Magazine Politique

« Après la présidentielle, les "mensonges" continuent ! »

Publié le 30 mai 2012 par Raoul Sabas

Patong Beach, le 30 mai 2012     

Courriel :

xxxxxx@yahoo.fr

Objet :

« Après la présidentielle, les "mensonges" continuent ! »

Parti socialiste

Fax n° 01 47 05 15 78

10, rue de Solferino

Fax n° 01 47 05 15 78



[A l’attention de François Hollande, président de la République, Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, et des ministres Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Christiane Taubira, Pierre Moscovici, Cécile Duflot, Stéphane Le Foll, Laurent Fabius, Manuel Valls, Michel Sapin et Vincent Peillon, ainsi que des membres suivants du Parti socialiste, Annick Lepetit, Bertrand Delanoë, Claude Dilain, Dominique Strauss-Kahn, Élisabeth Guigou, François Patriat, François Rebsamen, Harlem Désir, Henri Emmanuelli, Jack Lang, Jean Glavany, Jean-Marie Le Guen, Jean-Pierre Chevènement, Julien Dray, Lionel Jospin, Malek Boutih, Martine Aubry, Michel Rocard, Olivier Duhamel, Robert Badinter et Ségolène Royal]

« Qui ne gueule pas la vérité dans un langage brutal quand il sait la vérité se fait le complice des menteurs et des faussaires. » [Charles Péguy, Tempête sur l’Église de Robert Senon]

« Le cri de joie spinoziste est un cri de guerre contre les superstitions. » [Balthasar Thomass, Spinoza, le maître de liberté]

« Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains, aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. » [Jean Jaurès, Discours à la jeunesse, 1903]

Mesdames, Messieurs,

Je ne peux laisser passer sans réagir très vivement un propos tenu par François Hollande, au cours de son entretien du 29 courant avec David Pujadas dans le Journal de 20 heures de France 2.

Je m’y sens d’autant plus autorisé que j’attends toujours la réponse du Parti socialiste à ma lettre du 26 novembre 2007, qui avait déjà comme objet, « Pendant la refondation, les "mensonges" continuent ! », mais je ne peux manquer de rappeler également la vingtaine de lettres, toujours sans réponse sur le fond, adressée nommément à François Hollande, entre le 6 octobre 2000 et le 25 avril 2012, ainsi que la centaine d’autres envoyée aux caciques socialistes mis en exergue ici, mais ignorée pour l’essentiel, à une exception notable près, évoquée dans ma lettre du 25 dernier au candidat socialiste d’alors.

Pour mémoire, toute cette correspondance, encore à votre disposition avec les preuves matérielles d’envoi, avait pour but constant de dénoncer les mensonges et les « croyances au miracle », colportés par les uns et par les autres sans jamais avoir pour autant l’honnêteté et le courage intellectuels d’avancer leurs éventuels arguments contraires – à croire qu’ils n’en avaient guère, sinon vous pouvez encore démontrer le contraire !

Par chance pour vous, votre commune obstination dans le silence et le refus de débattre sur le fond, pendant plus de dix ans, a fini par payer, mais moins d’un mois après l’élection présidentielle, je me vois conduit à dénoncer un nouveau mensonge du même acabit, de la bouche même du nouveau président, affichant peut-être ainsi sa normalité, comme je l’en ai accusé dans ma lettre du 25 avril dernier, sous l’intitulé sans ambiguïté, François Hollande, J’ACCUSE : « Lâcheté, malhonnêteté et débilité intellectuelles d’un éventuel président normal ! »

A SUIVRE…

[Les défauts de présentation constatés sont totalement indépendants de ma volonté] 


Retour à La Une de Logo Paperblog