Magazine Histoire

Charest mort au pied de Khadir Une surprenante affiche a été retrouvée chez le député de Mercier jeudi dernier CA_DanielRenaud

Par Cheaplabel

Journal de Montréal, Publié le: lundi 11 juin 2012, 22H26 | Mise à jour: lundi 11 juin 2012, 22H37 

Charest mort au pied de Khadir
Charest mort au pied de Khadir Une surprenante affiche a été retrouvée chez le député de Mercier jeudi dernier CA_DanielRenaud
1 - La « Liberté », cette femme aux seins nus qui porte un drapeau français et qui guide les révolutionnaires a été remplacée par « Bananarchiste » qui tient dans sa main droite le drapeau noir anarchiste. 2 - La tête coiffée d’un chapeau haut de forme et tenant un mousquet, on reconnaît Amir Khadir. 3 - À ses pieds, terrassé et mort, gît Jean Charest, à demi-nu. 4 - Un policier anti-émeute du SPVM est à genoux devant « Bananarchiste », comme s'il se prosternait. 5 - Près d’un cadavre qui porte un uniforme militaire, repose une casquette d’officier allemand de la 2e guerre mondiale, alors que l’Allemagne était sous le joug nazi. 6 - L’un des révolutionnaires de la toile de Delacroix a été remplacé par un manifestant cagoulé. « La liberté guidant le peuple »

Charest mort au pied de Khadir Une surprenante affiche a été retrouvée chez le député de Mercier jeudi dernier CA_DanielRenaud
Réalisée par Eugène Delacroix Année : 1830 Grandeur : 325 cm par 260 cm Dévoilée au Salon de Paris en 1831 Exposée au Musée du Louvres depuis 1874 Elle représente des révolutionnaires enfonçant une barricade à Paris lors de la Révolution de Juillet, qui a duré trois jours en juillet 1830 Cette révolution a mené à la chute du roi Charles X, à l’avènement sur le trône de Louis-Philippe et à l’inauguration de la Monarchie de Juillet.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cheaplabel 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine