Magazine F1/moto

Audi ultra : en route pour une victoire au Mans gr�ce � un design ultral�ger

Publié le 15 mai 2012 par Samourai @samourai59

Le top départ de la course automobile la plus importante de l'année pour l'Audi Sport Team Joest : les 24 Heures du Mans, ser a donné 16  juin prochains. Outre les technologies e-tron et quattro, les structures ultralégères seront une nouvelle fois à l'honneur chez Audi.

Dans le sport automobile, le poids est un facteur déterminant. Mais les Réglementations Techniques régissant les prototypes de catégorie LMP1 exigent que les voitures pèsent au minimum 900 kilogrammes - or la lauréate de l'année passée, l'Audi R18 TDI, se situait au-dessous de ce seuil, libérant ainsi de la place pour le lest que l'on utilise pour équilibrer la voiture.

Mais à quoi bon utiliser un design ultraléger dans le sport automobile si la perte de poids est de toute façon contrebalancée par l'utilisation de lest ? La clé réside dans le concept hybride. Audi a conçu la première voiture de sport hybride diesel au monde. Malgré l'utilisation de technologies de pointe, les composantes du système hybride représentent un poids mort important, et à défaut d'une structure ultralégère spéciale, l'Audi R18 e-tron quattro pèserait plus de 900 kilogrammes - le prototype se retrouverait ainsi hors compétition. Á la base, Audi a choisi d'équiper la R18 ultra d'un moteur TDI conventionnel car, hormis pour la partie hybride, les deux voitures ont un design quasiment similaire.

Mais comment le concept ultraléger de l'année dernière résistera-t-il aux conditions extrêmes de la saison 2012 ? En effet, aux 24 Heures du Mans qui se dérouleront les 16 et 17 juin prochains, les voitures de course vont devoir parcourir plusieurs milliers de kilomètres à une vitesse moyenne supérieure à 200 km/h sans faillir. "La seule manière de réduire le poids d'environ 10 % était de concevoir chaque pièce afin qu'elle soit plus légère" a expliqué M. Ullrich. "Bien entendu, les écarts de poids varient d'une pièce à l'autre. La pédale d'accélérateur en fibre de carbone de la R18 nouvelle génération, par exemple, a une fois de plus été retravaillée - pour quelques grammes de moins. En plus, les développeurs peuvent être fiers du travail qu'ils ont accompli sur le système de transmission".

"A l'arrière, réduire le poids de la voiture est déterminant" a-t-il ajouté. "Pour ce faire, nous pouvons compter sur le moteur V6 TDI installé juste devant l'essieu arrière. Mais les moteurs diesel, de par leur conception, sont plus lourds que les moteurs essence. Avec la nouvelle boîte de transmission en fibre de carbone montée sur flasque nous avons considérablement innové et progressé par rapport au modèle précédent C'est une première pour une voiture de catégorie LMP. Ce qui distingue ce design de celui d'une voiture de Formule 1, où cette technologie est également utilisée, c'est que la structure de la transmission doit être capable de supporter une charge minimale bien supérieure, soit 900 kilogrammes. En outre, elle doit pouvoir parcourir plusieurs milliers de kilomètres. Et avec plus de 850 Newton mètres, le couple moteur qui régit la transmission de la R18 dépasse largement celui d'une Formule 1.
Le système hybride hautement interactif de l'Audi R18 e-tron quattro est un nouvel exemple de design ultraléger. Le boîtier MGU (groupe moteur générateur), qui abrite deux moteurs électriques, deux transmissions à train planétaire et deux convertisseurs, est extrêmement compact. L'unité de commande du système hybride intégrée à l'unité de commande moteur est une solution supplémentaire pour alléger le véhicule.

Les spectateurs attentifs pourront même distinguer certains détails de la structure ultralégère. Quatre triangles rouges délimitent une zone située entre les portes du cockpit. "C'est le seul emplacement où les pilotes sont autorisés à s'appuyer pour entrer et sortir de la voiture" explique M. Ullrich. En dehors de ses emplacements, ce "matériau miracle", la fibre carbone, ne résisterait pas.
Les nouvelles Audi R18 ultra et Audi R18 e-tron quattro ont participé avec succès à la "répétition générale" pour les 24 Heures qui se dérouleront en juin. Sur le circuit WEC de Spa-Francorchamps (en Belgique), les quatre prototypes de l'Audi Sport Team Joest ont couru dans leur propre catégorie.

Yves Lefevere extrait du communiqué Audi


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Samourai 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines