Magazine Pacifique

“De toutes les forces de la France” Jacques Attali

Publié le 15 mai 2012 par Kevai @GMlePRESQUILIEN

“De toutes les forces de la France” Jacques Attali

Monsieur Attali, vous êtes une personne éminemment écoutée et respectée pour vos compétences et savoir. Mais je n’ai pas apprécié votre prise de position partisane en faveur de François Hollande, parce que je crois toujours que Nicolas Sarkozy était un meilleur président, même « … s’il s’est distingué de ses prédécesseurs par son usage délibéré d’un langage direct, parfois abrupt ; par son engagement sur chaque dossier, au risque de rompre avec le mythe d’un président-arbitre, entre 2007 et 2012 ; par son choix de l’ultra-médiatisation, enfin ; la parole de ses prédécesseurs était fondée sur un principe de rareté, selon les préceptes de Jacques Pilhan… »

Par les votes démocratiques qui caractérisent notre nation, François Hollande a été choisi par une majorité de Françaises et Français comme président de la République. Naturellement, par souci de cohérence, vous souhaitez que la population lui donne une majorité à l’Assemblée Nationale aux prochaines législatives.

C’est votre manière d’appeler à voter pour  les législatives que je conteste, surtout quand vous dressez un tableau de l’avenir, sombre au possible, même s’il peut correspondre à une certaine réalité. Prévisions, pour lesquelles vous vous êtes déjà trompés par le passé…

La gauche dispose d’un pouvoir immense à l’heure actuelle : les régions, le Sénat, la Présidence. Je crois qu’ajouter celui de l’Assemblée n’est pas une bonne idée. Car si à l’horizon de notre avenir et de l’Europe, les nuages noirs s’amoncellent, une trop grande main mise des socialistes sur les commandes de la République sera rapidement vécue comme un obstacle à la diversité politique, et renforcera la montée des extrêmes. D’autant plus que l’arrêt brutal de la mue audacieuse mais inéluctable de la France, vieux pays, initiée par Nicolas Sarkozy, est un acte que nous regretterons.

“Au coeur de l’été, lorsque les cendres et les confettis électoraux seront retombés et auront été ramassés, le pays se trouvera dans une situation extrêmement périlleuse. (…) Tout cela ne pourra pas être mis en oeuvre en cas de cohabitation : le président a besoin d’une majorité pour gouverner. Mais cela ne pourra pas non plus être réalisé par la gauche seule. D’abord parce qu’il ne faut pas se priver d’excellentes idées de modernisation venues de droite et que Nicolas Sarkozy a eu le tort de ne pas appliquer. Ensuite parce qu’il faudra une véritable union nationale pour réussir à fonder la justice sociale sur la suppression des innombrables rentes qui paralysent le pays…”

De toutes les forces de la France | Conversation avec Jacques Attali – Lexpress.

-5.025556 -96.102905

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kevai 948 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines