Magazine Marketing & Publicité

Le Clic, c'est Chic.

Publié le 15 mai 2012 par Pagman

 

... 2,16 millions d'euros, c'est une belle somme tout de même. 2,16 millions d'euros, c'est le prix qu'un collectionneur américain anonyme vient de débourser aux enchères à la Galerie Westlich de Vienne pour s'offrir ce Leica-0. Le n°116 pour être précis. Cette pré-série de 1923 avant le démarrage de la production en série à partir de 1925 n'avait été tirée à l'époque qu'à 25 exemplaires. Il en reste 12 dans le monde. Alors si vous avez un grenier, allez-y faire un tour, on ne sait jamais. Et dans les brocantes, gardez l'œil.

photo_1336820050168-1-0.jpeg

7130e446518cff132bda63aa44ff820e4036.jpeg

seulement-25-prototypes-de-cette-preserie-0-ont-ete-fabriq.jpeg

71309b8822d64fb3b5fa384812ec14390ab1-1.jpeg

713031f220a5ad8ce17131f4411ed4dcd293.jpeg

422740.jpeg

3,1 millions d'euros, c'est le prix de l'image la plus chère au monde. Une photo d'Andréas Gurski intitulée "Rhein II". Alors imaginez qu'un jour, sait-on jamais, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva, par un hasard totalement non fortuit, Andreas Gurski se retrouve dans une vente aux enchères. Et que, comble de chance, bougre de diguedondaine, un des 11 Leica-0 restants soit à vendre ce jour là. Et qu'ayant accumulé un petit pécule grâce à la vente de ses images depuis quelques années, il décide de se l'offrir. Et qu'en plus, il prenne des photos avec. Imaginez un peu le tableau. Enfin, la photo. Ca donne des frissons quand même tous ces zéros. C'est un peu ça l'art aussi.

rhein_ii_-_andreas_gursky.jpeg

P1260588.jpeg


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pagman 18196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog