Magazine Société

Six groupes de la scène valentinoise revisitent l’Europe

Publié le 14 mai 2012 par Seifenblase @Pointe_d_Actu

Pour clôturer sa semaine de l’Europe, samedi soir, la Ville de Valence a organisé son Eurovision, un tremplin d’artistes de la scène valentinoise qui devaient mettre à l’honneur l’Europe. Le gagnant, Akam, a conquis le jury en italien.

Six groupes de la scène valentinoise revisitent l’Europe

Le groupe Kill Franklin, lauréat du festival 2012 des Oreilles du Renard (Privas).

Les premiers coups de batterie résonnent sur la place de la Liberté attirant les passants, curieux. A partir de 16 heures, et jusqu’à 20h30, six groupes de Valence ou de ses environs se sont produit un quart d’heure, sous l’œil affuté d’un jury composé de François Richebé, président du comité de jumelage de Valence, Béatrice Normand, Brice Gourdol, de l’Union bi-Départementale des MJC en Drôme Ardèche et de Robin Fernandez, gérant du Webster Café à Valence. Le but du jeu est simple : faire ses preuves en quinze minutes tout en mettant l’Europe à l’honneur. Création d’une chanson, interprétation dans une langue étrangère, reprise d’un groupe européen, les possibilités sont variées. Et le jeu en vaut la chandelle : une participation à la Fête de la Musique de Valence, le 21 juin prochain et 500 euros.

L’Europe en chanson

Tous ont plus ou moins dix-huit ans et pour certains, c’est leur première scène. Europe oblige, deux jeunes groupes allemands, de la ville jumelle de Valence Biberach ont fait l’ouverture et la fermeture du concert mais hors compétition : Home-made et Censored. Deux fois une demi-heure de reprises rock tantôt en anglais, tantôt en allemand. Attirée, la foule a tendance à se dissiper pendant les dix minutes nécessaires au changement de groupe : les Forlorn Cry, un groupe valentinois de rock français prennent la place des jeunes Home-made. Eux jouent le jeu de l’Europe à fond avec une chanson en français (« Innocents »), une reprise du groupe finlandais Stratovarius, une chanson interprétée en allemand et une reprise de « Stockholm Syndrom » des britanniques Muse. Mais tous n’intègrent pas forcément la problématique européenne à leur prestation, causant des cas de conscience au jury. « C’est difficile parce que l’un des groupes est un peu au-dessus mais n’intègre pas la dimension européenne alors que c’est le but quand d’autres sont un peu moins bons techniquement mais jouent le jeu complètement » explique Brice Gourdol. Les favoris, ce sont les bluesmen The Steady Rollin’ Men, coup de cœur du public, que l’air frais et le vent n’a pas découragé, et des jurés. Mais s’ils remportent probablement la palme de la technique musicale, le caractère européen, qui compte pour 30% de la note, les a empêchés d’accéder au podium.

« On a pu discuter avec des allemands »

Six groupes de la scène valentinoise revisitent l’Europe

Le groupe “Akam”, lauréat de cet eurovision valentinois, a gagné avec le chanteur parolier Pasqualino et ses deux guitaristes, Le Bab’s et Cocow, sa place pour la Fête de la Musique valentinoise 2012 et 500 euros.

Le grand gagnant de cette soirée sera donc les valentinois « Akam », un groupe de slam acoustique, avant-dernier à passer. Un air de rap mêlant basse et guitares. Et malgré la demi-heure de retard qu’a pris le concert, le groupe sait motiver le public qui tape dans les mains et participe aux chansons en criant « Akam ». En français ou en italien, langue maternelle du chanteur, les musiques se succèdent, conquérant à la quasi unanimité le cœur du jury. « C’est l’aspect européen qui a primé » explique Romain Galati, chargé de Mission Affaires Européennes à la Ville, « et puis, ils sont bons ! » Bon camarades, les autres groupes (Forlorn Cry, Kill Franklin, Les Watts, The Steady Rollin’ Men et Bedroom Rock) se sont amassés devant la scène pour le rappel d’Akam car pour les jeunes musiciens, ce qui prime, c’est de partager : « Le cadre est sympa, l’initiative est bonne. On a discuté avec les allemands parce que notre batteur est allemand. C’est cool, on était là pour s’amuser » explique Benoît Bres, chanteur du tout jeune groupe montilien de rock US Kill Franklin. Assez déçus de leur prestation, les vainqueurs du festival « Les Oreilles du Renard » restent donc fairplay et accusent avec humilité les remarques du jury. La Fête de la Musique à Valence, ce ne sera donc pas pour eux. Mais qu’importe, chacun y a pris du plaisir.

La vidéo par Romain Galati, chargé de Mission Affaires Européennes à la Ville de Valence


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • [Europe - Migrants] Législateur

    Le Parlement européen a voté hier, mardi 13 décembre, un texte qui permettra d’harmoniser et de renforcer les droits des travailleurs immigrants en situation... Lire la suite

    Par  Yes
    SOCIÉTÉ
  • La dette publique, six questions, six réponses

    dette publique, questions, réponses

    Evolution de la dette publique par rapport au PIB Il est fréquent pour les politiciens et les économistes de traiter des problèmes de la dette publique en... Lire la suite

    Par  Npa_le_havre
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Hongrie et Europe disloquée

    Ce qui arrive à l’Europe ressemble étrangement à ce que disent mes cours sur ce qui est fatal au changement. La zone euro est attaquée de toutes parts ; les... Lire la suite

    Par  Christophefaurie
    SOCIÉTÉ
  • Orban un précurseur en Europe ?

    Orban précurseur Europe

    Le premier ministre Hongrois, Viktor Orban, est ainsi venu au parlement européen pour essayer de faire passer la pilule de la nouvelle constitution hongroise... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Six propositions pour faire évoluer l’auto-entrepreneuriat

    propositions pour faire évoluer l’auto-entrepreneuriat

    Notez Pour l’UAE, il s’agit de participer aux débats qui s’annoncent et d’inviter les acteurs politiques à ne pas remettre en cause cette avancée... Lire la suite

    Par  Vincentpaes
    SOCIÉTÉ
  • une europe kosovare

    europe kosovare

    « Les violentes révoltes en France en novembre 2005 dans les villes et banlieues à forte implantation extra-européenne ont souligné l’impasse dans laquelle notr... Lire la suite

    Par  Hoplite
    SOCIÉTÉ
  • Europe-les-Bains ?

    Europe-les-Bains

    J’avoue que j’ai découvertcet ouvrage complètement par hasard au détour d’une recherche sur internet. Unblogueur, ancien élève de ce professeur de russe nommé... Lire la suite

    Par  Memoiredeurope
    CARICATURES, CULTURE, HISTOIRE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Seifenblase 461 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine