plus tard, cet homme se présenta à la tekkia d’Abdali, disant :
   « Voilà, je suis libéré de mes obligations militaires, et j’ai ouvert un commerce. Peux-tu intercéder pour moi, que mes affaires prospèrent ?
   – Hélas ! soupira Abdali, je ne peux pas te dire que faire, puisque tu es incapable de voir plus loin que ce que tu imagines être ton intérêt. Aussi dois-tu sans cesse recourir à moi pour changer le cours de ta carrière. Et tu viens, et tu m’écris, m’indiquant ce que je dois faire pour toi, et cela ne te fait aucun bien.
   – Si je ne gagne rien à ce que mes souhaits me soient accordés, pourquoi me les accordes-tu ? Tout ce que j’ai demandé jusqu’ici, tu l’as fait pour moi.
   – Tout ce qui a été fait pour toi l’a été afin que tu en tires la leçon. La leçon, la voici : « Chaque fois que tu te donnes un but, cela tourne mal. »
   – Alors, choisis un but pour moi !
   – Je ne peux pas choisir un but pour toi que tu réaliseras correctement. Ton problème, c’est que dans l’état où tu es, tu n’es pas prêt à te préparer à atteindre des buts. »

*****************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Friedrich RÜCKERT, conte : Parabole

    Un homme voyageait en Syrie ; il menait un chameau par la bride. Tout à coup, l’animal donne des signes d’épouvante et se met à pousser un cri si formidable... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Conte soufi : La bouche de Moïse

    Dieu ordonna un jour à Moïse :       « Ô Moïse ! Que ta bouche soit sans péché lorsque tu t’adresses à moi pour prier !       – Mais, Seigneur ! dit Moïse, je n... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Conte : L’île aux sentiments

    Il était une fois, une île ou tous les différents sentiments vivaient : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amour y compris. Un... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Conte soufi : Le paon

    Le moment est venu de décrire le paon qui se pavane. Son seul souci est de capter l’attention d’autrui sans même connaître la raison de cette manière d’agir. Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Conte soufi : La vache et l’île

    Sur une île verdoyante, une vache vivait dans la solitude. Elle y paissait jusqu’à la tombée de la nuit et engraissait ainsi chaque jour. Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Conte soufi : Voyage

    Un disciple avait accompagné son maître lors d’un voyage. Or, ils se trouvaient dans un pays où le pain était chose rare. Et la peur du manque de nourriture... Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE
  • Charles BAUDELAIRE, conte : Les dons des Fées

    C’était grande assemblée des Fées, pour procéder à la répartition des dons parmi tous les nouveau-nés, arrivés à la vie depuis vingt-quatre heures. Lire la suite

    Par  Unpeudetao
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine