Magazine Focus Emploi

Les écoles d'ingénieurs demandent la création d'un grand ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et du Développement économique.

Publié le 14 mai 2012 par Cdefi

Pour cela, elle rappelle les 25 propositions qu'elle avait adressées en ce sens aux candidats à l'élection présidentielle. Ces propositions restent la feuille de route que les écoles françaises d'ingénieurs entendent suivre et sur laquelle elles souhaitent travailler au cours des cinq prochaines années.

Depuis plusieurs années, la France a enfin pris la pleine mesure de la nécessité de doter son enseignement supérieur et sa recherche des outils et des moyens utiles à son développement. Elle a également pris conscience du rôle crucial que jouent ces établissements, et en particulier les écoles d'ingénieurs, dans la capacité d'innovation, la formation des futurs cadres et  l'attractivité internationale ; trois enjeux majeurs dans la mondialisation. Cet  effort doit être poursuivi - car il est décisif pour l'avenir du pays - et la lisibilité de l'Enseignement supérieur et de la Recherche renforcée. C'est pourquoi la CDEFI s'inquiète des rumeurs actuelles autour de la possible disparition d'un ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de plein exercice.

Si une telle décision venait à être confirmée, elle représenterait un recul majeur dans la dynamique engagée autour du redressement de ces établissements. Elle serait également un signal négatif adressé en direction de l'international sur l'importance donnée à ce secteur, à l'heure-même où l'on sait ce que représentent les classements internationaux dans la lisibilité et l'attractivité des écoles d'ingénieurs et des universités.

 Pour la CDEFI, il faut au contraire renforcer ce ministère en lui donnant des moyens de fonctionnement et des compétences rénovées tenant compte de l'autonomie des établissements et des missions nouvelles qu'ils doivent avoir  dans le développement social et économique du pays.  C'est pourquoi, parmi les 25 propositions qu'elle a adressé aux candidats à l'élection présidentielle, la CDEFI demande la création d'un grand ministère alliant à la fois, l'Enseignement supérieur, la Recherche et le Développement économique. Cette dimension économique est, du point-de-vue des écoles d'ingénieurs, indispensable pour que les établissements concernés concourent pleinement au projet de société et participe activement au développement de la croissance de la France.

La nécessité de réindustrialiser le pays a été un thème unanimement porté par l'ensemble des candidats durant la présidentielle. Les établissements d'enseignement supérieur et de recherche, et en particulier les écoles d'ingénieurs, ont des réponses concrètes à apporter mais ils doivent être pour cela accompagné. La jeunesse était au cœur du projet porté par le nouveau Président de la République. Valoriser l'Enseignement supérieur et la Recherche c'est assurer l'avenir de cette jeunesse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cdefi 126 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine