Magazine

Tibet Lib

Publié le 17 mars 2008 par Tibetip

Un moyen d'action concret pour soutenir les prisonniers tibétains :

la liste Tibet Lib

Pour participer à Tibet Lib il suffit d'envoyer de s'inscrire auprès de moniquedorizon@hotmail.com. Une fois par mois environ, on recevra alors un modèle de lettre à recopier et à envoyer aux autorités chinoises, à propos d'un(e) prisonnier(e) politique.

Par exemple le mois dernier, il s'agissait d'un homme qui avait été enfermé pour être monté sur une scène pendant une fête hippique, et avoir proclamé qu'il souhaitait le retour du dalaï lama au Tibet. Pour cela il s'était immédiatement retrouvé en prison. Nous avions donc reçu un modèle de lettre réclamant sa libération, au nom du droit d'expression (qui est inscrit dans la constitution chinoise), et nous avions l'adresse du "maire", ou du délégué à la justice de la province dans laquelle cela c'était déroulé.

La liste Tibet Lib fonctionne donc un peu comme Amnesty International : il s'agit de faire connaître au plus grand nombre des cas d'injustices (ici en passant par les mails), et de mettre en place une pression sur les autorités, grâce aux courriers des sympathisants de la liste.

Qu'en est-il de l'efficacité d'une telle démarche? Quelques lettres peuvent-elles rééllement faire libérer un prisonnier? J'avais posé la question à Monique Dorizon, qui a créé cette liste, et elle m'avait répondu ceci :

"Nous sommes régulièrement amenés à nous poser la question de l'efficacité de cette campagne d'envoi de lettres aux autorités chinoises et françaises. Mais ne rien dire c'est cautionner et chaque petite action est l'expression d'une conviction.Pour ce qui est de l'efficacité de cette campagne Tibet Lib, il faudrait des chiffres et des pourcentages que, bien sûr, je ne possède pas. Cette efficacité là n'est pas quantifiable.

  
Cependant, il est certain que l'Ambassade de Chine à Paris reçoit nos courriers 
donc reçoit un écho de l'opinion publique française, critique sur le sujet des droits
de l'Homme au Tibet. (...)Lors des échanges entre autorités politiques
sur le thème des droits de l'Homme en Chine, les autorités françaises ont
besoin de savoir quelles actions ont été menées en France en faveur des
prisonniers pour appuyer plus fortement leur démarche. D'autre part,
il est toujours intéressant de recevoir des réponses des autorités françaises
à la suite des courriers qui leur sont adressés par les membres de Tibet Lib.
 Cela permet d'obtenir par écrit la position officielle de ces autorités au sujet
de la situation des droits de l'Homme au Tibet. Et les prisonniers eux-mêmes ?
Qu'en pensent-ils? Ce sont, bien sûr, les premiers intéressés. Pour avoir
eu l'opportunité de rencontrer quelques uns de ces anciens prisonniers
politiques, je peux vous assurer qu'ils supportent, sans condition,
des initiatives telles que celle-ci. Ils aimeraient qu'elles soient multipliées
et développées. LeBureau du Tibet (Représentants du Dalaï Lama en France)
 apprécie que des prisonniers moins connus que le Panchen Lama ou
Trulku Tenzin Delkek soient soutenus par les membres de Tibet Lib. Ne
risque-t-on pas d'aggraver la situation des prisonniers en envoyant des courriers?
Vont-ils connaître davantage de tortures et de mauvais traitements à la suite de
ces courriers ? J'ai posé cette question à une personne du Comité de Soutien
au Peuple Tibétain qui est à Dharamsala et qui accueille et prend soin d'anciens
prisonniers politiques qui ont fuit le Tibet après leur libération, ne pouvant
plus supporter la surveillance constante qu'ils connaissent après leur libération.
Elle m'a répondu sans hésitation que depuis toutes les années où elle travaille là-bas,
 aucun prisonnier n'a jamais fait mention d'une recrudescence de mauvais traitements
 à la suite d'interventions extérieures telles que la nôtre. Comment expliquer la
 libération anticipée ou la réduction de peine de prisonniers politiques tels que Anu,
Phuntsok Nyidon ou Nwawang Sandrol, toutes prises en charge par la société civile
 internationale, sans qu'il y ait eu une incidence de ses actions sur les autorités chinoises ?
 Dans un autre domaine d'intervention : le parrainage de prisonniers politiques
 tibétains par des municipalités, il a été possible de chiffrer l'efficacité de cette action :
 72% des prisonniers parrainés ont eu une diminution de peine ou une libération
anticipée."

voici la lettre de ce mois-ci (j'ai demandé l'autorisation pour la copier ici) :

Chers amis,
Dans différentes régions du Tibet, depuis le lundi 10 mars, anniversaire du soulèvement tibétain contre l'occupation chinoise en 1959, des manifestations appelant au retour du Dalaï lama et à la liberté se sont multipliées.
Le 10 mars à Lhassa, environ 300 moines du monastère de Drepung, accompagnés de nombreux laics, ont marché vers le Potala afin de demander la libération de moines détenus depuis octobre dernier, peu de temps après la remise de la médaille du Congrès américain au Dalaï lama. 50 à 60 (?) moines auraient été arrêtés par le Bureau de la Sécurité Publique (PSB)
Ce même jour, plusieurs moines (9?) du monastère de Sera et deux autres personnes ont protesté devant le temple du Jokhang à Lhassa,avec des drapeaux, des slogans réclamant la liberté. Ils ont eux aussi été arrêtés et violemment battus par le PSB. En Amdo, des heurts semblables ont été rapportés.
Environ 140 moines du monastère de Lhutsang (Comté de Mangra) et plus de 200 laics ont été stoppés dans leur marche par la Police Populaire armée. Pas d'arrestation connue mais des renseignements pris sur les manifestants par les autorités. Aujourd'hui encore les troubles se poursuivent.
Proposition de lettres à adresser aux différentes autorités :
Madame, Monsieur,
Je suis indigné(e) à l'annonce de la dispersion violente par la police des manifestations pacifiques tibétaines à Lhassa et ailleurs au Tibet depuis le 10 mars. Des dizaines de personnes ont été arrêtées.
Parmi elles : Lobsang, Tsultrim Palden, Lobsang Ngodup , Lobsher, Phurden, Lobsang Thukjey, Lodoe, Thupdon, Soepa, Tsegyam, Gelek Pelho, Tulku Tagpa Rigsan, Thupwang, Pema Garwang, Samten.
Le sort de ces Tibétains me tient particulièrement à coeur.
La liberté d'expression est un droit fondamental reconnu dans l'article 35 de la Constitution de la République populaire de Chine et l'Article 19 de la Déclaration Universelle des droits de l'Homme signée par la Chine.
Je demande la libération immédiate et inconditionnelle de ces prisonniers politiques.
Veillez agréer mes meilleures salutations,
Nom, adresse et signature
Dear ……………………………….
I am shocked to hear that peaceful protests by Tibetans since March 10th have been violently stopped by the police in Lhasa and other places of Tibet. Dozens have been arrested. Among them: Lobsang, Tsultrim Palden, Lobsang Ngodup , Lobsher, Phurden, Lobsang Thukjey, Lodoe, Thupdon, Soepa, Tsegyam, Gelek Pelho, Tulku Tagpa Rigsan, Thupwang, Pema Garwang, Samten.
I am gravely concerned about the fate of these Tibetan people. Freedom of expression is a fundamental right recognized by Article 35 of the Constitution of the People's Republic of China and Article 19 of the Universal Declaration of Human Rights signed by China.
I call for the immediate and unconditional release of these political prisoners.
Yours sincerely,
Nom, adresse et signature
Adresse des autorités :
(Les adresses Fax et Internet ne sont pas toujours accessibles)
Monsieur le Premier Ministre
Wen Jiabao Zongli
Guowuyuan
9 Xihuangcheng gen Beijie
Xuanwuqu
Beijinshi 100 032
République Populaire de Chine
Fax : +86 10 6596 3374 (via le ministère des Affaires étrangères ;
(Veuillez préciser : "Please forward to Premier Wen Jiabao")
Madame le Ministre de la Justice
Wu Aiying
Sifabu
10 Chaoyangmen Nadajie, Chaoyangqu
Beijinshi 100020
République Populaire de Chine
minister@legalinfo.gov.cn
pfmaster@legalinfo.gov.cn
Fax : + 86 10 6520 5236 ou + 86 10 6529 2345
(Veuillez préciser : "Please forward to the Minister of Justice")
Monsieur le Ministre de la Sécurité publique
ZHOU Yongkang Buzhang
Gong'anbu
14 Dongchang'anjie
Dongchengqu
Beijingshi 100741
République Populaire de Chine   /   Fax : +86 10 63099216
(0,85 euro d'affranchissement pour moins de 20 grammes à destination
de la Chine)
Monsieur l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine
Jinjun Zhao
Ambassade de Chine
11, avenue George V  /  75008 Paris  chinaemb_fr@mfa.gov.cn
Fax : 01 47 20 24 22
+ Envoi des copies des courriers à
Monsieur Bernard Kouchner
Ministère des Affaires Etrangères
37, quai d'Orsay  /  75 007 PARIS
http://www.diplomatie.gouv.fr/courrier/
(Puis rubrique : « Réactions à l'actualité internationale »)
Madame Rama Yade
Secrétariat d'Etat aux Affaires étrangères et aux Droits de l'Homme
37, quai d'Orsay  /  75 007 PARIS

Le timbre pour la chine (et peut-être des hommes libérés?) c'est 0,85 €. ça ne me paraît pas cher payé


Tibet Infos Presse - www.iblogyou.fr/TibetIP

accueil


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tibetip Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog