Magazine Politique

Prière de rue un dimanche en plein Paris, mais que font la droite populaire et Le Pen ?

Publié le 14 mai 2012 par Variae

Dans l’indifférence générale des responsables et commentateurs politiques, un scandale s’est produit, dimanche 13 mai, en plein Paris. Une prière de rue – et encore, pas la version soft, light, statique, où des fidèles se déversent sur la chaussée en arguant d’un manque de lieux de prière, mais une véritable manifestation, avec chants religieux et slogans agressifs, sous les yeux ébahis des badauds profitant du soleil de mai.

Prière de rue un dimanche en plein Paris, mais que font la droite populaire et Le Pen ?

Pire encore, bien loin d’un honnête imam de cave travaillant dans la clandestinité, les organisateurs de cette provocation contre la République laïque ont assumé clairement leur action, y convoquant les foules noir sur blanc sur leur site Internet : « nous défilerons à Paris le 13 mai à 14h30 en hommage à Sainte Jeanne d’Arc […] Venez prier Ste Jeanne d’Arc de sauver la France ». Et que dire de cette insoutenable mise en scène martiale, avec des cavaliers en armes défilant au côté des fidèles ?

Prière de rue un dimanche en plein Paris, mais que font la droite populaire et Le Pen ?

Reconnaissons-le, ces intégristes-là sont d’habiles filous : pour se différencier de ceux qui déchaînèrent la polémique naguère, en priant sur le parvis des mosquées, ils ont troqué la barbe contre un crâne soigneusement rasé. Mais quand même, où sont ces belles et fortes voix, républicaines et laïques, qui avaient si bien su, il y a quelques mois, défendre la patrie en danger contre l’invasion des psalmodieurs de sourates ? Où est-elle Marine Le Pen qui comparait les prières de rue à « une forme d’occupation », avec un clin d’œil appuyé vers l’Occupation avec un grand O ? Où est-il le courageux Mariani, héraut de la droite populaire, qui se demandait « si c’est conforme à la laïcité, s’il ne faut pas une loi pour interdire » ces manifestations ? Pourquoi cette absence de Claude Guéant, l’homme qui posa clairement le problème – « Prier dans la rue n’est pas digne d’une pratique religieuse et contrevient au principe de laïcité » ?

Et comment expliquer que le site de Riposte Laïque soit vide de toute … riposte au sujet de cette procession religieuse agressive, la dernière entrée datant d’une semaine et se demandant : « La France est-elle foutue » (avec Hollande) ?

Prière de rue un dimanche en plein Paris, mais que font la droite populaire et Le Pen ?

Peut-être faisaient-ils tous la sieste, profitant de ce dimanche printanier ? Peut-être vont-ils soudain se réveiller dans les prochaines heures, à la lecture de ce billet, et protester à retardement, mais protester quand même ?

Sinon, on finirait par se poser des questions ; et par se demander (comme @politeeks, ou moi-même il y a quelques temps sur Variae) quelle aurait été la réaction des mêmes croisés de la laïcité, UMP, droite populaire, FN, Riposte Laïque, si l’association organisatrice ne s’était pas réclamée du christianisme, mais de l’Islam ; si des figurants avaient défilé au trot, dans les rues de Paris, en armure de cavalier ottoman ou du Prophète ; et si leurs porte-paroles avaient parlé, en toute franchise, de s’organiser pour peser sur les prochaines élections municipales (ouh les vilains communautaristes !).

Je ne manquerai pas, bien entendu, de mettre à jour ce billet en cas de rattrapage de ce bien curieux oubli.

Romain Pigenel


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Variae 35066 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine