Magazine Santé

Quand le VIH amplifie l’inégalité des sexes – Onusida

Publié le 12 juin 2012 par Santelog @santelog

Quand le VIH amplifie l’inégalité des sexes – OnusidaAlors que 17 millions de femmes vivent avec le VIH qui reste la première cause de mortalité dans la population féminine en âge de procréer, que les femmes représentent ainsi 50% des personnes vivant avec le VIH, que les jeunes femmes de 15-24 ans, sont deux fois plus touchées par l'infection que les jeunes hommes, l'inégalité entre les sexes joue encore à plein dans la propagation de l'épidémie de VIH. Elargir l'accès des femmes et des filles aux services de prévention et de santé, limité par inégalité de niveau d'éducation et de position sociale et économique, permettrait non seulement d'enrayer l'épidémie mais de préserver celles qui sont aujourd'hui, dans de nombreuses familles et de nombreux pays, les principales dispensatrices de soins.


Dans de nombreux pays, les femmes restent encore victimes du mariage précoce, contraintes à des relations sexuelles, victimes de menaces et de violence et ainsi premières victimes possibles de l'infection à VIH. L'Onusida rappelle que, selon les pays, 15 à 70% des femmes subiront des violences physiques ou sexuelles par un partenaire intime au cours de leur vie. L'exemple est donné de ces


jeunes femmes d'Afrique du Sud qui ayant connu l'abus sexuel dans l'enfance ont un risque 66% plus élevé de l'infection à VIH.


Une question de moyens : Seuls 46% des pays allouent des ressources pour les besoins spécifiques des femmes et des filles dans la lutte contre le VIH. Résultat, plus de femmes que d'hommes vivent avec le VIH en Afrique sub-saharienne où les femmes représentent 60% des personnes vivant avec le VIH. En Asie, la proportion de femmes vivant avec le VIH a augmenté de plus de 30% en 10 ans. Dans l'ensemble, les femmes représentent environ 35% des adultes vivant avec le VIH en Europe orientale et en asie centrale.


Protéger les jeunes femmes  du VIH, de la violence et de la pauvreté: L'Onusida rappelle que la prévalence du VIH est deux fois plus élevé chez les jeunes femmes que chez les jeunes hommes. C'est un des objectifs, d'ONU Femmes, nouvelle organisation des Nations Unies, pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. ONU Femmes travaillera avec l'ONUSIDA sur l'égalité des sexes dans le contexte du VIH et à un meilleur accès au traitement et aux soins pour les femmes, dans le cadre plus général de la santé sexuelle et reproductive des femmes.


Un agenda en 3 étapes pour une action accélérée est aujourd'hui fixé :


·   Obtenir des données et mieux comprendre les besoins spécifiques des femmes et des jeunes filles dans le contexte du VIH pour développer des programmes nationaux de lutte adaptés,


·   Passer des engagements politiques aux ressources et aux actions,


·   Mobiliser pour cela les dirigeants politiques mais aussi les acteurs de la société civile et les donateurs.


Dans cette optique, Le Conseil de l'Onusida, lors de sa dernière session du 7 juin 2012, a proposé une série de recommandations en faveur du pouvoir d'action des femmes et des filles et à la mise en œuvre de programmes nationaux spécifiques contre le VIH.


Source : ONUSIDA « L'ONUSIDA et ONU Femmes s'unissent contre le sida »

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine