Magazine Conso

La note techno : édition du 13 mai 2012

Publié le 14 mai 2012 par Dominicdesbiens @DominicDesbiens

La note technoLe beau temps revient dans mon coin de pays du Québec, et c’est en partie à l’extérieur sous le soleil que j’ai rédigé cette nouvelle Note techno, voici un retour en force de mon condensé des informations technologiques qui ont retenu mon attention sur les différents blogues et mes réseaux sociaux durant les sept derniers jours. Laissons la superstition de côté, voici la treizième édition de « La note techno », pour finir la semaine … sur une bonne note !

Intégrations de Google+ dans les services et les vidéos bulles pour tout le monde

Ce qui distingue le réseau social de Google par rapport aux autres réseaux comme Facebook, ce sont les petits plus qui en font un outil complet proposant sur un même site une panoplie de services. Je l’ai d’ailleurs dit et je le répète, je considère Google+ comme une couche sociale à un ensemble de services plutôt qu’un réseau social à part entière. Une autre démonstration de ce que je tends à démontrer est la récente intégration de Google+ dans Gmail. En effet, depuis quelques jours, il est possible de répondre directement depuis un courriel à une notification reçue de Google+ (voir cet article de FredZone). Également, depuis peu, Google a ajouté une fonction de son « Labs » qui interagit directement avec son service de traduction en ligne pour traduire à la volée ses courriels dans la langue de son choix.

Ainsi, la nouveauté de cette semaine qui a retenu mon attention chez Google est la possibilité de diffuser de la vidéo en direct. Proposées depuis décembre dernier pour un nombre restreint d’utilisateurs, les vidéos bulles en direct (ou Hangouts on Air) permettent entre autres de faire des conférences ou même des petits spectacles qui peuvent être suivis par les utilisateurs du réseau. Une fonction de messagerie instantanée permet d’être en contact direct avec eux et un compteur affiche le nombre de personnes qui vous regardent. Il est même possible de changer à l’écran votre caméra pour celle d’un ami ou autre personne qui peut vous assister (utile dans le cas où des personnes, par exemple, ont des questions à vous poser à la suite de votre intervention. Enfin, à la fin de la présentation « Live », vous pouvez sauvegarder et partager votre vidéo directement sur YouTube ou tout autre site avec un code HTML.

Cette nouvelle fonction du réseau de Google est actuellement en cours de déploiement sur tous les comptes. Pour avoir accès à celle-ci, il suffit d’aller sur son compte Google+ et de démarrer une vidéo bulle. Une option « On Air » est alors proposée. Pour voir un exemple d’utilisation de ces vidéos bulles en direct, voici celle d’un chef cuisinier qui a publié le tout ensuite sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=TIZU_eIGJXk

Google Play franchit la barre des 500 000 applications

Il ne s’agit pas de favoritisme, mais Google a beaucoup fait partie de mon actualité cette semaine. La boutique de la société, Google Play (anciennement Android Market) a atteint les 500 000 applications selon le cabinet d’expertise Distimo. Ce même cabinet donnait les chiffres de l’App Store d’Apple en avril dernier, soit un nombre de 600 000 applications. À noter que ce chiffre tient compte des applications universelles, c’est-à-dire celles qui fonctionnent aussi bien sur un iPhone que sur la tablette iPad (donc une seule application pour deux types d’appareils). Google a ainsi ajouté à sa boutique 100 000 applications au cours des quatre derniers mois, contre 63 000 chez Apple pour la même période. Certaines mauvaises langues diront qu’il est normal qu’Apple ait une croissance moins importante du nombre d’applications étant donné qu’elle est plus stricte et sévère sur l’acceptation de celles-ci.

Ces nouvelles statistiques démontrent tout de même l’intérêt grandissant pour le système de Google. L’un des points forts de celui-ci étant de proposer une majorité d’applications gratuites dans la boutique dédiée à Android, soit plus de 72 % du nombre total d’applications. Chez Apple, le ratio d’applications gratuites versus les applications payantes est le contraire de celui de Google.

Un dernier rachat pour Facebook avant son entrée en Bourse

Pour son entrée officielle en Bourse qui devrait se faire cette semaine, Facebook a procédé à quelques rachats depuis les derniers mois. Outre Instagram il y a quelques semaines que le réseau a acquis pour la somme de un milliard de dollars, cette semaine Facebook s’est payé le service de géolocalisation « Glancee ». Ce dernier se présente comme une application mobile utilisant Facebook pour permettre à l’utilisateur de se connecter, de partager son emplacement et ainsi rencontrer d’autres personnes qui se trouvent à proximité de lui. Il peut également consulter le profil des autres et découvrir quelles personnes près de lui ont des intérêts similaires. Ce service n’est pas sans rappeler Fousquare, qui est visiblement (selon moi du moins) le concurrent ciblé par ce rachat. Honnêtement, j’ai déjà abandonné Foursquare il y a quelques mois, je ne crois que je serai un utilisateur actif de ce nouveau service de Facebook lorsqu’il sera disponible. À moins bien sûr que la famille et les amis l’utilisent régulièrement. Je serai tout de même parmi les premiers à le tester.

Au terme de la transaction, peu d’informations à propos de celle-ci avaient été dévoilées, dont le montant investi par Facebook. Le développement de l’application Glancee a déjà été arrêté et les équipes qui travaillaient sur ce projet ont d’ores et déjà commencé à intégrer les rangs de Facebook.

La vidéo-conférence réalisée avec un hologramme grandeur nature, dirigée par une Kinect

J’ai toujours aimé les films futuristes et de science-fiction. Cette nouvelle me rappelle étrangement un film que j’ai particulièrement aimé et qui demeure parmi mes préférés. Dans « La machine à explorer le temps », on pouvait voir l’acteur principal dans une scène du futur où il se faisait renseigner dans une bibliothèque par un employé holographique. Vous pouvez voir cette scène ici : http://www.youtube.com/watch?v=CQbkhYg2DzM. Cette science-fiction est en train de devenir réalité et elle sera encore mieux puisqu’elle sera en 3D !

Une équipe de chercheurs de l’Université Queen’s, en Ontario, ont développé un système qui projette en trois dimensions dans un cylindre l’image d’une personne que l’on peut voir sur tous ses angles. Ce système irréaliste, mais pourtant vrai fonctionne avec des capteurs Kinect et un projecteur 3D qui diffuse l’image dans le cylindre acrylique translucide de 1,8 m de haut. Cette technologie est en développement depuis une dizaine d’années.

Telehuman risque fort bien de changer radicalement la façon dont on communique avec ses contacts sur Internet, notamment pour la vidéoconférence. Le système sera présenté officiellement le lundi 14 mai lors de la conférence Computer-Human Interaction 2012 qui se déroulera à Austin, au Texas. Pour voir en action le prototype, rendez-vous sur YouTube ici : http://www.youtube.com/watch?v=wa5I-D5_sM0

Le logiciel VLC et le jeu Angry Birds atteignent le milliard de téléchargements

VLC est un lecteur multimédia reconnu notamment par les « geeks », mais sans doute maintenant par le grand public puisqu’il vient d’atteindre le milliard de téléchargements. Ce logiciel libre Open Source (et gratuit) a été conçu par des étudiants de l’École centrale de Paris en 2001. Il a fait sa renommée principalement par sa capacité à lire un nombre considérable de formats audio et vidéo, et ce, en intégrant tous les codecs permettant de les lire. Cela veut donc dire que lorsque vous installez VLC sur votre ordinateur, il ne requiert aucune installation de fichiers supplémentaires pour prendre en charge lesdits formats. Malheureusement, il semble que l’interface du lecteur multimédia soit toujours aussi austère et pas très actuelle, une raison qui m’a fait adopter d’autres lecteurs il y a quelques années. VLC est proposé pour une multitude de plates-formes, dont Windows, Linux, Mac OS X, iOS et Android : http://www.videolan.org/vlc/.

Par ailleurs, le jeu qui fait sensation depuis un certain temps déjà (application payante la plus téléchargée sur l’App Store en 2011) a également atteint le chiffre magique du milliard de téléchargements. Pour rappel, ce jeu mettant en vedette des oiseaux en colère est proposé sur diverses plates-formes, dont iOS et Android, de même que sur Facebook et Google Chrome. La série développée par Rovio compte quatre épisodes : on retrouve quatre épisodes : Angry Birds, Angry Birds Seasons, Angry Birds Rio et le dernier né Angry Birds Space. Personnellement, je ne sais pas ce que les gens trouvent d’aussi accrocheur à Angry Birds, il faut dire que je ne suis pas le plus grand « Gamer » que la Terre ait porté !

La voiture autonome de Google obtient sa plaque d’immatriculation

J’en ai parlé longuement sur les réseaux sociaux, mais jamais sur mon blogue. À l’automne 2010, on apprenait que Google travaillait sur un projet de voiture entièrement autonome et ne nécessitant pas de conducteur. Nous avons vu un premier prototype du véhicule l’an dernier et cette semaine, ladite voiture a reçu pour la première fois une plaque d’immatriculation dans le Nevada, aux États-Unis. Elle peut donc désormais vous reconduire lorsque vous serez en état d’ébriété (bon, je projette…).

La première voiture autonome sans conducteur de Google est une Prius modifiée. Sa première plaque porte un symbole infini avec 001 (Google = Goggle). Vous avez un aperçu de cette plaque sur cette photo de mon album Google+. On lui a donné une couleur rouge afin que les gens la reconnaissent sur la route. Cette Prius ne sera pas le seul modèle de véhicule autonome de Google à rouler sur les routes du Nevada, il y aura également 6 autres Toyota Prius, 1 Audi TT et 1 Lexus RX450h.

Une démonstration a été faite avec cette voiture qui avait à son bord une personne malvoyante. Elle est passée dans un Taco Bell avant de la ramener chez elle. Une vidéo plutôt convaincante : http://www.youtube.com/watch?v=cdgQpa1pUUE

Le service Twitpic fait concurrence à Instagram

Il est un service bien connu des utilisateurs de Twitter (dont moi-même qui l’utilise depuis longtemps). Il était utilisé pour envoyer des photos sur Twitter bien avant que ce dernier ne propose son propre système d’envoi de photos en collaboration avec PhotoBucket. Twitpic ne s’en laisse pas imposer et revient en force cette semaine avec une nouvelle application pour iPhone (à quand celle pour Android?) qui rappelle quelque peu Instagram. Elle propose entre autres divers filtres à appliquer à ses photos que l’on peut retoucher avec quelques effets (comme ajuster la luminosité), tout cela avant de la publier sur son compte Twitter.

Le réseau de microblogging a déjà avoué qu’il n’était pas dans sa stratégie de racheter éventuellement un service comme Twitpic. Mais avec l’acquisition d’Instagram par Facebook, est-ce que Twitter pourrait revenir sur ses affirmations et se payer Twitpic dans le but de s’emparer de son application mobile?

Pour télécharger et essayer l’application de Twitpic qui, à titre de rappel, peut aussi envoyer des vidéos sur Twitter (et le site du service) : http://itunes.apple.com/fr/app/twitpic/id523490954

Quand votre iPhone devient un lecteur de glycémie

Cet accessoire pour le téléphone d’Apple et l’iPod touch n’est pas nouveau. Il est offert en France depuis 2011. Toutefois, il vient d’être autorisé par la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis. L‘iBGStar se connecte à votre téléphone et vous permet de prendre votre glycémie. Il est inutile de préciser qu’il est destiné aux personnes diabétiques. Si vous trouviez votre lecteur actuel plutôt rudimentaire, celui proposé ici est un véritable ordinateur de poche. Il propose en effet de tenir un véritable journal de vos glycémies depuis l’application iPhone offerte avec l’accessoire.

Outre le graphique, le tableau de données et les statistiques fournies dans l’application, celle-ci permet de suivre l’évolution de sa glycémie, notamment en ajoutant manuellement sa glycémie, ses glucides et son insuline. Enfin, elle permet de créer un plan détaillé qui peut être envoyé à votre médecin.

Maintenant, la bonne nouvelle, messieurs et mesdames, c’est que ce système de contrôle de son diabète est offert au Canada pour un prix de 65 $. Pour en savoir plus à ce sujet, passez par cette page : http://starsystem-fr.sanofi.ca/products/ibgstar-meter-fr

Le voici le réseau social de Lady Gaga

La rumeur avait circulé l’an dernier. Elle prétendait que Lady Gaga proposerait à moyen terme son propre réseau social. La reine de ce domaine qui compte maintenant plus de 50 millions de fans sur sa page Facebook, de même que plus de 24 millions d’abonnés sur son compte Twitter, espère ainsi réunir tous ses admirateurs sur son propre réseau LittleMonsters.com.

Il semble que le réseau de Lady aurait été mis en ligne au mois de février dernier. Pourtant, c’est la première fois cette semaine que je lis à ce sujet. LittleMonster requiert pour le moment une inscription pour recevoir une invitation et n’est disponible qu’en anglais. Il se présente comme un mélange de Pinterest, Twitter et Facebook. Alors qu’il reprend le principe du premier avec des photos affichées en première page, il adopte le concept des abonnements / abonnés du deuxième, ainsi que les mentions « J’aime » et le partage du troisième pour les publications et les commentaires.

Le réseau semble s’attirer quelques satires de la part de plusieurs médias, dont ce blogue où je vous invite à lire l’article pour en savoir plus (attention au ton moqueur si vous êtes un ou une inconditionnelle de Lady Gaga, vous risqueriez de ne pas aimer!) : http://web-tech.fr/lady-gaga-a-son-propre-reseau-social-pour-ses-little-monsters/

Exosquelette Rewalk : une femme paralysée complète un marathon

Voici un type de technologie sur laquelle je n’ai pas écrit sur mon blogue, mais que j’ai partagée sur mes réseaux sociaux. J’avais entre autres ajouté à ma chaîne YouTube une vidéo présentant le squelette robotisé HAL du professeur Sankai qui permet de faire marcher les paralytiques (voir la vidéo YouTube). Cette semaine, j’ai pu lire un article à propos d’une jeune femme qui a accompli un exploit grâce à un autre appareil innovateur comme HAL, l’exosquelette Rewalk.

Ainsi, Claire Lomas a marqué une page d’histoire en devenant la première personne paralysée à finir le Marathon de Londres en utilisant un exosquelette. Paralysée des pieds à la poitrine depuis son accident d’équitation en 2007, la femme âgée de 32 ans aura pris 17 jours pour courir les 42 km qui la séparaient du fil d’arrivée. Le but de son parcours : amasser des fonds pour des recherches sur les traumatismes médullaires.

L’exosquelette ReWalk est fabriqué par Argo Medical Technologies, une firme israélienne. Il est muni de multiples capteurs de mouvement, de batteries rechargeables, de même qu’un ordinateur qui permet au porteur de bien le contrôler. Outre la possibilité de marcher et courir, le ReWalk peut même aider ces personnes à monter des escaliers. Comme je dis souvent sur les réseaux sociaux : j’adore cette technologie qui est développée au service de l’humain.

Merci pour vos nombreuses discussions et interactions tout au long de la semaine sur les réseaux sociaux. Rendez-vous le week-end prochain pour la quinzième édition de La note techno. Bonne semaine !

Référence : l’image de présentation de cet article, la note techno, est une création de ToshiroFrog : http://toshirofrog.deviantart.com/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominicdesbiens 32125 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines