Magazine Auto/moto

Kia Rio 2013 : où est passé l’arrêt-démarrage ?

Publié le 15 mai 2012 par Critiqueauto

C’est sur sa petite Rio et sur son petit
VUS Soul 2012 que le constructeur d’automobiles sud-coréen Kia a proposé sa
technologie d’arrêt-démarrage. C’était la toute première fois qu’un constructeur
proposait un tel accessoire sur un modèle de masse. Grosso modo,
l’arrêt-démarrage stoppe le moteur quand vous vous arrêtez, à un feu rouge par
exemple, et le remet en marche dès que vous relâchez la pédale de frein.

Pourtant, les deux mêmes modèles 2013 ne
recevront pas l’arrêt-démarrage avant la fin de l’année. La raison invoquée ?
Les statistiques de l’EPA sur la consommation des Kia Rio ne tiennent pas
encore compte des économies de carburant qu’on peut faire avec
l’arrêt-démarrage. Cet accessoire devrait faire partie de l’ensemble ECO offert
en option moyennant une somme d’environ 400 $. Et pour se prévaloir de cet
ensemble ECO, il faut avoir au préalable choisi l’ensemble Commodités qui, lui,
coûte près de 1 200 $ et comprend les roues en alliage, la connectivité UVO, la
caméra de vision arrière, les rétroviseurs extérieurs repliables
électriquement, etc.

Un
accessoire qui se paie tout seul

L’arrêt-démarrage permet de faire des
économies de carburant substantielles; dans certains cas, ceux qui roulent dans
la circulation très dense, par exemple, pourront économiser jusqu’à 10 %
sur leur facture de carburant. Au rythme où le prix du carburant monte par les
temps qui courent, il devient évident que la technologie se paiera toute seule,
et ce, dans un laps de temps raisonnable.

Comportement
sur la route

La Rio offre des accélérations
raisonnables, même avec la boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Les
passages de rapports se font en douceur. La direction répond bien à toutes les
sollicitations, et le freinage est très facile à moduler, ce qui crée un
sentiment de confiance derrière le
volant. La voiture maintient très bien son cap sur la route. De plus,
elle est l’une des plus silencieuses du segment. Si la mécanique se fait
entendre à l’accélération, elle sait se taire à vitesse d’autoroute. Les bruits
de vents sont quasi inexistants. Dans les faits, la Kia Rio est une
sous-compacte très agréable à conduire.

Ergonomique
et logeable

Les commandes du tableau de bord sont très
ergonomiques. La chaîne audio est dans la partie du haut, tandis que les
commandes du chauffage et de la climatisation sont plutôt dans le bas du
tableau de bord. Les jauges sont simples et facile à consulter. À l’intérieur,
on retrouve des plastiques durs ainsi que des surfaces plus souples. En termes
de présentation, c’est bien fait et avec goût.

Pour ce qui est de l’espace disponible pour
les occupants, disons que la Rio en offre plus que la moyenne. Même les
personnes de 1,83 mètre ou plus s’y sentiront à l’aise. Il va de soi que le
volant réglable et télescopique contribue à permettre de trouver une position
de conduite correcte. Le coffre, quant à lui, propose beaucoup d’espace,
surtout quand le dossier des sièges arrière est rabattu. La Rio 2013 propose
deux porte-bouteille et des pochettes de rangement. Juste devant le levier ou
le sélecteur de vitesses, on trouvera deux prises à 12 volts ainsi que des
connexions auxiliaire et USB. Bref, une bonne valeur pour le prix qu’on en
demande.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines