Magazine Auto/moto

Porsche Panamera GTS 2013 : la berline extrême

Publié le 14 mai 2012 par Critiqueauto

Saviez-vous qu’il y a neuf modèles de Panamera sur le marché actuellement ? Et pouvez-vous les nommer ? Ce n’est pas une blague ! Eh oui, il y a neuf versions différentes de la Porsche Panamera : la Panamera, la Panamera 4, la Panamera S, la Panamera 4 S, la Panamera Diesel, la Panamera S hybride, la Panamera Turbo, la Panamera Turbo S et la Panamera GTS. Pour une voiture qui est dans sa quatrième année de production, ce n’est pas si mal ! Et rien ne nous dit que le constructeur allemand ne nous en proposera pas une ou des autres !

Les gènes sportifs de la marque

Dans les faits, la Porsche Panamera GTS a reçu toute l’ADN sportive du modèle ainsi qu’un moteur encore plus puissant. Sous le capot de cette grande berline sportive de 1 905 kilos, on retrouve le même V8 atmosphérique de 4,8 litres. Cependant, les ingénieurs de Porsche en ont retravaillé les arbres à cames qui permettent aux soupapes d’aller un millimètre plus haut. Sa puissance se chiffre à 430 chevaux, et son couple atteint 384 livres-pieds. Ce moteur est couplé à une boîte de vitesses automatique à double embrayage à 7 rapports.

Une Panamera, mais différente

Non seulement la GTS jouit-elle d’un moteur plus puissant, mais elle profite également d’une suspension différente des autres Panamera. S’il est possible, moyennant quelque 2 000 $, de se procurer une suspension pneumatique sur les autres versions du modèle, la GTS l’offre en équipement de série. On a plus de rigidité, et la garde au sol est plus basse de 10 millimètres. De plus, la GTS reçoit les mêmes freins plus gros qu’on retrouve sur le modèle Turbo. Les voies avant et arrière ont aussi été élargies. Pour ce qui est de l’habitacle, c’est pour le moins cossu ! À l’intérieur, ça respire le luxe ! Les sièges sont recouverts de cuir Alcantara, rien de moins ! Et l’habitacle est truffé de gadgets et de technologies de toutes sortes.

Comportement routier

Quel genre de comportement peut bien avoir une berline de ce gabarit construite par le constructeur allemand Porsche ? Peu importe qu’on soit sur la route ou sur un circuit, elle est solide et inspire confiance à son conducteur. On a un sentiment d’invulnérabilité au volant de cette voiture à transmission intégrale. La grosse qualité de cette Porsche Panamera GTS, c’est sa capacité à s’inscrire en courbe, sa tenue de route en quelque sorte; et son châssis tient le coup de façon remarquable.

Un bémol irait aux leviers de sélection qui ne sont pas faciles à manipuler. Au moment de faire un gros freinage, le transfert de poids du corps vers l’avant fait monter les rapports par inadvertance avec la paume de la main. Il est plus facile de les utiliser quand ils se trouvent derrière le volant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4649 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines