Magazine Séries

Series finally

Publié le 12 juin 2012 par Ladytelephagy

Ah, nous y voilà ! Enfin ! Bunheads a démarré hier soir sur ABC Family, et vous savez ce que ça veut dire ? Qu'il reste moins d'une semaine avant un épisode inédit !!!

Bunheads-Finally

Je ne prétends avoir aucune sorte d'expertise en marketing, donc je me contente de juger en tant que spectatrice, mais cette histoire de balancer les pilotes en ligne par des canaux légaux plusieurs semaines par avance (une pratique qui tend à s'étendre à de plus en plus de séries depuis quelques années), ça me semble encore très perfectible.
Dans l'hypothèse où vous avez aimé le pilote (et c'est évidemment à souhaiter), vous vous retrouvez dans la situation intenable de devoir patienter plusieurs semaines jusqu'à la diffusion du series premiere sur la chaîne. Je suppose que l'idée est de faire monter le buzz en encourageant les reviews (sans compter évidemment l'activité sur les réseaux sociaux), mais on est en droit de se demander où est la gratification pour le fan ainsi nouvellement créé, qui, frustré, se retrouve à attendre plusieurs semaines... une pure et simple rediffusion.
Et on a déjà établi que c'était le mal.
Sauf que j'y repensais dans le cas de Bunheads parce que ce procédé, qui me met en rage, n'a pourtant rien de différent d'une autre démarche, en pratique.
Je suis la première à me ruer sur un preair, à plus forte raison pour avoir la joie de faire l'exercice de comparaison avec le "véritable" pilote ensuite (ainsi j'ai attentivement regardé les deux versions de Bunheads et suis en mesure, pas moins de 7 visionnages plus tard, d'attester avec la plus grande autorité qu'il n'existe aucune différence !). Chaque été je me mets en chasse du plus petit leak, fût-il parfois relativement consensuel, et je garde un tendre souvenir de nombreuses séries que j'ai commencées de la sorte (pas toutes, puisqu'à l'instar de True Blood, il est des séries pour lesquelles on ne peut contraindre mon enthousiasme).
Incidemment je commence à peu près maintenant à organiser ce genre de chasse (vous savez : quand les compteurs des disques durs commencent à s'éclaircir ?), donc là on peut dire que je suis au coeur de la question. Et ça ne me dérange pas le moins du monde, j'y prends au contraire le même plaisir que quand je me mets dans la tête de dégoter un pilote unsold, par exemple, ou que je décide de me bloquer deux heures pour trouver le premier épisode d'une série obscure diffusée il y a plus d'une décennie (cet aprem c'était Citizen Baines, par exemple, et d'ailleurs l'appel est lancé, au passage, parce que j'ai échoué lamentablement dans ma quête).
Mais qu'une chaîne décide de sortir légalement le premier épisode plusieurs semaines par avance, et je le vis très mal. Il faut dire que je suis assez peu réceptive au concept de patience en général (mais peut-être l'aviez-vous remarqué).
Quelque part dans mon esprit tordu, je pense que je le prends comme un affront parce qu'il me semble qu'on fait exprès de m'exciter, pour ensuite me laisser dans la plus totale frustration. Ca doit être quelque chose de cet ordre-là.
Pourtant dans les faits, les résultats sont les mêmes.
C'est même pire pour un preair, qui souvent est séparé d'un mois minimum de la date de lancement, plus souvent deux et plus (je me rappelle encore du preair de Pushing Daisies, c'était un soir de juillet, que de souvenirs... or le series premiere a été diffusé par ABC en octobre, et vous ne m'aviez pas entendue me plaindre, ou si peu) ; les chaînes sont attentives à ne pas laisser une trop grande période d'attente entre leur diffusion sur internet et celle sur leur antenne, donc au final, l'avantage leur revient, quelque part.
Mais voilà, émotionnellement, si je puis dire, on n'aboutit pas au même résultat. Je n'en garde pas rancune envers les séries concernées pour si peu (je maintiens par exemple que House of Lies a été l'une des meilleures séries du début de l'année), mais le procédé me heurte quand même.
Devoir attendre près d'un mois entre le pilote et le second épisode, ça va quand c'est moi qui en fais le choix, mais quand c'est la chaîne qui me l'impose, ça ne prend pas encore totalement. Il est probable que l'impression d'avoir réussi à "filouter" le système participe à la sensation d'accomplir une mini-victoire (de salon, on est bien d'accord), quand l'autre me met dans une position inconfortable de proie d'une opération qui attend de moi que je fasse la promo d'une série à la place de ceux qui devraient faire la promo de la série.
Tout est une question de point de vue, en somme. Mais il est certain que cette méthode n'a pour l'instant pas que des avantages, du point de vue du spectateur, qui se sent un peu comme une blogueuse mode ou beauté à qui on envoie des échantillons. Ne ressent-il pas comme une obligation de se faire le champion de sa découverte ?
En-dehors de ces considérations, je me demande si cette manoeuvre a jusqu'à présent eu beaucoup de succès du point de vue des chaînes. Si quelqu'un a de la lecture à me suggérer depuis le sujet, je ne demande qu'à chausser mes lunettes et me pencher sur la question. Peut-être que si j'avais l'impression que ça fait une différence, je le vivrais différemment...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladytelephagy 428 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines