Magazine

Chronique de la Douce Contrée – 4e notice

Publié le 14 mai 2012 par Toulousejoyce

J'ai reçu un soufflon de Grand, mon supérieur au LePlumier: il trouve que je me disperse et que je ne lui envoie pas de piquenotice à la hauteur de mon intelligence! Oui, il me tient assez en estime.

Je me mets donc en devoir de rédiger une sorte de résumé de ce que nous savons déjà: les Contrées de l'Ancien Monde sont en mauvaise posture. Et les Animaux Politiques de patte droite y perdent presque leurs neurones à vouloir tout remettre à flot.

Les "Cheffion" de chaque Contrée de l'Ancien Monde se battent comme des fous mais, hélas, le bas-peuple ne lui en est même pas content; à chaque Chambardement, c'est la Bérézina! (expression qu'utilisaient nos Grands Ancêtres pour évoquer la terrible défaite subie par le Grand Marestre Nonni Buenisle; depuis sa défaite, tous les Animaux de sa chère TerredeMer sont devenus poseurs de bombes et ce n'est pas de simples feux d'artifices, croyez-moi, tant leur rage est forte!).

Grand Marraté n'aime pas les besogneux ignares: il dit qu'ils ne sont pas dignes de la Compagnie des Plumes. En cela, on ne peut pas lui donner tort: sauf, qu'environ 90% de ces gens-là sont bon à renvoyer à la Copisterie refaire leurs études!

Bon, voyons réfléchissons avant de tirer la plume.

Ce qu'il me semble c'est que la gent des Animaux à patte droite ont perdu la primauté dans la Douce Contrée parce que, au contraire des Animaux de patte gauche, elle n'est pas assez sectaire; elle passe son temps à demander pardon, à s'excuser de parler ainsi, se comporter comme cela alors qu'elle devrait affirmer haut et fort ses convictions. Tout le monde sait qu'il faut de l'égalité, de la solidarité, de la justice, de la droiture et du respect à ses voisins: comme disent les clercs de Barbe Suprême: aimez-vous les uns les autres car l'amour vaut mieux que la guerre et les petiots seront bien nourris!

Normal, finalité animale: pour le temps que l'on passe ici-bas, y'a pas de raison de chercher autre chose que de passer son temps au mieux sans embêter les voisins! Le seul hic, c'est certains prennent une voie pour y parvenir, la voie des impôts: faut terrasser les richards! les autres, la voie des réductions des dépenses: quand la caisse est vide, où sont les miettes? quand les riches ont quitté la Contrée pour des carreaux moins compliqués à mettre sa pogue en place, où sont les piécettes?

Donc, l'Animalité de patte droite en passant son temps à s'excuser d'avoir pris telle décision ou ne pas avoir obéi à leurs diktats, laisse ainsi le champ libre à la gent Animaux de patte gauche qui, bien entendu, l'égalité, c'est elle, la justice, c'est elle, la solidarité, c'est elle parce qu'elle a du cœur... même si un jour mémorable, le vieux Cheffion Mitte s'est fait sévèrement renvoyer dans son auge par le Cheffion classieux, le vieil Vivacy Gibbon-de-l'Incertain. Le Cochon Mitte se haussait du col, les coudes appuyés sur la table de Vision Première et Vivacy lui fit cette sacrée répartie, dont on se gausse encore: vous n'avez pas le "monopole du cœur"; ha, j'oubliais aussi de dire que la gent patte gauche a, en plus, la prétention d'être la lumière rayonnante face aux ténèbres que représentent les Animaux de patte droite.

Moyennant quoi, ces derniers passent leur temps à se défendre dès qu'ils font mine de vouloir suivre des plates-bandes qui ne lui sont pas reconnues (par les autres, bien sûr).

Bref, je dis, moi que si les Animaux de patte droite avaient été plus fermes dans leur conviction et un peu moins timides dans les actions qu'ils ont mené ces dernières années (à moitié car ils passaient leur temps à s'excuser devant les calomnies haineuses des animaux à patte gauche)  alors, la Douce Contrée serait restée entre les mains travailleuses et courageuses du Cheffion Niko....

Comptez, mais comptez, les voix des uns et des autres et vous finissez par comprendre que la Douce Contrée avance plus de la patte droite que de la patte gauche.... regardez-les maintenant ces hypocrites.... qui commencent à serrer le fion tant la trouille de tenir les manettes de notre Grande Contrée dans la tourmente actuelle leur poigne.... et nous retrouvons dans les salons désormais, des Animaux à patte droite, cyniques et désabusés, estomaqués d'avoir perdu les cordons de la Bourse...

Ils savent que, désormais, le Cochon Tondu va distribuer à tout va les piécettes pour la goberge crapuleuse de la basse-cour pléthorique, sauvage et poisseuse de mauvaise boue. Dont l'intelligence est dans la panse et qui face à l'impitoyable dé-mondialisation est terrifiée et préfère se prosterner, le groin et le bec dans la vase, le cul levé et trémoussant d'impatience dans l'attente des pépettes que le Cheffion Francoy va les abreuver que de se relever les manches pour bosser comme il se doit...

Je me souviens d'une Vieille de ma famille, une hyène blanchâtre et édentée, les lèvres retroussées sur sa gueule avide qui s'avançait de patte gauche et qui ce jour du fameux Grand Soir du Cheffion Mitte le Sournois et le Falsificateur, avait les larmes aux yeux et disait: "enfin, nous y sommes: c'est pour cela que nous nous sommes tant battus! et qui se voyait tout à coup propriétaire de son auge avec une belle mare bien boueuse, un carreau de ba-balle et un plus petit carreau pour laisser se poser le zingue-coptère!" l'avait des zétoiles dans les yeux, comme disent les ignares de toutes obédiances.

Elle se croyait encore dans sa jeunesse, quand les Na-Zi avaient envahis la Douce Contrée avec leurs hordes sauvages de Sangliers... sa seule bataille fut de travailler dans une usine à obus de la Grande Conscription montée en toute hâte en fin de parcours pour remplir les soutes des zingues-bombeurs qui repoussaient les Na-zi Sangliers dans leurs boges teutonnes..

C'est la panse qui domine avant tout et qui commande les Animaux à patte gauche... leur intelligence se situe dans leurs entrailles... faudra bien que les Animaux Politiques à patte droite se saisissent de cela et cessent de se prosterner devant ce grouillât de haine et de rancœurs mêlées, diverses et avariées qui nous englue depuis si longtemps.

Jygama Jynny, plumiste locale du LePlumier

J'espère qu'avec ça, Grand sera heureux!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulousejoyce 77 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog