Magazine Cinéma

Black Swan

Par Wolvy128 @Wolvy128

Black Swan

Black Swan
Je profite d’avoir revu Black Swan hier en DVD pour vous proposer aujourd’hui ma critique de ce film qui a fait beaucoup parler de lui. Souvent en bien grâce à la magnifique prestation de Natalie Portman qui lui a d’ailleurs valu l’Oscar de la meilleure actrice en 2011. Mais également en mal à cause de la polémique liée à la doublure de l’actrice ainsi que par les accusations de plagiat lancées à l’encontre du réalisateur. Pour rappel, le film est signé Darren Aronofsky et raconte l’histoire de Nina (jouée par Natalie Portman), une ballerine du très prestigieux New York City Ballet. Sa vie, comme celle de toutes ses consœurs, est entièrement vouée à la danse.

Lorsque Thomas Leroy (Vincent Cassel), le directeur artistique de la troupe, décide de remplacer la danseuse étoile Beth Mcintyre (Winona Ryder) pour leur nouveau spectacle, “Le Lac des cygnes”, son choix s’oriente vers Nina. Mais une nouvelle arrivante, Lily (Mila Kunis), l’impressionne également beaucoup. “Le Lac des cygnes” exige une danseuse capable de jouer le Cygne blanc dans toute son innocence et sa grâce, et le Cygne noir, qui symbolise la ruse et la sensualité. Nina est parfaite pour danser le Cygne blanc, Lily pour le Cygne noir. Alors que la rivalité de Nina et Lily se mue peu à peu en une amitié perverse, Nina découvre, de plus en plus fascinée, son côté sombre. Mais s’y abandonner pourrait bien la détruire…

Je me souviens avoir été plutôt conquis par ce film à sa sortie et même si les émotions ne sont pas aussi intenses au second visionnage, le plaisir est toujours le même car le film dispose de qualités incontestables. A commencer par la réalisation qui paraît simple à première vue mais qui s’avère en définitive particulièrement ingénieuse. Notamment dans sa façon d’exploiter les jeux de reflets des miroirs, ceux-ci étant omniprésents tout au long du film. La mise en scène est oppressante et même si on ne sursaute pas littéralement à chaque scène, l’angoisse est bien présente. Néanmoins, toutes ces qualités ne seraient rien sans la superbe interprétation de Natalie Portman. En effet, le film est complètement concentré sur son point de vue et force est de constater qu’elle assure magnifiquement. Qu’on apprécie ou pas cette actrice, je pense que chacun s’accordera sur le fait qu’elle n’ait absolument pas volé son Oscar. Et personnellement, je pense vraiment que le film n’aurait pas été aussi bien avec une autre actrice.

Black Swan
Toutefois, même si j’ai bien aimé le film dans sa globalité, je dois aussi avouer que j’ai été extrêmement déçu par les révélations qui ont été faites quelques temps après sa sortie. Je ne parle pas de l’affaire de doublage de Natalie Portman car pour ce type de prestation, je trouve tout à fait normal d’avoir recours à une doublure. Ce n’est pas la première fois que ça arrive et ce ne sera certainement pas la dernière. La réaction de Sarah Lane est compréhensible car le métier de doublure est un peu ingrat de par le manque de reconnaissance mais c’est la règle et il faut s’y plier. Je parle plutôt de la fameuse “inspiration” de Darren Aronofsky tirée de Perfect Blue. Pour moi, on ne parle plus d’inspiration quand certaines scènes sont identiques à l’œuvre de Satoshi Kon. Il avait déjà fait le coup avec la scène de la baignoire dans Requiem for a Dream mais à l’époque, il avait payé des droits à l’auteur pour pouvoir reproduire la scène. Et ici, absolument rien, peut-être parce que Satoshi Kon était décédé quelques mois avant la sortie du film…

Bref, Black Swan est un film dont je reconnais volontiers les qualités, que ce soient en terme de réalisation ou de performance, mais que je juge un peu malhonnête intellectuellement. Effectivement, j’ai été scandalisé que le réalisateur ne reconnaisse pas ce qu’il a pris à son soi-disant auteur favori au lieu de constamment parler de simple inspiration. Du coup, il a un peu baissé dans mon estime mais ça n’enlève rien à la qualité du film et à la prestation de Natalie Portman

;)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine