Magazine Politique

Pas de surprise au budget

Publié le 04 juin 2012 par Letombe
Pas de surprise au budget Alors que Brice Hortefeux demande « solennellement au président de la République, dans un souci d'honnêteté et de transparence, de dire dès maintenant, et en tous cas avant les élections législatives, quelles seront les mesures fiscales précises qui seront proposées au Parlement. », des joyeux fonctionnaires de l’Inspection Générale des Finances donnent des consignes au Gouvernement pour baisser les charges de l’état. « L'idée de fond, c'est qu'il faut réduire les dépenses de l'Etat en s'attaquant principalement à la fonction publique. Et l'inspection générale des finances (IGF) préconise un remède de cheval. Tout d'abord, en poursuivant la politique de non remplacement de tous les agents partant en retraite. On était à un sur deux sous le précédent quinquennat, l'IGF suggère de passer à deux départs sur trois non remplacés. » Je propose qu’on commence par ne pas remplacer les fonctionnaires de l’IGF… Je résume : baisse des fonctionnaires, gel de leurs augmentations, de leurs primes et de leurs évolutions de carrières, gel également des pensions des retraités de la fonction publique, réduction de certaines prestations sociales (allocation adulte handicapé, aides au logement, aides aux anciens combattants),  … Je vais rappeler à M. Hortefeux que le projet socialiste est écrit et contient 60 engagements. On attend toujours le projet de l’UMP. Plutôt que demander aux socialos ce qu’ils feront, qu’il s’occupe de son propre camp au cas improbable où il remporterait l’élection : quelles mesures compte-t-il prendre ? Le Premier Ministre nous dit ce matin dans les Echos les principales mesures qu’il compte prendre, mesures qu’il avait déjà annoncées sur BFM TV vendredi matin. Elles ne sont pas compatibles avec les souhaits de l’IGF dont les fonctionnaires n’ont pas à dicter aux politiciens les politiques qu’ils doivent mener : il n’y aura pas de baisse du nombre de fonctionnaires. Quant à Brice Hortefeux, il a participé activement aux gouvernements qui ont laissé les comptes de la France dans cette situation catastrophique. Il peut toujours « demander solennellement » ce qu’il veut… On lui demande « solennellement » de quitter la vie politique… Partageons mon avis

Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault à Nantes : «il y a tant de projets devant nous»


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Letombe 131283 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines