Magazine Amérique latine

La Chine s’intéresse à l’Uruguay au niveau économique

Publié le 01 juin 2012 par Rene Lanouille

les liens économiques entre l'Uruguay et la Chine devraient s'accroître les liens économiques entre l'Uruguay et la Chine devraient s'accroître Le ministre des affaires étrangères uruguayen, Luis Almagro, était justement à Pékin cette semaine. Il a été reçu par le vice-président chinois, Xi Jinping, dans l’optique de consolider les liens politiques avec la Chine mais aussi économique, avec une collaboration plus étroite dans les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et au niveau des nouvelles infrastructures. Almagro a déclaré à la suite de son séjour : « c’est dans l’intérêt mutuel des deux pays que nous ayons une coopération amicale. L’Uruguay attache beaucoup d’importance à ses relations avec la Chine. Nos deux économies sont complémentaires et il faut que notre coopération fonctionne. »

Le ministre uruguayen connait bien la Chine et son peuple pour avoir été l’ambassadeur sur place pendant deux ans, entre 2007 et 2009. Lors de son séjour à Pékin, Almagro en a profité pour participer au 1er salon international dans le secteur des services organisé en Chine : « en participant à ce salon, l’Uruguay confirme son intérêt à l’ouverture des services chinois aux entreprises internationales. Les relations bilatérales avec la Chine doivent s’accroître. De notre côté, nous sommes intéressés par les services que les chinois peuvent nous apporter dans le domaine de l’informatique et audiovisuel, ainsi qu’au niveau logistique. »

Les relations commerciales entre la Chine et l’Uruguay ont atteints 3,4 milliards de dollars en 2011. C’est 20 fois plus qu’en 1988 lorsque les deux pays ont commencé à avoir des relations diplomatiques. Sur les 5 dernières années, la Chine est devenue le 2ème partenaire commercial de l’Uruguay, juste derrière le voisin brésilien. Almagro espère que l’Uruguay va attirer davantage d’investisseurs chinois, notamment dans le domaine des télécommunications et des infrastructures. « L’Uruguay est un pays fiable et sûr pour tout investisseur. Nous voulons aussi que la Chine importe davantage de produits à haute valeur ajoutée venant d’amérique du sud. »

La Chine est aujourd’hui le premier importateur de matières premières uruguayennes comme le bois, le soja et la cellulose.
Juan Martin Soler

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte