Magazine

Le festival de Bonaguil-Fumel célèbre ses 50 ans !

Publié le 15 juin 2012 par Mpbernet

affichePlace forte du théâtre en Aquitaine, le festival de Bonaguil-Fumel fête cette année ses 50 ans.

C’est à quelques kilomètres de chez nous et nous ne manquons jamais, depuis plus de vingt ans, de nous y régaler d’une ou deux représentations, en particulier les pièces de Molière.

L’histoire a commencé en 1962 avec la création du festival à l’initiative de l’association « les amis de Bonaguil ». Plus tard, Manolo et Antonio RUIZ-PIPO lui emboitèrent le pas. Manolo avait gagné un prix de peinture qui incluait un séjour en Lot et Garonne. Il découvrit alors l’ancien château de Bonaguil et trouva que c’était un endroit idéal pour faire de la musique. La première édition eut lieu avec l’aide de l’actrice Odile Versois et de quelques fumélois passionnés. Ainsi, pendant 20 ans, le festival de Bonaguil fut un festival de musique de très haute qualité.

En 1985, grâce à l’aide d’André Lautier, adjoint puis maire de Fumel, et sous le parrainage de Louis Arnaud, un des piliers de la nouvelle version du festival, également président de l’association du « festival de Bonaguil », le théâtre fit son entrée au château avec « l’Avare » joué par les baladins en agenais.

Cette année encore nous réservera de grands moments. Entre le 1er et le 5 août 2012, sur 6 différents sites, pas moins de 15 spectacles sont proposés. Nous avons vraiment beaucoup de chance, dans notre coin si reculé, de voir, souvent en avant-première, des productions de très grande qualité donnés dans un cadre enchanteur.

En ouverture, Francis Huster, dans le « Misanthrope » de Molière avec la troupe de France. Le lendemain, Thomas le Douarec présentera sa dernière création théâtrale et musicale, « Dorian Gray » d’après le roman d’Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray.

Le mercredi 3 août, Jacques Weber, dans le spectacle « Eclats de vie », raconte le parcours d’un homme qui devient un comédien, un des plus grands de sa génération.

La troupe des Carboni, après le succès de « Un de la Canebière », revisitera à travers les rires et les chansons, l’opérette marseillaise, « Le pays des Galéjeurs » de Vincent Scotto. Enfin le 5 août, le festival accueillera la dernière création de Jean-Paul Tribout, « Monsieur Chasse » de Feydeau.

Qu’allons-nous choisir ?

Réservations : 05 53 71 17 17, spectacle le plus cher : Le Misanthrope, 35€. Abonnement 5 spectacles : 130€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte