Magazine Golf

Focus sur le PGA SHOW

Publié le 18 mars 2008 par Brigitte Contois
Chaque année à Orlando en Floride, le plus grand rassemblement de constructeurs, fabricants, professionnels de parcours, de vêtements et de tout ce qui se rapproche au golf, prend place au fameux PGA Tour Show.
Sous l’égide de la PGA, cet événement est tourné vers le grand public excepté pour le demo day réservé au professionnel. Organisé la première journée à une vingtaine de kilomètres, tous les fabricants et constructeurs de matériel se retrouve autour d’un practice circulaire d’un diamètre de 500 mètres. Que ce soit en tant que joueur ou professionnel, il faut bien 6 heures pour faire le tour avec endurance et plaisir. On y retiendra des marques intéressantes présentes sur le marché américain mais absentes du nôtre comme Adams ou Bobby Jones avec un superbe driver design de Jesse Ortiz.
Tout au PGA show ne peut qu’émerveiller ! D’une organisation plus que parfaite sans attente et indication parfaite à la pléthore des offres, vous avez 18 kms de promenade entre les stands. Un tiers de la surface pour l’habillement, un practice intérieur, des simulateurs et une multitude d’attractions avec gogo girls et top models en bikini pour passer du gadget superflu à l’innovation utile.
Vous pouvez tout essayer (pas les gogo girls) comme les gants et grip velcro pour éviter de lâcher prise, les lunettes permettant de trouver la balle dans les feuillages, la balle sans alvéole uniquement pour les puttings et tous les systèmes d’entraînement les plus barbares ou hilarants.
Certaines idées sont à retenir comme celle de Can it proposant un tee en bambou. Pas de déforestation nécessaire, 3 récoltes par an et traitement chimique du tee pour qu’il se désagrège en compost pour le sol !
On a vu Explanar un systeme pour ressentir son plan de swing et aussi venant de l’Irlande, un outil pour nettoyer son club et la main du golfeur avec une brosse en forme de fer à cheval et serviette absorbante, passant au lave-vaisselle s’il vous plait.
On a apprécié un chariot électrique qui maintient sa trajectoire droite dans les pentes et enfin les grips Lamkin qui sont fabriqués avec la coopération des ingénieurs de Michelin, alliant ainsi une texture caoutchouc et les polymères du grip.
Beaucoup de surprises sur ce salon avec la présence de grands joueurs comme Paula Creamer, Scotty Cameron et Paul Azinger. On peut y voir une présence importante des stands chinois, marquant ce marché plus qu’émergeant et qu’on ignore trop en Europe. On a pu voir un stand très high-tech de Callaway mais avec peu de monde sûrement trop effrayé et un grand absent : Taylor Made n’était ni au PGA show ni au demo day. Etrange ?
Une expérience inoubliable ce PGA show avec soulignons-le un accueil chaleureux des petits français. On nous aime là-bas, oui Madame !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines