Magazine Sport

Snooker ... et maintenant ?

Publié le 15 mai 2012 par Supremepool

O’Sullivan: le champion n’a plus besoin du snooker, même si le snooker a encore vraiment, vraiment besoin de lui.

Pour cette année, Ronnie a de quoi être heureux : il vient de triompher pour la quatrième fois au championnat du monde, et va recevoir le titre de "joueur de l’année". De quoi bien terminer cette saison, qui avait commencé avec la victoire Premiere League, et les German Masters, en 2011/2012.

Au rayon des remises de prix : La première pour le jeune Belge de 17 ans Luca Brecel, c’est le titre de "meilleure recrue" qui vient de lui être décerné.
La victoire de Stuart Bingham contre Mark Williams à la finale de l’open Australien à été élu meilleure performance de l’année, et le moment le plus "inoubliable" décerné à Stephen Hendry, pour son 147 en championnat du monde, juste avant d'annoncer son retrait définitif du circuit officiel.
Revenons à Ronnie O'Sullivan pour qui cette nouvelle victoire aux championnats du monde devait être quelque chose à célébrer… ou pas !
Une victoire 18-11 contre Ali Carter a entraîné énormément de joie chez Ronnie, joie immédiatement annulée par l’annonce de son retrait, en conférence post-match.
Il existe une forte probabilité pour que Ronnie O'Sullivan arrête le snooker, comme vient de le faire Stephen Hendry. Bien évidemment, ce n'est pas la première fois que Ronnie nous fait une telle annonce, mais il semble que cette fois-ci  cette annonce soit à prendre au sérieux.
La veille de la finale il a annoncé qu'il se retirait. Pour revenir ensuite sur cette décision, et annoncer qu'il allait prendre un peu de recul, pendant 6 mois, le temps de faire le point, de profiter de sa famille, de réfléchir.

Un autre point le fait beaucoup réfléchir : Barry Hearn, le patron mondial du snooker a modifié profondément le fonctionnement des compétitions de façon à le rendre sans doute plus attractif : mais ces changement obligent les joueurs à participer à beaucoup plus de compétitions, ce qui leur laisse beaucoup moins de temps pour s'entraîner d'une part et peu de temps libre d'autre part.
Sa vision d'un monde nouveau pour le snooker, avec de nombreux tournois en plus n’est pas du goût d’O'Sullivan…. Hearn veut du changement, Ronnie n'en veut pas, et à moins d'un miracle il y a peu de chance que ces deux hommes puissent s'entendre.
Hearn voudrait que les joueurs jouent davantage, augmentant ainsi leurs cotes et leurs revenus : ses revenus étant en quelque sorte indexés sur ceux des joueurs, il est quelquefois permis de douter de son objectivité ! Il a sûrement raison quand il sermonne Mark Allen après l’explosion médiatique de la "triche chinoise", et comment en disant que "le moment est idéal pour être un joueur de snooker, pas pour être un idiot". Peu importent les trucs et astuces développés, peu importe le nombre de joueurs n’ayant jamais eu grand-chose à dire qui font soudainement parler d’eux après des phrases controversées, ce sont des stars comme O’Sullivan qui font du snooker un grand sport.

Il n'est pas certain que le snooker puisse se permette le luxe de perdre deux génies du snooker en même temps !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Supremepool 412 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine