Magazine Santé

Alzheimer : Le resvératrol du vin rouge peut-il changer le cours de la maladie? – Georgetown University

Publié le 15 mai 2012 par Santelog @santelog

ALZHEIMER: Le resvératrol du vin rouge peut-il changer le cours de la maladie? – Georgetown UniversityLe resvératrol, un composé qui se trouve dans les raisins rouges, le jus de raisin rouge, le vin rouge, mais aussi dans le chocolat, les tomates et les arachides aurait-il aussi des effets bénéfiques contre le développement de la maladie d'Alzheimer? C'est ce que souhaitent confirmer ces chercheurs de la Georgetown University qui viennent de lancer cette grande étude nationale, soutenue par le National Institute on Aging (NIA-NIH) en collaboration avec 24 institutions universitaires américaines.

Ce grand essai de phase II qui doit examiner les effets du resvératrol sur des patients atteints de démence légère à modérée de type maladie d'Alzheimer a déjà commencé à recruter sur plus de 20 sites universitaires. Il est mené par le Pr R. Scott Turner, directeur du Georgetown University Medical Center's Memory Disorders Program.

Le resvératrol peut-il entraver les mécanismes moléculaires du vieillissement ? Le resvératrol a déjà été étudié dans de nombreuses études pré-cliniques et cliniques suggèrant ses effets bénéfiques en prévention du diabète et des maladies cardio-vasculaires, contre le cancer et la perte de mémoire, mais les effets prometteurs déjà suggérés chez les humains restaient à confirmer par de plus larges études. Une confirmation d'autant plus importante que le composé est « naturel » et que l'ensemble des maladies qu'il pourrait contribuer à prévenir, augmente avec l'âge. Les études animales suggèrent que le resvératrol peut entraver les mécanismes moléculaires du vieillissement. Mais, à ce jour, le resvératrol n'est pas approuvé par le Food and Drug Administration pour le traitement de la maladie d'Alzheimer. « La plupart des études montrant les bénéfices du resvératrol sur la santé ont été menées sur l'animal et surtout sur des souris, et avec des doses qui dépassent de loin l'apport d'une consommation quotidienne modeste de vin rouge. «Avec cet essai clinique, nous allons savoir si des doses quotidiennes de resvératrol pur peuvent retarder la détérioration de la mémoire et le déclin cognitif chez les personnes avec démence légère à modérée ».

L'étude examinera sur 12 mois, la sécurité et la tolérabilité du resvératrol administré deux fois par jour avec une augmentation de la dose, prévue à intervalles de trois mois. Les participants du groupe resvérayrol seront également invités à s'abstenir de manger ou de boire de trop grandes quantités d'aliments ou boissons qui contiennent du resvératrol et de s'abstenir de prendre des suppléments alimentaires. Les participants devront subir 2 ponctions lombaires, 3 IRM du cerveau, des prélèvements sanguins et des tests d'urine. Un autre objectif secondaire sera de confirmer ses bénéfices en prévention du diabète : « Nous allons aussi vérifier si le resveratrol améliore la glycémie et le métabolisme de l'insuline chez les personnes âgées - bien que celles qui sont déjà diabétiques ne soient pas incluses dans l'étude ».

Source : Georgetown University Medical Center

ALZHEIMER: Le resvératrol du vin rouge peut-il changer le cours de la maladie? – Georgetown University
Accéder aux dernières actualités sur le Resvératrol


Lire aussi : VIN rouge et RESVÉRATROL: Mais pourquoi c'est si bon…pour la santé -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine