Magazine Asie

White Day & Nuit Blanche

Publié le 18 mars 2008 par Aboivine

14 fervier, Saint-Valentin. 14 juillet, Fete Nationale. 14 mars…, ma collection de “trucs speciaux qui tombent un 14″ augmente avec le White Day au Japon. Saint-Valentin bis, retour de Saint-Valentin, grosse connerie, appelez ca comme vous voulez. D’un point de vue merchandising, la seule chose qui change avec le 14 fevrier, c’est la couleur. Jugez par vous-meme c’est flagrant.

Saint-Valentin, c’est rose, forcement.

Japon Photo

Et hop, White Day, c’est bleu, forcement (?).

Japon Photo

Allez les garcons, c’est a votre tour d’acheter des calories a mettre sur les hanches de celles qui ont eu la politesse de vous offrir une tablette le mois dernier ! Et puis pour votre dame, il va falloir casser la tirelire dans un magasin un peu plus classe. Heureusement moi je suis Francais donc lla regle ne s’applique pas a mon cas ^^

J’ai prefere garder mon argent pour faire le plein de Japon avant de faire un aller-retour en France la semaine prochaine. Direction une international party donc, surtout que j’ai retrouve la trace des organisateurs de celle qui me plait le mieux, i.e. la ou il y’a moins d’Americains que de Japonais.

En plus des habituelles nombreuses rencontres, on m’a presente cette fois a une canette un peu mythomane. Elle se pretendait etre remplie de rose petillant, ce qui a tout de suite attire mon attention.

Japon Photo

Tout est alle tres vite et nous nous sommes rapidement embrasse. C’est la que je me suis rendu compte que ce n’etait pas une canette de rose mais de soda gout raisin melange a un peu d’ethanol. Tres decu par ce mensonge, j’ai abandonne cette aventure d’un soir sur le comptoir pour partir avec une blonde. (Au fait je vous ai dit que je passe chez Delarue la semaine prochaine, “je personnifie les cannettes de biere qui me parlent” ?)

Ensuite, j’ai envie de dire “comme d’habitude”, la soiree se poursuit dans un izakaya puis au karaoke pour une nuit blanche. Nous etions une dizaine de petits jeunes, mais puisque la fete est ouverte a tout le monde on s’est faire suivre par deux celibataire-no-life-retro-otaku, qui sans meme s’en rendre compte plomberent l’ambiance de la soiree a 2 ou 3 reprises avec des chansons tirees du “best of de la pop des 70’s au Japon”, pas vraiment dans le style du jour.

A 4 heures du mat’, on se fait sortir du karaoke et pour meubler le temps qu’il reste avant le premier train on squatte un MacDo. “Squatter”, je ne croyais pas si bien dire… Le MacDo etait plein, bon meme s’il est 4h du mat’ on est a Tokyo donc c’est pas si choquant. Ce qui l’etait, c’etait plus de voir que le Japon n’ayant pas connu feu l’Abbe Pierre, le MacDo joue un peu les roles d’un centre Emmaus. Non pas que la bouffe y soit gratuite, mais c’est tout simplement devenu un refuge nocturne classique des SDF a Tokyo.

Japon Photo

Il suffit de commander un petit hamburger ou un cafe a 100 yens (70 cts), et l’on peut passer une nuit toute entiere au chaud. C’est assez terrible de voir ca… J’ai voulu allez aux toilettes aussi mais j’aurais du me douter de la piece qui m’a fait faire rapidement demi-tour.

Je ne sais plus qui est a plaindre. Une partie de la population de la 2eme puissance mondiale qui est litteralement abandonnee; moi qui fait la bringue au lieu d’aider ces pauvres gens et qui du coup c’est sur, vait aller cramer en enfer; ou bien alors l’employe du MacDo qui nettoie les toilettes le dimanche matin…

Quoi qu’il en soit, les jeunes Japonais avec qui j’etais ne furent pas moins surpris que moi et je pense ont bien compris le message que le gouvernement leur a transmis via ses SDF : “Regardez les jeunes, ce qui vous attend si vous ne vous pliez pas sans broncher au moindre des ordres que vous recervrez de votre societe…”. A bon entendeur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aboivine 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog