Magazine France

Jegoun et Blachier, ou le syndrôme de la gauche qui perd… la mémoire.

Publié le 14 mai 2012 par Gédécé @lesechogaucho

Jegoun et Blachier, ou le syndrôme de la gauche qui perd… la mémoire.A peine revenu d’un week-end émotionnellement éprouvant, pendant lequel je n’ai pas pu bloguer pendant deux jours pour l’une des rares fois de l’existence de ce blog, et voilà que je tombe sur un billet qui a le don de me mettre en rogne par une pourtant bien belle journée… Et comme par hasard, ce sont toujours les mêmes, d’une (in)certaine gauche,  qui agacent mes nerfs. Cousinage politique ne fait décidément pas vertu… Pour gagner du temps, sur le cas des législatives à Hénin-Beaumont, sur lequel je me suis déjà exprimé, on passera sur l’argument du parachutage que l’on réserve à Mélenchon plutôt qu’à Le Pen, ce qui en dit bien long sur qui semble l’ennemi pour ces gens là. Allons plutôt droit au but : Mélenchon va faire perdre la gauche...  ça, on l’avait déjà dit  chez les mêmes pendant la campagne présidentielle, mais malgré la fausseté prouvée par les faits de cet argument si fallacieux, ça n’a manifestement pas mis de plomb dans la cervelle des toujours si  (trop) sûrs d’eux…   Rappelons comme cela en passant que vu le faible écart entre Hollande et Sarkozy, si nous n’avions pas été là pour voter massivement pour le candidat le plus à gauche, Sarkozy pourrait poursuivre sa petite entreprise de destruction massive. Passons cela aussi, c’est sûrement un détail pour eux puisque Hollande ne s’est même pas donné la peine de nous en remercier. Alors que pour beaucoup (dont moi), ça n’allait pas de soi, et que nous avons dû nous y forcer… Mais dire que Mélenchon va faire perdre la gauche en se rendant à Hénin-Beaumont pour battre le FN, alors là, voilà qui ne manque pas de mauvaise foi ! Faut-il rafraichir la mémoire de ces socialistes là, en leur  rappelant aimablement que si le FN fait de si bons scores dans ce secteur en particulier, c’est parce qu’il a profité d’un terreau de corruption particulièrement riche que nul ne pouvait ignorer, et sur lequel on a préféré fermer les yeux, ce qui a conduit à la situation d ‘aujourd’hui ? Ces élus corrompus dont je parle n’étaient-ils pas, si ma mémoire est bonne, socialistes ?

Non, désolé, Messieurs Jegoun et Blachier, c’est cette gauche là, corrompue et minée par les conflits d’intérêts, qui s’est perdue toute seule, sans que Mélenchon n’y soit pour grand chose… En outre, serait-il préférable de laisser un pauvre petit socialiste tout seul, sans envergure ni aucune chance de l’emporter (de l’avis de beaucoup qui connaissent, eux, le terrain),  face au péril brun ? Préférez-vous donc laisser le champ libre, et la population, aux mains de l’extrême droite ? Votre théorie de la banalisation du FN, on voit bien ce qu’elle a donné, depuis trente  ans… Le FN en troisième position à la présidentielle. Et si nous n’avions pas été aussi agissants, n’aurait-ce pas été pire ?

Arrêtez de vous tromper d’ennemi. La connerie,  dans l’histoire (et ce n’est pas moi qui le dit mais le Nouvel Obs qu’on ne saurait accuser de sympathies mélenchonnistes),   c’est de préférer maintenir un candidat socialiste que la population rejettera massivement en se basant sur les mauvaises expériences du passé,  alors que Mélenchon a bien plus de chance de faire un  score beaucoup plus honorable, et n’est pas entaché quant à lui par des relents d’enrichissement personnel et autres magouilles d’un autre âge que je combats quel qu’en soit l’auteur, et le parti.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 133759 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog