Magazine France

Ce que va (encore) nous coûter Sarkozy après son départ

Publié le 08 mai 2012 par Gédécé @lesechogaucho

Ce que va (encore) nous coûter Sarkozy après son départGaucheDeCombat répond à la question que tous les français se posent :

Pour vous éviter de chercher, puisque j’ai vu que la question alimentait bien des discussions de café et d’autres entre amis, avec beaucoup d’intox et de “on-dit”, je vais vous donner la réponse, glanée ici et là. Nicolas Sarkozy gagnera donc chaque mois 6000 euros bruts auxquels il convient d’ajouter 11500 euros nets par mois s’il décide de siéger au Conseil Constitutionnel. ça c’est la base… Il convient d’y ajouter divers avantages en nature, selon le magazine Challenge :

Un appartement de fonction “meublé et équipé”, deux fonctionnaires de la police nationale pour assurer leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et pas moins de sept collaborateurs (un chef de cabinet, deux assistants, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires).

En plus, Nicolas Sarkozy pourra voyager gratuitement, grâce à deux cartes de circulation illimitées, l’une sur Air France, en classe affaires, l’autre à la SNCF première classe. Enfin, lorsqu’ils se déplacent à l’étranger, les anciens chefs de l’Etat sont accueillis par l’ambassadeur de France, qui doit faciliter leur séjour et assurer “leur hébergement dans les résidences de l’ambassadeur ou des consuls”.

Pour l’Etat, la facture de ces nombreux avantages est salée : La charge financière -que personne ne connaît compte tenu de la dispersion des financements- peut être estimée à 1,5 million par an et par ancien président, souligne le député René Dosière dans son livre “L’argent de l’Etat” (Seuil).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte