Magazine Politique

Il faut un trouver un premier ministrable à gauche, première difficulté pour Hollande

Publié le 08 mai 2012 par Clesan

J´hésite toujours à utiliser l´humour journalistique sous Sarkosy pour m´exprimer sur Hollande dans ces billets, et finalement je reste courtois, j´évite de tomber dans le genre Naboléon, nain de jardin ou tout autre remarque sur le physique, mais j´avoue aussi que pendant 5 ans on va se régaler du retour de bâton de la face des mondains médiatiques. Donc je suggère dans le titre de ce billet que Grhollande (c´est parti) taisait le nom du future premier ministre car probablement il se retrouve face à un premier problème dans son nouveau job. En effet la fraise des bois (dixit Fabius) est bien connu pour être totalement incapable de prendre une décision sérieuse et de s´y tenir, nous devrions vite nous en rendre compte. Cependant nos amis journalistes s´en frottent le ventre à savoir qui serait le plus compétant entre une Aubry, en état de graisse, ou un Ayrault? Ce dernier étant probablement plus en odeur de sainteté chez Flambyte après des primaires plus destructrices que constructrice mais creusons un peu le dossier (casier) de cet ancien prof d´Allemand:

Aubry, Ayrault, condamnation, libération

Jean-Marc Ayrault

Article Wikipédia :

En 1996, Jean-Marc Ayrault est mis en examen pour « non-respect du code des marchés publics »[18]. Le 19décembre1997, il est condamné à une peine de six mois de prison avec sursis et 30 000 F d'amende pour favoritisme, après avoir octroyé, de décembre 1991 à décembre 1993, sans mise en concurrence ni avoir eu recours à des appels d'offres et sans réaliser de contrat, le marché d'impression du journal municipal nantais, Nantes Passion, dont le budget d'impression s'élevait à six millions de francs par an. Le bénéficiaire de ces marchés, Daniel Nedzela, homme d'affaires proche du PS, est lui aussi condamné. Jean-Marc Ayrault se défend en affirmant qu'il n'imaginait pas que la loi de 1991, qu'il avait votée, pouvait s'appliquer pour un marché public de quelques millions d'euros. Il ne fait pas appel[19], [20], [21], [22].

18.« Le canard qui éclabousse Nantes. Le maire est mis en examen pour non-respect du code des marchés publics » [archive], Libération, 14 juin 1996.

19. Christophe Barbier, Nantes: Ayrault dans la tourmente [archive], L'Express, 20 juin 1996

20.Nedzela, proche du bâtiment et du PS. Ce publicitaire, accusé de trafic d'influence, a comparu à Nantes [archive], Nicolas de La Casiniere, Libération, 5 mai 1997

21. Nicolas de La Casiniere, « Nantes, son maire et sa gazette. Jean-Marc Ayrault répondait en correctionnelle de délit de favoritisme. [archive] », Libération, 20 octobre 1997

22. Nicolas de La Casiniere, « Jean-Marc Ayrault condamné à six mois avec sursis [archive] », Libération, 20 décembre 1997

Article Libération :

 

Aubry, Ayrault, condamnation, libération

Libé est toujours une excellente source d´information 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Clesan 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines