Magazine France

toujours pas de reconnaissance du massacre de Sétif !

Publié le 08 mai 2012 par Marx

    le 8 mai 1945, pour fêter  la victoire des Alliés sur les forces de l'Axe,  les partis nationalistes algériens,  décident d’organiser des manifestations  pacifiques, afin  rappeler leurs revendications patriotiques.   A Sétif, un policier tire sur un jeune scout musulman tenant un drapeau de l'Algérie. Une émeute terrible va entraîner le massacre d’européens puis une répression aveugle de l’armée qui sera  sanglante. Combien de morts ? une centaine d'européens ; des miliers à plus que 40000 côté algérien. Moins de 10 ans plus tard, c'est le  jour de la fameuse "Paques rouge", l'Algérie française est condamnée à disparaitre...

Petit rappel  historique sur l’attitude du PCF. En mai 1945,   L'Humanité ne l'évoque que pour insinuer que les émeutiers seraient des sympathisants nazis ! le PCF condamnera les menées fascistes de Sétif. C’est toute la classe politique française qui a sombré à Sétif, à cette époque.

Autre remarque : la droite n'a cessé de donner des leçons à l'Allemagne à la Turquie sur les génocides passés, mais n'assume pas les massacres du colonialisme.

 

La France vient de tourner une page politique : ce changement peut-être permettra de reconnaitre cet horrible massacre....

 


à lire : Yves Benot, Massacres coloniaux. 1944-1950 : la IVe République et la mise au pas des colonies françaises, La Découverte, 1994 (édition de poche : 2001).
- Boucif Mekhaled, Chroniques d’un massacre. 8 mai 1945 : Sétif, Guelma, Kherrata, Syros, 1995.
- Annie Rey-Goldzeiguer, Aux origines de la guerre d’Algérie, 1940-1945. De Mers-El-Kébir aux massacres du Nord-Constantinois, La Découverte, 2001 (édition de poche : 2006).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marx 5157 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte