Magazine Politique

Pas de fausse note ....

Publié le 15 mai 2012 par Mpbernet

hollandeCe n’est un secret pour personne, je n’ai pas voté pour le nouveau Président de la République. Cependant, je suis restée scotchée devant mon poste de télévision toute la matinée pour ne rien perdre de ces instants de passation des pouvoirs. Un moment de démocratie en direct, qui n’est pas historique comme certains le décrivent, mais une illustration de la chance insigne que nous avons, en France, de vivre l’alternance démocratique en direct.

En particulier, j’ai apprécié le discours du nouveau Président, fait de solennité et de mesure, avec quelques annonces sibyllines – qu’entend-t-il par un nouvel élan de décentralisation ? – et un grand sens de la réalité. C’était sans grandiloquence, empreint d’un esprit de rassemblement classique mais si nécessaire aujourd’hui, et une simplicité de bon aloi. L’avenir nous dira si les actes sont conformes à la lettre de ce discours inaugural.

intronisation
Un homme que les circonstances ont grandi. C'est ce que l'on appelle "la grâce de l'état", à défaut de bénéficier d'un état de grâce. Un garçon doué, mais consensuel, habile à la synthèse, et surtout discret : ancien élève d’HEC, puis sorti « dans la botte » de l’ENA (c'est-à-dire dans les Grands Corps de l’Etat), ce n’est pas rien. Et quel destin… En politique, « avoir la baraka » est un plus !

Je me souviens en effet du matin du 14 mai dernier. C’est moi qui ai sorti Claude de sa douche – nous étions alors à Rome – pour lui dire que DSK, celui que chacun estimait le  favori de la prochaine élection présidentielle,  venait de se faire « poisser » dans une affaire grave à new York – et nous n'imaginions pas alors que François Hollande serait l’homme de la situation.

Bref, ma caractéristique est d’être, a priori, vis-à-vis de chacun, bienveillante. Donc, j’attends les premières décisions. Et puis je trouve la nouvelle « première Dame » très élégante, mariée ou non (encore que je regrette qu’elle ne puisse se rendre à Londres pour les fêtes du jubilé de la reine). Son histoire personnelle est édifiante. Je salue sa volonté de rester indépendante et de sauvegarder l’intimité de ses fils.

Tout cela met en lumière la France, qui a bien besoin d’un peu de publicité internationale. C’est vrai, notre pays a des atouts, pour peu qu’il accepte collectivement de renoncer à de vieilles lunes, à des corporatismes dépassés à l’heure de la communication instantanée. Il faut dépoussiérer nos structures administratives,  accepter de remettre en cause des circuits et des situations dépassés. C’est  cette simplification qui pourrait favoriser une nouvelle forme de croissance (fusion des régions, généralisation des communautés de communes, simplification des ministères, suppression d’organismes devenus inutiles …mais aussi simplification des obligations déclaratives et réglementaires qui pèsent sur ses entreprises)…entre autres.

Dès ce soir, nous apprendrons comment le couple franco-allemand se reforme et sur quelles bases. C’est si important pour notre avenir qui ne peut qu’être européen.

Donc, tous mes vœux sont pour une réussite de la France, car nous y avons tous intérêt.

Une dernière impression : on a beaucoup brocardé Nicolas Sarkozy sur sa petitesse. A vue de téléspectateur, les deux hommes ont à peu de choses près la même taille … Qu’en diront les journalistes ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines