Magazine Santé

ARYTHMIE CARDIAQUE: L’AVC menace plus les femmes que les hommes – JAMA

Publié le 14 mai 2012 par Santelog @santelog

Les femmes âgées atteintes d'arythmie cardiaque ont un risque plus élevé que les hommes de subir un accident vasculaire cérébral (AVC). Cette étude, menée par l'Institut de recherche McGill démontre en particulier que la warfarine, un anticoagulant connu, n'est pas aussi efficace chez les femmes âgées, qu'elle ne l'est chez les hommes. Les résultats de cette étude sont publiés dans l'édition du 9 mai du Journal of the American Medical Association (JAMA).


« Nos résultats laissent entendre que les femmes âgées qui souffrent de fibrillation auriculaire (FA) devraient recevoir un traitement préventif plus efficace pour les AVC, déclare le Dr Louise Pilote, auteur principal et chercheur en épidémiologie à l'Université McGill. Les médecins et les patients devraient accorder davantage d'attention au fait que le risque d'AVC est plus élevé chez les femmes. »


Le risque de fibrillation auriculaire (FA), la forme d'arythmie cardiaque la plus répandue, qui se manifeste par un rythme cardiaque irrégulier augmente avec l'âge et avec la présence d'autres facteurs de risque, comme le diabète, l'hypertension artérielle ou autre cardiopathie sous-jacente. Les personnes souffrant de FA ont 5 fois plus de risque d'AVC que la moyenne de la population. La warfarine, un anticoagulant connu, pris en compte dans cette étude, est l'un des anticoagulants les plus courants pour prévenir l'AVC chez les patients souffrant de FA.


Ces chercheurs ont comparé l'incidence de l'AVC avec utilisation de la warfarine chez 39.398 hommes et 44.115 femmes souffrant de FA, entre 1998 et 2007. À l'admission, les femmes, plus âgées en moyenne, étaient plus enclines à l'insuffisance cardiaque congestive, l'hypertension, au diabète, à antécédents d'AVC ou d'accident ischémique transitoire que les hommes (RR (score) : 1,99). Environ 60% des hommes et des femmes se sont vus prescrire de la warfarine. L'adhésion au traitement était bonne pour les deux sexes.


Les femmes ont un risque d'AVC de 14% supérieur à celui des hommes : L'incidence de l'AVC s'élève à 2,02 pour 100 années-personnes (IC : 95%, de 1,95 à 2,10) chez les femmes vs 1,61 (IC : 95%, 1,54 à 1,69) chez les hommes. La différence de risque entre les sexes est tirée par les patients de 75 ans ou plus. Globalement, et après ajustement (et traitement par warfarine), les femmes ont un risque d'AVC de 14% supérieur à celui des hommes (RR : 1,14 IC : 95%, de 1,7 à 1,22). Le Dr Meytal Avgil Tsadok, auteur principal de l'étude, explique ce résultat : «  Même avec une observance similaire, il est possible que le suivi et le niveau d'anticoagulation ne soient pas aussi élevés chez les femmes que chez les hommes. Une combinaison de facteurs comme une hypertension artérielle non maîtrisée et d'autres facteurs vasculaires pourraient aussi expliquer ce risque accru. »


« Les médecins devraient prendre en compte le sexe du patient comme un facteur du risque lorsqu'ils décident d'entreprendre un traitement par anticoagulants en prévention de l'AVC, ajoute le Dr Pilote.


Étant donné que nous ne pouvons pas toujours appliquer aux femmes les résultats dont nous disposons pour les hommes, il faut que plus de femmes âgées participent aux études, afin de pouvoir mettre en place de nouvelles stratégies pour prévenir efficacement les AVC de manière optimale pour les patients des deux sexes. »


Source: JAMA 2012;307(18):1952-1958.doi:10.1001/jama.2012.3490Sex Differences in Stroke Risk Among Older Patients With Recently Diagnosed Atrial Fibrillation


ARYTHMIE CARDIAQUE: L’AVC menace plus les femmes que les hommes – JAMA
Accéder aux dernières actualités sur l'AVC, la FA


Lire aussi :INSUFFISANCE CARDIAQUE: Alors, aspirine ou warfarine?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine