Magazine Football

Euro 2012 / L’Equipe-type de la 1e journée de poule

Publié le 12 juin 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Euro 2012 / L’Equipe-type de la 1e journée de poule

Ayé, tout le monde a joué. Et si on peut tirer quelques enseignements sur les équipes, que ce soit confirmation des favoris, déception ou surprise, il est également temps de rendre hommage aux joueurs qui ont animé ces premiers matches. Sous forme d’équipe-type, bien évidemment.

_

Gardien:
.Przemysław Tytoń (Pologne): Habituel troisième gardien de la sélection, habituel second dans les bois du PSV, Tyton n’a pas manqué l’opportunité de sa vie de se montrer. A peine entré après l’exclusion de Sczcezny, il stoppe le pénalty grec de qui aurait sûrement été celui de la gagne. Il faudra confirmer dès ce soir contre l’armada russe.

_

Défenseurs:
.Łukasz Piszczek (Pologne): Excellent sur le plan offensif, ses montées ont toujours été dangereuses et intelligentes. Et il a fini la rencontre avec autant de centres réussis que Sagna sur toute sa carrière.

.Daniele De Rossi (Italie): Coup de génie de Prandelli que de replacer le barbu romain en ldéfense dans un 5-3-2. De Rossi a épaté entre anticipation, rage, puissance et relance classe. En un match, il est devenu le meilleur libéro du monde.

.Mats Hummels (Allemagne): Dans un match soporifique et fermé, les seules sensations fortes ont été crées par le défenseur de Dortmund. Que ce soit lors de ses interventions musclées ou lors de ses montées folles et rageuses. Un match référence à l’échelle continentale pour celui qui, jusqu’ici, avait manqué ses rendez-vous à haut niveau.

.Yuri Zhirkov (Russie): L’escroc! Après s’être caché du monde à Anzhi, l’ancien joueur de Chelsea a ressorti ses plus jambes et ses plus belles percées comme il y a quatre ans. Et comme il y a quatre ans, ça marche plutôt bien.

_

Milieux:
.Alou Diarra (France): Histoire de faire chier un peu les bien pensants. Ok, il est fautif sur le but, mais qu’à 51%. Lloris peut également aussi sortir sur le coup. Pour le reste, Alou a livré un match de bonhomme, profitant du laisser-faire de l’arbitre. Un nombre incalculable de ballons récupérés très haut et surtout très peu de déchets. Si on avait su, on aurait peut être du prendre Gourcuff…

.Andrea Pirlo (Italie): Une classe mais une classe! Toujours aussi juste, le meilleur quaterback du football italien a livré quelques sucreries à rendre malade un diabétique. Son match dans le match avec Xavi restera sûrement comme l’un des sommets de cet Euro. Quand ce type prendra sa retraite, on pourra tous éteindre notre télé.

.Andrès Iniesta (Espagne): L’enfant-lune du Barça a été tout simplement exceptionnel. Une technique au-dessus de la moyenne des génies, vif comme un samouraï, il a marché sur l’eau toute la rencontre portant même son équipe dans les moments difficiles. S’il avait été aussi bon toute la saison, pas sûr que Barcelone eut laissé la Liga et la C1 aux autres.

_

Attaquants
.Alan Dzagoev
(Russie): Le jeune ailier russe était attendu comme l’une des possibles révélations du tournoi. Il lui a fallu moins de 90 minutes pour justifier son statut. Entre percussion et technicité, il s’est régalé face aux fossiles tchèques. Autant en profiter tant que c’est frais, on risque d’en bouffer à toutes les sauces ensuite.

.Andrei Arshavin (Russie): Comme son pote Zhirkov, il ressort de l’ombre tous les quatre ans. Et personne ne se pose de questions ?

.Andrei Shevchenko (Ukraine): On le pensait -à juste titre vu ses prestations avec le Dinamo Kiev- bouilli pour tenir un quelconque rang au sein de l’équipe ukrainienne. Mais les légendes ne meurent jamais. Bien affûté, le ballon d’or 2004 a su profiter des errements suédois pour se mettre en évidence. 4 frappes, 4 occasions dangereuses. 3 cadrées, 2 buts. Prends ça la retraite à 60 ans! Si on avait su, on aurait peut être dû prendre Trézéguet…

_

Méritent d’être nommés:
Stephan Andersen (Danemark), Matthieu Debuchy (France), Daniel Agger (Danemark), Yoann Cabaye (France), Xavi Hernandez (Espagne), Ivan Perisic (Croatie), Yevhen Konoplyanka (Ukraine), Wesley Sneijder (Pays-Bas), Mario Mandzukic (Croatie)

_


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine