Magazine Cinéma

Hot shots 1 & 2

Par Clemiclem
Hot shots 1 & 2
Effectuons aujourd'hui une petite descente dans les années 90 et son lot de parodies. Les plus jeunes d'entre vous ne le savent peut être pas mais ce genre cinématographique n'est pas né avec les frères Wyans et la série des Scary movies dont j'ai arrêté de compter les suites à partir du troisième volet...Jim Abrahams qui s'était déjà essayé sur y'a t il un pilote dans l'avion signe cette nouvelle parodie en se basant sur les plus gros cartons cinés de ces dernières années...A l'époque Charlie Sheen n'était pas encore alcoolique et bien loin de son statut de tonton modèle. Il campe le rôle de Toper Harley dont la destinée est quasi identique à celle du lieutenant Maverick dans Top Gun. Ceux qui approchent la trentaine passeront le reste du film à chercher les références cinés au bon souvenir du nez collé sur ce bon vieux téléviseur à tube!Je vous donne quelques pistes pour démarrer votre recensement : Top Gun, Danse avec les loups, Full Metal Jacket ou encore 9 semaines 1/2 font partie de ces films. Je vous laisse trouver le reste. Ramassage des copies dans 1 heure!
Le second volet frappe fort en s'attaquant à l'autre héros des années 90. Du haut de son tas de muscles fraichement constitué et de sa coupe mulet, Charlie Sheen campe cette fois-ci le personnage de Rambo dans une lutte contre Saddam  qui n'a, je l'espère, jamais atteint les frontières irakiennes...On frise le ridicule malgré la présence de seconds rôles étonnants. Le Colonel Trautman joue ainsi son propre rôle et même un peu plus. Il faut croire que le cachet qu'on lui a proposé devait être sévère pour parodier son ancien rôle de béret vert droit dans ses bottes. On pourra également noter la présence de Martin Sheen dans un scène amusante faisant appel à vos vieux souvenirs d'Apocalypse now.
Pour vous dire la vérité, j'ai préféré cumuler ces deux films plutôt que d'en résumer le contenu difficilement racontable sur papier. Et pour être totalement honnête avec vous, on se fout clairement du scénario dans ce genre de film! On préfèrera mille fois la vieille ganache du père de Jeff Bridges en vétéran indestructible ou le regard charmeur de Valeria Golino à n'importe quelle explication scénaristique d'un film qui n'en est pas vraiment un!Malgré une série de gags estampillés Acme, les deux volets se regardent sans mal. Il se peut même qu'ils vous tirent quelques fous rires en souvenir du bon vieux temps! Il aura tout de même eu le mérite de me rappeler de bons souvenirs, notamment le second volet qui est certainement l'un des premiers films que j'ai du voir au cinéma... si l'on excepte la fois où je me suis endormi en compagnie de ma grand mère devant Basile, détective privé...une autre histoire, une autre chronique!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Clemiclem 305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines