Magazine Santé

DYSLEXIE: Et si on espaçait les lettres? – PNAS

Publié le 05 juin 2012 par Santelog @santelog

C'est l'idée testée avec succès par cette équipe internationale, qui montre qu'un espacement accru entre les lettres améliore considérablement la vitesse et l'exactitude de lecture des enfants dyslexiques. Cette étude, qui aboutit à une augmentation de plus 20% de la précision et de la vitesse de la lecture chez ces enfants dyslexiques, vient d'être publiée dans l'édition du 4 juin des Comptes-rendus de l'Académie des sciences américaines.


DYSLEXIE: Et si on espaçait les lettres? – PNAS
Marco Zorzi du département Psychologie de l'Université de Padoue et ses collègues du  CHU de la Timone et de l'Université d'Aix-Marseille ont suivi 54 enfants italiens et 40 enfants français dyslexiques âgés de 8 à 14 ans, pour examiner les effets de l'espacement des lettres sur leur capacité de lecture. Les enfants ont été invités à lire un texte composé de 24 phrases courtes présenté soit avec un espacement des lettres standard ou élargi.


Les résultats montrent qu'un espace « extra-large » entre les lettres améliore de plus de 20% la précision et la vitesse de lecture soit d'environ 0,3 syllabes par seconde. L'explication ? Les personnes dyslexiques sont anormalement affectés par l'impression d'entassement et éprouvent une difficulté à identifier une lettre lorsqu'elle est entourée par d'autres lettres, plutôt que présentée seule. Ce surpeuplement entrave la reconnaissance des lettres, décrite par les auteurs comme «la première étape vers la lecture alphabétique » quelle que soit la langue.


Et quelle que soit la langue ! Les chercheurs ont constaté que cet espacement augmenté entre les lettres est le plus bénéfiques aux enfants qui éprouvent le plus de difficulté à identifier les lettres. De plus, qu'ils soient italiens ou français, les enfants dyslexiques présentent, avec cet espacement augmenté, les mêmes améliorations dans la lecture. Ce qui suggère l'intérêt du processus quelle que soit la langue.


Voilà donc, de la bouche même des auteurs, un moyen simple et efficace pour améliorer les performances de lecture chez les enfants atteints de dyslexie.


Source: PNAS Published online before print June 4, 2012, doi: 10.1073/pnas.1205566109 “Extra-large letter spacing improves reading in dyslexia(Visuel © Serhiy Kobyakov - Fotolia.com)


DYSLEXIE: Et si on espaçait les lettres? – PNAS
Accéder
aux dernières actualités sur la Dyslexie

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine