Magazine Société

Témoignage de Papillon Louve

Publié le 05 juin 2012 par Asse @ass69014555

Témoignage de vie de Papillon Louve Propos recueillis par Cécile ROCCA.

Papillon Louve a souhaité partager son témoignage, des galères de la rue à sa vie d'aujourd'hui: un grand merci à elle!

«Il y a 14 ans, j’étais moi-même pareil entre sans-abri et sans-domicile-fixe sur Paris et les Yvelines. C’était en 1998. Mon dernier hébergement était à Paris.

J’en suis sortie il y a 10 ans. Aujourd’hui, je suis trentenaire, je vis en logement Emmaüs à Paris, et je suis maman.

On a à peu près tous eu les mêmes galères dans la vie donc si on peut être à l'écoute c'est super.

Tu sais chacun trace sa route mais on peu retrouver des personnes supers.

Quand on trouve une écoute, c'est très important.

Je suis née de parents inconnus, placée à la naissance dans un orphelinat en Bretagne. A l'âge de 15 ans : les fugues et le début de mes galères ont commencé.

Voila: à l'âge de 15 ans jusqu'à mes 22 ans, j'étais à la rue et je m'en suis sortie. J'ai deux fils, 30 et 28 ans mais jamais je n'oublierai d'où je viens.

Oui très jeune, j'ai été en galère : de 15 à 23 ans. La rue, la violence et tout le reste. J’ai connu l’alcool, la violence, qui m’a emmenée en prison, car dehors, c’est la loi du plus fort.

Oui, de 15 a 23 ans. Aujourd'hui j'ai 59 ans. A cette époque, il n'y avait pas de centres d'hébergement.

A 23 ans, j'ai eu un gros problème de santé et c’est une infirmière qui m’a sortie de tout cela. La maladie, c’est dur, mais pour moi, c’est cela qui m’a sortie de la rue: j’ai rencontré la bonne personne. A 23 ans, j’ai eu un cancer et c’est une infirmière qui m’a prise sous son aile. Je me suis soignée de mon alcool, mais tout cela a été un parcours très pénible.

Je me suis mariée, j'ai deux grands fils de 30 et 28 ans et 1 petit fils de bientôt 4 ans. Maintenant je vie seule, mes fils ont pris leurs envols et je suis divorcée.

C'est super toutes ces aides. A l'époque de mes galères il n'y avait pas tout cela.

Pour le loyer, moi aussi, quand j'ai eu mon logement, c'étais ma priorité. Mais cela est loin maintenant. Mais jamais je n'oublierai d'où je viens.

Moi aussi j'ai connu tout cela donc maintenant je sais écouter et surtout comprendre».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Asse 15027 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog