Magazine Côté Femmes

Traine-traine ma belle traine, ça monte et ça descend...

Publié le 11 mai 2012 par Marigotine

 

   Beyoncé "Black Swann" en chair et en plumes....

Tapis rouge. Lundi soir, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition «Schiaparelli and Prada: Impossible Conversations» au Metropolitan Museum de New York, toutes les stars, habillées de leur plus belle robe, étaient de sortie. Mais celle qui a été la plus remarquée, c'est sans conteste Beyonce. C'est vêtue d'une longue robe signée Givenchy Haute Couture que la diva de 30 ans s'est présentée devant les photographes. Subliment brodée de cristaux noirs, la robe en tulle présentait de magnifiques motifs de dentelle très finement brodée ainsi qu'une traîne confectionnée à partir de plumes d'autruches, dégradées en noir et violet. Les cheveux plaqués et coiffés en queue de cheval, la plus belle femme du monde, selon un magazine américain, a pris le temps de gravir les marches du musée d'art de New-York, exposant sans complexe toutes ses formes, quelques mois à peine après son accouchement.
Tapis rouge. Lundi soir, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition «Schiaparelli and Prada: Impossible Conversations» au Metropolitan Museum de New York, toutes les stars, habillées de leur plus belle robe, étaient de sortie. Mais celle qui a été la plus remarquée, c'est sans conteste Beyonce. C'est vêtue d'une longue robe signée Givenchy Haute Couture que la diva de 30 ans s'est présentée devant les photographes. Subliment brodée de cristaux noirs, la robe en tulle présentait de magnifiques motifs de dentelle très finement brodée ainsi qu'une traîne confectionnée à partir de plumes d'autruches, dégradées en noir et violet. Les cheveux plaqués et coiffés en queue de cheval, la plus belle femme du monde, selon un magazine américain, a pris le temps de gravir les marches du musée d'art de New-York, exposant sans complexe toutes ses formes, quelques mois à peine après son accouchement." title="Traine-traine ma belle traine, ça monte et ça descend..." />Tapis rouge. Lundi soir, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition «Schiaparelli and Prada: Impossible Conversations» au Metropolitan Museum de New York, toutes les stars, habillées de leur plus belle robe, étaient de sortie. Mais celle qui a été la plus remarquée, c'est sans conteste Beyonce. C'est vêtue d'une longue robe signée Givenchy Haute Couture que la diva de 30 ans s'est présentée devant les photographes. Subliment brodée de cristaux noirs, la robe en tulle présentait de magnifiques motifs de dentelle très finement brodée ainsi qu'une traîne confectionnée à partir de plumes d'autruches, dégradées en noir et violet. Les cheveux plaqués et coiffés en queue de cheval, la plus belle femme du monde, selon un magazine américain, a pris le temps de gravir les marches du musée d'art de New-York, exposant sans complexe toutes ses formes, quelques mois à peine après son accouchement." border="0" />   Lundi soir, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition «Schiaparelli and Prada: Impossible Conversations» au Metropolitan Museum de New York, toutes les stars, habillées de leur plus belle robe, étaient de sortie. Mais celle qui a été la plus remarquée, c'est sans conteste Beyonce. C'est vêtue d'une longue robe signée Givenchy Haute Couture que la diva de 30 ans s'est présentée devant les photographes. Subliment brodée de cristaux noirs, la robe en tulle présentait de magnifiques motifs de dentelle très finement brodée ainsi qu'une traîne confectionnée à partir de plumes d'autruches, dégradées en noir et violet. Les cheveux plaqués et coiffés en queue de cheval, la plus belle femme du monde, selon un magazine américain, a pris le temps de gravir les marches du musée d'art de New-York, exposant sans complexe toutes ses formes, quelques mois à peine après son accouchement. Crédits photo : TIMOTHY A. CLARY/AFP  Elizabeth II "White swann" en grand apparat....
Vers une réforme? L'ouverture officielle du Parlement britannique s'est déroulée ce mercredi. Une reine dans un carrosse, oui, nous sommes en Angleterre, où la souveraine participe toujours à la vie politique, à plus de 86 ans. Accompagnée du prince Philip, son époux, Elizabeth II qui, pour l'occasion, avait revêtu ses vêtements d'apparat et mis la couronne impériale, a lu le traditionnel “discours de la reine” devant le parlement. Après un rituel immuable, Elisabeth II, qui lisait en fait le programme législatif du Premier ministre conservateur David Cameron, a annoncé une vingtaine de projets de loi dont une réforme controversée de la Chambre des Lords et quelques mesures économiques, sociales ou favorables à la famille, censées atténuer l'austérité.
Vers une réforme? L'ouverture officielle du Parlement britannique s'est déroulée ce mercredi. Une reine dans un carrosse, oui, nous sommes en Angleterre, où la souveraine participe toujours à la vie politique, à plus de 86 ans. Accompagnée du prince Philip, son époux, Elizabeth II qui, pour l'occasion, avait revêtu ses vêtements d'apparat et mis la couronne impériale, a lu le traditionnel “discours de la reine” devant le parlement. Après un rituel immuable, Elisabeth II, qui lisait en fait le programme législatif du Premier ministre conservateur David Cameron, a annoncé une vingtaine de projets de loi dont une réforme controversée de la Chambre des Lords et quelques mesures économiques, sociales ou favorables à la famille, censées atténuer l'austérité." title="Traine-traine ma belle traine, ça monte et ça descend..." />Vers une réforme? L'ouverture officielle du Parlement britannique s'est déroulée ce mercredi. Une reine dans un carrosse, oui, nous sommes en Angleterre, où la souveraine participe toujours à la vie politique, à plus de 86 ans. Accompagnée du prince Philip, son époux, Elizabeth II qui, pour l'occasion, avait revêtu ses vêtements d'apparat et mis la couronne impériale, a lu le traditionnel “discours de la reine” devant le parlement. Après un rituel immuable, Elisabeth II, qui lisait en fait le programme législatif du Premier ministre conservateur David Cameron, a annoncé une vingtaine de projets de loi dont une réforme controversée de la Chambre des Lords et quelques mesures économiques, sociales ou favorables à la famille, censées atténuer l'austérité." border="0" />   L'ouverture officielle du Parlement britannique s'est déroulée ce mercredi. Une reine dans un carrosse, oui, nous sommes en Angleterre, où la souveraine participe toujours à la vie politique, à plus de 86 ans. Accompagnée du prince Philip, son époux, Elizabeth II qui, pour l'occasion, avait revêtu ses vêtements d'apparat et mis la couronne impériale, a lu le traditionnel “discours de la reine” devant le parlement. Après un rituel immuable, Elisabeth II, qui lisait en fait le programme législatif du Premier ministre conservateur David Cameron, a annoncé une vingtaine de projets de loi dont une réforme controversée de la Chambre des Lords et quelques mesures économiques, sociales ou favorables à la famille, censées atténuer l'austérité. Crédits photo : POOL/reuters Ministres de Nicolas! Ni black ni white, mais petite plumée quand même....
Le conseil des adieux. Nicolas Sarkozy a réuni ce mercredi un dernier conseil des ministres empreint de nostalgie, trois jours après sa défaite à l'élection présidentielle et a invité les membres du gouvernement à ne pas céder à l'amertume. Le premier ministre François Fillon, en poste pendant tout le quinquennat, remettra jeudi au président sortant la démission du gouvernement, qui gérera cependant les affaires courantes jusqu'à la passation de pouvoir du 15 mai. Généralement peu loquaces à l'issue des conseils, ministres et secrétaires d'Etat se sont attardés dans la cour de l'Elysée pour parler aux nombreux journalistes présents. Beaucoup emportaient en souvenir leur maroquin et le chevalet de carton portant leur nom, dédicacé par le président sortant, qui a souhaité, selon eux, «bonne chance à la nouvelle équipe» et au président socialiste élu, François Hollande.
Le conseil des adieux. Nicolas Sarkozy a réuni ce mercredi un dernier conseil des ministres empreint de nostalgie, trois jours après sa défaite à l'élection présidentielle et a invité les membres du gouvernement à ne pas céder à l'amertume. Le premier ministre François Fillon, en poste pendant tout le quinquennat, remettra jeudi au président sortant la démission du gouvernement, qui gérera cependant les affaires courantes jusqu'à la passation de pouvoir du 15 mai. Généralement peu loquaces à l'issue des conseils, ministres et secrétaires d'Etat se sont attardés dans la cour de l'Elysée pour parler aux nombreux journalistes présents. Beaucoup emportaient en souvenir leur maroquin et le chevalet de carton portant leur nom, dédicacé par le président sortant, qui a souhaité, selon eux, «bonne chance à la nouvelle équipe» et au président socialiste élu, François Hollande." title="Traine-traine ma belle traine, ça monte et ça descend..." />Le conseil des adieux. Nicolas Sarkozy a réuni ce mercredi un dernier conseil des ministres empreint de nostalgie, trois jours après sa défaite à l'élection présidentielle et a invité les membres du gouvernement à ne pas céder à l'amertume. Le premier ministre François Fillon, en poste pendant tout le quinquennat, remettra jeudi au président sortant la démission du gouvernement, qui gérera cependant les affaires courantes jusqu'à la passation de pouvoir du 15 mai. Généralement peu loquaces à l'issue des conseils, ministres et secrétaires d'Etat se sont attardés dans la cour de l'Elysée pour parler aux nombreux journalistes présents. Beaucoup emportaient en souvenir leur maroquin et le chevalet de carton portant leur nom, dédicacé par le président sortant, qui a souhaité, selon eux, «bonne chance à la nouvelle équipe» et au président socialiste élu, François Hollande." border="0" />  Nicolas Sarkozy a réuni ce mercredi un dernier conseil des ministres empreint de nostalgie, trois jours après sa défaite à l'élection présidentielle et a invité les membres du gouvernement à ne pas céder à l'amertume. Le premier ministre François Fillon, en poste pendant tout le quinquennat, remettra jeudi au président sortant la démission du gouvernement, qui gérera cependant les affaires courantes jusqu'à la passation de pouvoir du 15 mai. Généralement peu loquaces à l'issue des conseils, ministres et secrétaires d'Etat se sont attardés dans la cour de l'Elysée pour parler aux nombreux journalistes présents. Beaucoup emportaient en souvenir leur maroquin et le chevalet de carton portant leur nom, dédicacé par le président sortant, qui a souhaité, selon eux, «bonne chance à la nouvelle équipe» et au président socialiste élu, François Hollande. Crédits photo : Mousse/Mousse/ABACA

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine