Magazine Info Locale

Propos du père François Dimanche 10 juin 2012

Publié le 12 juin 2012 par Maurice Puault

Père François

Dimanche 10 juin 2012

Propos du père François





Je ne reviendrai pas sur la manif organisée le 2 juin à Pantin par Arivem.

D’autres l’ont déjà abondamment décrite et commentée, certains honnêtement (comme JENB production), d’autres avec réticence comme ce canard qui a compté 150 personnes alors que nous étions sûrement plus de 300 et que notre défilé, dans la rue principale de Pantin, (la RN 3, je crois) était spectaculaire, festif et efficace. 1)

Je voudrais cependant faire un sort à un torchon incroyable et dégueulasse, « Déchets Infos », dont le n° 1, heureux hasard, vient opportunément de paraître.

Il publie un article (non signé et on le comprend), d’une rare malhonnêteté sur l’usine de méthanisation. 2)

Il se place tout de suite sur les arguments « ad hominem » (pour Gérald, cela veut dire contre la personne), complètement pourris sur le président d’Arivem, et, pour faire bonne mesure, sur sa famille ; on voit le niveau… 3)

Il s’en prend même à la maire Valls, coupable « d’avoir changé d’avis », ce qui est, on le sait, le signe d’une grande perversité, (pour une fois que j’approuvais sa conduite, même si cette dernière n’est dictée que par des considérations tactiques, ce que j’ignore…).

Je ne ferai pas l’honneur au pauvre type qui a pondu le long article de discuter avec lui : il y a des niveaux auxquels on ne s’abaisse pas.

Je lui demanderai seulement pourquoi un de ses diffuseurs est un vert de Pantin (n'oublions pas que des blogues verts ont fait des articles en les titrant au sujet de la pétition contre cette usine : la pétition de la peur !) ; je voudrais également savoir qui finance ce journal, combien il a été payé pour faire son article et quelle est sa carte de presse.

Concernant la méthanisation, je rappellerai, une fois encore, quelques précisions élémentaires :

1° l’écologie est censée s’occuper de tous les problèmes d’environnement.

2° Ces problèmes peuvent être soulevés par des gens de droite, de gauche ou des extrémistes politiques.

3° C’est seulement quant au choix des moyens propres à résoudre le problème qu’il peut y avoir une écologie de droite et une écologie de gauche.

4° Dans le cas de l’usine de Romainville, l’idée de départ consistant à transformer des déchets en énergie est très séduisante et l’on comprend qu’elle ait plu à des écologistes (et à d’autres).

5° Ces mêmes écolos, dès qu’ils ont eu vent du projet (il y a 4 ans ou plus), auraient du se saisir du problème, l’étudier à fond, et associer la population à cette étude ; sinon, à quoi sert l’écologie et en quoi est-elle de gauche ?

6° Contrairement à ce qu’affirme « poubelle infos », l’enquête publique n’a été qu’un simulacre, puisque l’on sait que les panneaux, aussitôt posés, ont été retirés à la demande de notre mairie ( !).

7° S’il n’y avait pas eu Arivem, nous n’aurions même pas su que la mauvaise action allait être perpétrée et nous nous serions trouvés devant le fait accompli.

8° Contrairement à ce qu’affirme le journaleux, ce n’est pas Arivem qui a créé l’émotion et l’agitation actuelles.

Elles préexistaient et Arivem n’a fait que les organiser et les développer (si c’était aussi facile de créer un mouvement de protestation, ça se saurait…. ), avec l’aide des nouveaux écolos… et surtout pas des vieux, crispés sur leur pré carré et leurs certitudes). 4)

Les politiques ont alors pris conscience de la nocivité du projet… et du réel mécontentement populaire qui risquait de leur coûter cher (Souvenez du très grand succès des deux manifestations d’Arivem).

Ils se sont alors ralliés au mouvement et ils seraient même heureux d’en prendre la tête (tu veux parler de Valls, de son compagnon et de Bartolone ? Ils font tous pour ça !) mais Arivem en demeure le maître d’œuvre incontesté.



Un homme comme Bartolone, que l’on voit partout en ce moment (même là où il n’a rien à faire 5)…) est quand même gêné, car :

1° il se réveille avec au moins quatre ans de retard .

2°le Syctom, qui a fait accueillir, le 2 juin, notre paisible manifestation par des CRS en tenue de maintien de l’ordre , est entre les mains de ses collègues et amis socialistes.

Le drame pour lui est cornélien (pour Gerald, cela signifie qu’il a à choisir entre deux solutions strictement contradictoires) 6) :

Il s’agit d’agir (ou de faire semblant d’agir) sans se fâcher avec sa maison-mère.



Conclusion :

Nous ne sommes pas par principe opposés à la méthanisation.

Nous demandons à être associes à sa conception et à sa mise en œuvre, en recevant toutes garanties.

Nous ne confierons pas nos problèmes écologiques à EE-LV qui a montré, en l’affaire la preuve de sa nullité, ce qui explique sans doute la naissance d’un mouvement écologique dissident, dont je découvre aujourd’hui l’existence dans le bureau de vote où j’officie : l’Alliance écologique indépendante.

Je tiens pourtant à mettre à part dans ma diatribe Pierre Stoeber et Anne Déo, qui ont eu le courage, lors d’une réunion publique sur l’eau (Doublepatte et Patachon 7), nos deux élus écolos folkloriques n’y assistaient, pas plus qu’à la manif du 2 juin ; on se demande quel problème peut les intéresser en dehors de la survie de leur clan obsolète et de leurs indemnités…) le courage, donc, de reconnaître que dans l’affaire de l’usine de méthanisation et d’Arivem, ils avaient au début fait fausse route, « avaient été roulés dans la farine » et qu’ils faisaient désormais leur ce véritable problème écologique. 8)

Bravo, donc, au candidat écolo et à sa suppléante et honte à ceux qui n’ont rien compris.



Salut à tous .

François Le Cornec.



P.-S. Certains me susurrent que le Syctom serait à l’origine de la création de « Poubelle- Infos » ; je ne veux pas le croire ; j’ai trop d’estime pour les socialistes en général.

Raison de plus pour redemander qui finance cette saloperie, digne de la période des collabos.

À propos du Syctom, on nous apprend que la chambre régionale des comptes a pris dans son collimateur son émanation de la SSD, le Sitom 93.

La chambre parle de « activité spécifique trop faible au regard des dépenses qu’implique l’existence de cet établissement », relève « la faible implication des élus, certains n’ayant même jamais participé au comité syndical », note l’augmentation de 122% des dépenses de fonctionnement » le « doublement du montant des indemnités » (ça rappelle qqch) et enfin « la mise à disposition de 5 véhicules pour 9 agents ».

Je ne commente pas, mais vous avez compris que nous sommes ici devant un fromage qu’il convient de faire défendre par les CRS.

– – – –

Commentaires de Maurice (avec l'approbation de François)

1)il ne manquait plus que les flonflons, peut-être la prochaine fois ? Pas de majorettes surtout.

2)tu en as connu des articles intègres dans les médias ? Ils sont très peu, certains « journalistes » ne font que reprendre ce que leur ont dicté des élus.

3)nous voyons très bien, au raz du caniveau !

4)qu'ont-ils fait ses écolos ? Nous avons et voyons toujours leurs activités à Romainville ; la réfection des rues est catasphrofique de ce point de vue !

5)il est venu pour le repas des retraités qui participes à des ateliers et à celui ou des diplômes ont été remis aux retraités qui ont suivi les cours de self-défense, peut-être à d'autre, était-il nécessaire qu'il soit là alors que les autres années, je ne me souviens pas qu'il soit venu ?

6)tu as raison de l'habiller pour cet été, il devrait être frais !

7)là, tu ensoleillé vache, es-tu sur qu'ils vont comprendre sans leurs donner de petites infos ? Allez, je donne un lien :

http://www.k-films.fr/video/jeune/doublepatte.html

8)pourquoi n'ont-ils pas copié sur l'attitude de not'bon maire ? En voilà un beau retournement de veste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maurice Puault 742 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine