Magazine Cinéma

[critique] prometheus

Par Evilredfielduniverse

[CRITIQUE] PROMETHEUS

[CRITIQUE] PROMETHEUS

Etant un grand fan de la saga Alien depuis mes 12 ans et ce soir où je regarda les 2 premiers films d’une traite avec mon père (et je vous parle pas de la trouille que j’ai eu la nuit…), je me réjouissais totalement de voir Ridley Scott revenir derrière la caméra pour ce film qui s’annonçait, au départ, comme une préquelle, puis finalement, une non-préquelle, mais plutôt un film étendant l’univers des Xénomorphes et ainsi la mythologie de la Saga. Alors promesse tenue, ou passe ton tour ?

Scénario
Prometheus, ou la promesse de révélations…

Prometheus commence sur Terre sur laquelle une équipe de scientifique découvre qu’une race extra-terreste est venue sur Terre, il y a de ça des millénaires, et qu’ils ont laissé une carte pour les retrouver. Plusieurs années plus tard, une équipe part à la recherche de la planète censée leur reveler le secret de l’existence même des humains. Mais ce qu’ils vont découvrir dépasse ce qu’ils avaient espéré…

Le retour de Scott dans l’univers qu’il a créé il y a 30 ans était très attendu. Parce que tout d’abord, les derniers films exploitant les Aliens sont franchement mauvais, mais aussi parce qu’on était en droit d’espérer avoir des révélations sur le comment du pourquoi et surtout d’où viennent ces saloperies de Xénomorphes. Alors, non, Prométheus ne nous révéle pas tout, mais seulement des pistes et quelques éléments de réponse.

Alors cela peut être frustrant de n’être qu’aiguillé vers une possible réponse, la faute à un long métrage de 2h00 alors que 2h30 serait bien mieux exploité, où alors, et plus probable, la faute aux producteurs sentant le filon d’une nouvelle franchise en partance… La suite au(x) prochain(s) numéro(s).

Quoiqu’il en soit, les éléments scénaristiques liés à la mythologie sont bien là, mais ne laissent plus beaucoup de place aux acteurs.

[CRITIQUE] PROMETHEUS

Réalisation
Prometheus, ou le retour en force de la S.F Scottienne

On l’a dit, le retour de Ridley Scott à la S.F était très attendu, surtout après Alien et Blade Runner. Force est de constater que le réalisateur est toujours aussi doué pour la mise en image. Les artistes de Weta ont vraiment assuré le travail de post-prod pour donner des images d »une beauté remarquable. On regrettera l’absence de Jerry Goldsmith à la partition, qui reste ici trop en inadéquation avec le genre… même si l’un des thèmes principaux de la saga est utilisé un court instant.

Film de Science-Fiction, on était aussi en droit de flipper quand même un petit peu. Mais pas tant que ça… En effet, la mise en scène ne nous met pas ou très peu dans un climat oppressant. Scott nous fait nous déplacer à plusieurs reprises, effaçant ainsi totalement le sentiment d’insécurité.

Du coup, la peur est moins présente, malgré quelques scènes clés assez bien foutues il faut le dire. Un confinement un peu plus prononcé aurait renforcé le sentiment horrifique que le film aurait pu apporter. Réele volonté de se démarquer des Aliens ? Possible.

[CRITIQUE] PROMETHEUS

Interprétation
Prometheus, ou un casting de qualité mais sous-exploité

Noomi Rapace, Michael Fassbender, Charlize Theron, Guy Pearce… si les deux premiers sont parfait dans leur rôle respectif, mention à Fassbender qui joue avec subtilité un rôle essentiel du film, Charlize Theron reste en retrait de ses capacités, avec un personnage pas assez travaillé ou trop peu mis en avant. Guy Pearce, dont le nom apparait en 3ème position dans le générique d’ouverture, n’a qu’un rôle secondaire, et c’est bien dommage. Aura t’il le droit à plus de scène dans une éventuelle (et probable) version longue en Blu-Ray ? Je l’espère.

Les autres acteurs, bien que bons, n’ont des rôles finalement, que bien secondaires,à tel point qu’on en oublie parfois la présence. Encore une fois, trop effacés pour être consistants.

[CRITIQUE] PROMETHEUS

Conclusion : Des très bonnes choses, et des petits défauts, font de ce Prometheus un très bon film de S.F, réellement appréciable par les fans de la saga Alien souhaitant découvrir un univers plus vaste, même si l’on aurait souhaité plus de réponses. Les néophytes se régaleront d’images très belles, mais dont le fond scénaristique risque de les laisser un peu sur la touche.

[CRITIQUE] PROMETHEUS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Evilredfielduniverse 466 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte